Le forum francophone de l'ukulélé

Ukulélogie générale => Discussions autour de l'ukulélé => Discussion démarrée par: alaouet le 13 juin 2019 à 10:49:15

Titre: De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: alaouet le 13 juin 2019 à 10:49:15
Koukou les zamis,

mon propos ici est de souligner à quel point il est important de bien choisir sa tonalité avant de se lancer dans l'apprentissage d'une chanson.

J'ouvre ce sujet à partir d'une réflexion récurrente que je me fais depuis ces quelques mois que je pratique le uke et que j'ai rejoint votre communauté car plus d'une fois - particulièrement dans le jeu-thème -  j'ai écouté des reprises de chansons qui n'étaient clairement pas dans la bonne tonalité, ce qui affecte évidemment énormément la qualité de l'interprétation. Quand c'est trop bas, on ne parvient tout simplement pas à chanter les notes les plus basses et quand c'est trop haut, ben... on fait des couacs  :P

Évidemment lorsque l'on chante en groupe à l'unisson, le problème ne se pose pas puisqu'il faut bien choisir une tonalité commune pour tout le monde, indépendamment de la tessiture de chacun.  Certains seront à l'aise avec la tonalité choisie, d'autres pas, mais noyé dans la masse, ça ne s'entendra pas... ou moins :green:

Je regardais la nouvelle playlist des rendev'uke (http://www.rendevuke.com/playlist/). L'Anamour de Gainsbourg, par exemple, y est proposé en C (Do majeur). Chanté en chœur, ça passera tout seul mais si l'on demande ensuite à chacun de la chanter individuellement, on se rendra compte que si certains seront parfaitement à l'aise, d'autres seront trop bas et d'autres trop haut.

Tout cela pour dire que lorsque l'on chante tout seul, une tonalité "imposée" par une parto, une grille, etc., n'est en aucun cas obligatoire ni gravée dans le marbre.  Avant de se lancer dans l'apprentissage d'une chanson, il est important de vérifier que l'on va vraiment être à l'aise dans la tonalité proposée et si ce n'est pas le cas, de ne surtout pas hésiter à la transposer.

Certains sites comme la boîte à chansons, permettent d'ailleurs de transposer les chansons dans toutes les tonalités, ce qui facilite bien les choses.

Après évidemment, cette histoire de transposition nous confronte à un réel problème sur le plan technique. Au uke, on réalise vite qu'à moins d'être un joueur confirmé, certaines tonalités tombent beaucoup mieux sous les doigts que d'autres.

C'est là où vos retours d'expériences m'intéressent : capodastre, modification de l'accordage du uke ? Quelles sont les recours que vous utilisez et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Pour ma part, j'aurais tendance à plutôt privilégier l'apprentissage du morceau directement dans la bonne tonalité (celle qui me convient le mieux) sans être pour autant trop strict . Par exemple, si je me rends compte  que ma tonalité idéale pour chanter No woman no cry est La Bémol mais que je ne suis pas encore très à l'aise au uke dans cette tonalité, je n'hésite évidemment pas à descendre le morceau d'un demi-ton - en Sol - ce qui n'affectera quasiment pas le chant et me permettra d'être tout de suite beaucoup plus à l'aise avec l'instrument.








Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: R i C o O le 13 juin 2019 à 11:08:14
Je suis d'accord avec ce que tu dis, et j'y mettrais juste une petite réserve. Pour moi, c'est évidemment la voix qui doit primer sur le choix de la tonalité, mais depuis que je prends des cours de chant, ma prof insiste très souvent pour que j'arrête de transposer tout vers le bas dans un souci de progression vocale. Effectivement, à force de ne pas être confronter à ses limites, et bien on ne les dépasse pas. Après évidemment, je parle d'histoire de ton ou de demi ton. Quand c'est clairement trop haut ou trop bas, on transpose.
C'est une histoire d'équilibre entre volonté de progresser et volonté de se faire plaisir, par ce que c'est clair que quand je chante Angie des Stones dans la tonalité originale, je ne me fais pas du tout plaisir...

Par rapport au capo, c'est un peu pareil, c'est pratique, mais du coup on pourrait toujours jouer dans la même tonalité et donc ne jamais progresser. Pratique pour le plaisir, moins pratique pour la progression... (De toute façon moi dès que je mets un capo je suis paumé, c'est comme quand j'appuie sur la touche transposition des pianos numériques, je ne sais plus jouer du piano... mais ça c'est lié à ma façon de fonctionner, mon oreille absolue et tout le bordel qui pour le coup me pénalise de ce point de vu la).

L'autre chose qui est lié à MA perception de musicien classique, c'est que pour moi toutes les tonalités ne sonnent pas pareilles (même si je suis bien au courant et maitrise largement les histoires de tempérament égal). Pour moi y'a pas à tortiller : Ré majeur c'est le triomphe et les trompettes. Et le morceau n'aura pas la même couleur en mib par exemple ...
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Domiuke le 13 juin 2019 à 13:02:08
Conversation trés interessante.
Un autre élément à prendre en compte, l'auteur de la chanson ou du morceau ne l'a pas écrite par hazard dans cette tonalité, il arrive assez souvent qu'un changement de tonalité dénature l'originale et ne produit pas  les mêmes sensations. Bon je dis ça mais comme le souligne RicoO, je pratique la solution feignante à savoir presque toujours dans la même tonalité et bonjour les progrés :))
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 13 juin 2019 à 14:13:14
juste parce que le rendev' est cité
ces partoches (en tout cas celles dont je suis coupable) sont faites à la base pour jouer et chanter en groupe
à ce titre, l'option " tonalité originale" est quasi toujours retenue et ce quelle que soit la difficulté
après, chacun fait à sa sauce dans sa cuisine

marrant d'ailleurs de voir que même des chansons originales se retrouvent sous plusieurs tonalités soit en fonction de l'âge du chanteur au fur et à mesure de sa carrière soit de manière plus ponctuelle de l'état de ses cordes vocales à un moment donné

après je rejoins tout à fait l'idée de RicoO sur la couleur/expression propre à chacune des tonalités utilisées
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lotre le 13 juin 2019 à 15:00:17
Alaouet a écrit :
"C'est là où vos retours d'expériences m'intéressent : capodastre, modification de l'accordage du uke ? Quelles sont les recours que vous utilisez et quels en sont les avantages et les inconvénients ?"

RicOo , Domiuke , Bernie , quelles sont vos réponses a cette question ?  :o

Vos points de vues ( un peu , disons , scolaires ) sont intéressants et enrichissant . :-\
Mais votre pratique , vous pourriez en parler  ( . . . . si vous le vouliez )  ;)

De Bernie "marrant d'ailleurs de voir que même des chansons originales se retrouvent sous plusieurs tonalités soit en fonction de l'âge du chanteur au fur et à mesure de sa carrière soit de manière plus ponctuelle de l'état de ses cordes vocales à un moment donné " .
Comme quoi la tonalité n'est pas toujours figée , même pour les auteurs  de la tune !
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Toko le 13 juin 2019 à 16:02:54
C'est là où vos retours d'expériences m'intéressent : capodastre, modification de l'accordage du uke ? Quelles sont les recours que vous utilisez et quels en sont les avantages et les inconvénients ?
Soit je transpose les accords, soit (méthode feignant) je garde les positions et je change de uke (en général le baryton - une quarte en dessous -, ou bien un soprano en ré - un ton au-dessus - ou en fa - une quarte au-dessus).
Je trouve le capodastre d'un usage peu commode sur un instrument dont le manche est somme toute de taille réduite.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: em6 le 13 juin 2019 à 16:19:13
yes si on n'est pas à l'aise dans une tona on vas allerz directement à une quarte ou une quinte pour transposer et  sinon et bien je dirais comme ricco c'est l'occasion de sortir de sa zone de confort pour progresser et ressentir le soutien qu'il faut pout chanter ;-)
pour les diezes et les bémols et bien j'ai vite fait d'accorder un uke un demi ton en dessus ou en dessous pour pour éviter les tab en Lab en Reb mais je garde le Sib qui est souvent d'usage aux cuivres ou au jazz ...  ensuite j'essai au mieux de conserver la tona originale et du coup je ne reprends pas d'ACDC ;-) et peu de U2 meme si j'ai transposé Sunday bloody sunday en Em qui ne sonne bien sur plus du tout comme du U2 mais Bono ne m'en veut pas ...
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 13 juin 2019 à 16:51:13
@ Lotre
comme dit dans mon post,
je ne transpose jamais (ou tellement très rarement que c'est tout comme)
je ne suis intervenu que rapport à la réf rendev' :)

 :jesors:
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lalilu ! le 13 juin 2019 à 17:08:01
C'est là où vos retours d'expériences m'intéressent : capodastre, modification de l'accordage du uke ? Quelles sont les recours que vous utilisez et quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Ma méthode à moi c'est de transposer à tout va, j'essaye toutes les tona afin de trouver le meilleur compromis entre la main gauche, les cordes vocales, les oreilles et le cœur.
C'est très empirique.
Je n'avais jamais réfléchi au fait que certaines tona sonnent mieux que d'autres comme l'évoque RicOo... enfin disons que je mettais ça sur le compte de certains accords que je fais mal.... mais oui c'est sensé

Le capodastre ? Non je trouve que ça fait cloche sur un instrument si petit déjà, ou alors tu peux l'utiliser juste le temps de trouver le nombre de tons supplémentaires pour transposer ensuite.

Pour transposer rapidement quand j'ai une grille à l'ancienne (par sur un site style Tonton Rémy ou la Boite à Chansons qui te transpose tout tout seul) j'utilise un mètre de couturière où j'ai écrit les notes de la gamme et que je trimbale partout dans ma sacoche de uke.

Voilà, sujet intéressant, hâte de lire les autres
Bisous
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lotre le 13 juin 2019 à 18:08:54
Soit je transpose les accords, soit (méthode feignant) je garde les positions et je change de uke (en général le baryton - une quarte en dessous -, ou bien un soprano en ré - un ton au-dessus - ou en fa - une quarte au-dessus).
Je trouve le capodastre d'un usage peu commode sur un instrument dont le manche est somme toute de taille réduite.

Pareil , chanter avec ou sans ukulélé ce n'est pas ( plus ) trop mon truc .
Mais j'ai plusieurs ukus accordés différemment et donc je transpose sans changer de doigté .
Avec le baryton , j'utilise un capo élastique ( spécial ukulélé ) sur les 5 premieres frettes .
Sinon je transpose quand je trouve que le morceau ne colle pas bien avec le ukulélé . quand il y a des notes trop basses ou bien trop aiguës par exemple .
Dans ce cas , j'utilise Guitar-Pro qui fait des tablatures super . On peut peaufiner les doigtés aux petits oignons  ;)
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Cyril le 13 juin 2019 à 19:10:21
Alors le capodastre non !
Deja comme il a ete dit sur un uke ca fait ridicule, et autant profiter des transpositions pour apprendre de nouveaux accords et autres renversements.

Il faut aussi avoir a l’esprit que si on cherche des chansons avec « les accords de ukulele » les chansons ont souvent deja ete transposees vers des tonalites et surtout des accords pratiques pour le uke, genre Do Fa Sol Am.

Et pour partager mon experience, c’est surtout a l’enregistrement et/ou sur scene que je me rend compte de la necessite de changer de tonalite, apres avoir repete un titre 100 fois sans pousser sur la voix au fond du canape. Pour « i shot the sheriff » j’ai enregistre 3 tona avant de trouver celle ou j’etais vraiment a l’aise ( les backings sont dispo sur mon hearthis si y’en a qui n’en veulent)

Pour transposer facile quand on debute ce genre de PETIT BRICOLAGE (http://www.club-guitare-lannilis.com/pages/bricolage/roue-a-bricoler-pour-changer-la-tonalite-d-un-morceau-ou-transposer.html) peut etre tres utile. J’ai pris le premier lien mais il y en a d’autres.


Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: macoco junior le 13 juin 2019 à 19:22:57
Excellent sur sujet, mais personnellement je ne capte rien du tout !!!
Je fais pour mon cas, confiance à mon oreille ! Pour le reste, ce n’est que du plaisir !
Mais j’aimerais bien comprendre tout cela pour éventuellement progresser !!!
J’essaye actuellement de travailler une chanson pour laquelle je n’ai trouvé aucune tablature, je joue donc avec des accords que je ne sais même pas si ils existent ( certains accords !!!) et j’essaye de placer ma voix dessus !!! Bon ce n’est pas super super juste, mais je continue de la travailler..... et à me faire plaisir
J’espère avoir l’avis des musiciens confirmés......... parce que là, je reste dans mon rôle d’usurpateur avec mon uke Polynésien !
Je continue de vous lire attentivement  !!!
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Cyril le 13 juin 2019 à 20:24:58
Excellent sur sujet, mais personnellement je ne capte rien du tout !!!
Je fais pour mon cas, confiance à mon oreille ! Pour le reste, ce n’est que du plaisir !
Mais j’aimerais bien comprendre tout cela pour éventuellement progresser !!!
J’essaye actuellement de travailler une chanson pour laquelle je n’ai trouvé aucune tablature, je joue donc avec des accords que je ne sais même pas si ils existent ( certains accords !!!) et j’essaye de placer ma voix dessus !!! Bon ce n’est pas super super juste, mais je continue de la travailler..... et à me faire plaisir
J’espère avoir l’avis des musiciens confirmés......... parce que là, je reste dans mon rôle d’usurpateur avec mon uke Polynésien !
Je continue de vous lire attentivement  !!!

Exemple tu joues un morceau en Do qui fait Do Fa Sol mais tu te rends compte que c’est trop bas pour que tu puisse le chanter ou pour avoir des accords plus faciles a jouer
Tu transposes ( change les accords) donc dans la tonalite au dessus , Re , pour que le morceau soit plus aigu et plus confortable a chanter, tu joueras donc les accords de Re Sol La .
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: R i C o O le 13 juin 2019 à 21:24:28
Alaouet a écrit :
"C'est là où vos retours d'expériences m'intéressent : capodastre, modification de l'accordage du uke ? Quelles sont les recours que vous utilisez et quels en sont les avantages et les inconvénients ?"

RicOo , Domiuke , Bernie , quelles sont vos réponses a cette question ?  :o

Vos points de vues ( un peu , disons , scolaires ) sont intéressants et enrichissant . :-\
Mais votre pratique , vous pourriez en parler  ( . . . . si vous le vouliez )  ;)


? ? ?
Il me semble avoir répondu à la question dans le message que j'ai écrit.
Je n'ai juste pas parlé de différence d'accordage, car je ne pratique le uke que en GCEA. Donc je n'ai rien à en dire des autres manières d'accorder, sauf quand j'entends Toko jouer un uke en fa et me dire c'est chouette comme ça sonne.
Je ne comprends pas ton interrogation Lotre?
Tu pourrais nous donner ton point de vu non scolaire ?

EDIT : je pourrais ajouter que quand je choisis de chanter une chanson, en principe je ne cesse de changer de tonalités. Soit pour trouver la bonne, soit par ce que c'est le matin et que j'ai pas envie de m'égosiller dans les aigus alors je baisse (je fais ça aussi quand j'ai la flemme).
Il y a aussi les chansons où j'ai du mal à me situer. Je la joue dans une tonalité, le lendemain j'ai besoin de la baisser, le lendemain finalement ça sonne mieux dans la tonalité originale, puis finalement non je baisse, puis tiens si j'essayais de la monter. Et ça peu durer comme ça longtemps voir ne jamais s'arrêter.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: macoco junior le 13 juin 2019 à 21:39:09
Exemple tu joues un morceau en Do qui fait Do Fa Sol mais tu te rends compte que c’est trop bas pour que tu puisse le chanter ou pour avoir des accords plus faciles a jouer
Tu transposes ( change les accords) donc dans la tonalite au dessus , Re , pour que le morceau soit plus aigu et plus confortable a chanter, tu joueras donc les accords de Re Sol La .
En fait, je ne sais pas me rendre compte si c'est trop haut ou trop bas, je n'ai pas suffisamment de connaissances ! Mais ça m'intéresse
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Cyril le 13 juin 2019 à 21:41:51
En fait, je ne sais pas me rendre compte si c'est trop haut ou trop bas, je n'ai pas suffisamment de connaissances ! Mais ça m'intéresse

C’est pas question de connaissances mais plutot de ressenti, au chant (pour rester dans cet exemple) si certaines notes sont difficiles a atteindre
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: macoco junior le 13 juin 2019 à 21:47:27
C’est pas question de connaissances mais plutot de ressenti, au chant (pour rester dans cet exemple) si certaines notes sont difficiles a atteindre
Alors je te propose de regarder une de mes vidéos et tu me dis ce que tu en penses, cela pourra m'aider !  Sinon pour moi cela doit être ce sue l'on appelle le flou artistique !
En tous cas merci pour tes réponses
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: R i C o O le 13 juin 2019 à 21:54:39
En fait, je ne sais pas me rendre compte si c'est trop haut ou trop bas, je n'ai pas suffisamment de connaissances ! Mais ça m'intéresse

Si quand tu chantes tu t'égosilles à faire craquer ta voix en te mettant sur la pointe des pieds c'est trop haut. (Mais toi tu as une belle voix aigues Macoco).
Si tu fronces les sourcils en mode ours grizzly pour atteindre une note qui est en dessous du niveau de la mer, c'est trop bas.
 :green:
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: macoco junior le 13 juin 2019 à 21:59:25
Si quand tu chantes tu t'égosilles à faire craquer ta voix en te mettant sur la pointe des pieds c'est trop haut. (Mais toi tu as une belle voix aigues Macoco).
Si tu fronces les sourcils en mode ours grizzly pour atteindre une note qui est en dessous du niveau de la mer, c'est trop bas.
 :green:
Une belle voix ! Faut le dire vite !lol  à la limite je peux faire du doublage sur du Elie Semoun !
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: raffff le 13 juin 2019 à 22:34:49
Salut,un bref passage ( trop de taf) ,sympa ce fil,

Moi je chante pas trop mais les tonalités me titille aussi ,chaque tonalités a sont énergie propres à mon sens.
 suivant le morceau, si la tonalité ne  me convient pas je transpose ,ce qui donne de bonnes trouvailles parfois et des bonnes extension aussi ( sans parler de la gymnastique intellectuel )
En ce moment j'arrange Un besame mucho instru sur le soprano ,ben ca me tord dans tous les sens  .( pourtant  je suis souple 🙃) mais la tonalité que j ai choisi en vaut la peine Cm..
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Ukuleleïla le 14 juin 2019 à 00:52:08

Pour ma part, j'aurais tendance à plutôt privilégier l'apprentissage du morceau directement dans la bonne tonalité (celle qui me convient le mieux) sans être pour autant trop strict . Par exemple, si je me rends compte  que ma tonalité idéale pour chanter No woman no cry est La Bémol mais que je ne suis pas encore très à l'aise au uke dans cette tonalité, je n'hésite évidemment pas à descendre le morceau d'un demi-ton - en Sol - ce qui n'affectera quasiment pas le chant et me permettra d'être tout de suite beaucoup plus à l'aise avec l'instrument.
Je n'ai lu que ton message introductif car il est tard, alors peut-être mon témoignage sera sans intérêt parce que doublon, mais pas grave!


Avant d'attaquer le travail sur une chanson, je me pose toujours cette  question : est-ce que la tonalité originale sied à ma voix, ou pas  ?
Si non, je me mets aussitôt à en chercher une autre qui m'aille, parce que j'adhère totalement à ce concept que j'avais lu JeSaisPlusOù : c'est la musique qui  doit être au service de la voix et non pas la voix qui doit s'adapter à la musique (à la tonalité originale).

Alors pour tester la meilleure hauteur,  merci capodastre, dirais-je, car :
- je ne sais pas  transposer,
- et surtout parce qu'il est plus aisé de se concentrer sur le chant et sur l'interprétation quand  les doigts se débrouillent tout seul en mode automatisme sur des accords qui leur restent familiers grâce au capodastre.

Mais si, par malchance, le jeu  perd en  mélodiosité (^-^) à cause du capodastre, alors...  je demande à ce qu'on joue pour moi  :green:

Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Tonton du Lot le 14 juin 2019 à 07:31:58
Bonjour à toutes et à tous,

Sujet intéressant !
Pour ma part, j'essaie la chanson dans la tonalité originale. Si cela ne convient pas à ma tessiture, je transpose, tout simplement.
Le principe est de de me faire plaisir et de pouvoir chanter, même si les accords sont plus difficiles à passer.
Je dois quand même avouer que, si à un demi-ton ou un ton près, c'est beaucoup plus facile, je n'hésite pas longtemps  ^-^
Je n'utilise jamais le capodastre sur un ukulele.

Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lotre le 14 juin 2019 à 08:35:55
@ RicOo
Ben j'avais pas tout compris au premier coup  :-\
Merci pour tes précisions , là , je vois bien mieux  ;)
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lalilu ! le 14 juin 2019 à 09:12:54
Il y a aussi les chansons où j'ai du mal à me situer. Je la joue dans une tonalité, le lendemain j'ai besoin de la baisser, le lendemain finalement ça sonne mieux dans la tonalité originale, puis finalement non je baisse, puis tiens si j'essayais de la monter. Et ça peu durer comme ça longtemps voir ne jamais s'arrêter.

Oui ça m'arrive aussi ça, c'est très frustrant !
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Toko le 14 juin 2019 à 09:59:42
La remarque de raffff est intéressante car ce souci ne concerne pas exclusivement l'accompagnement de la voix.
Si on joue instrumental, la tonalité peut beaucoup influer sur les positions d'accords, cordes à vide, renversements, etc.
Un morceau pourra être plus ou moins facile à arranger et sonner plus ou moins bien selon la tonalité.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: KbotineVal le 14 juin 2019 à 12:11:15
Pour transposer rapidement quand j'ai une grille à l'ancienne (par sur un site style Tonton Rémy ou la Boite à Chansons qui te transpose tout tout seul) j'utilise un mètre de couturière où j'ai écrit les notes de la gamme et que je trimbale partout dans ma sacoche de uke.


Bonne astuce ! Merci !  ^-^
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: alaouet le 14 juin 2019 à 14:01:34
Merci beaucoup pour toutes ces contributions, c'est très instructif et me donne pas mal matière à réflexion.

Comme précisé dans mon message initial, cela ne concerne pas les situations où l'on est amené à chanter en groupe à l'unisson car il faut bien définir une tonalité commune et dans ce cas là, mieux vaut effectivement faire comme Bernie et choisir de respecter autant que faire se peut la tonalité originale.

Non, cela concerne spécialement celles et ceux qui se sont mis au uke principalement motivés par l'envie de pouvoir chanter tout seul et s'accompagner en même temps... et j'ai le sentiment que cela représente une part assez importante de pratiquants.

Il faut dire que pour ça, ce petit instrument est vraiment magique  ^-^

C'est pour cela qu'il me semble tellement important de bien savoir choisir sa tonalité car l'interprétation d'une chanson, selon que l'on choisisse  ou pas la bonne tonalité, ça peut être le jour et la nuit.


Cela fait de (très  :o)  nombreuses années que je fais travailler chaque semaine un petit groupe d'environ une dizaine de personnes. Ce sont des retraités qui montent trois ou quatre spectacles par an en mélangeant chant-chorale et solos, duos, trios, etc.

Concrètement, selon les circonstances, je les fais travailler individuellement ou par petits groupes.

La toute première chose que je fais avec eux, une fois le choix de la chanson arrêté, c'est de déterminer dans quel ton ils vont être capables de mieux la chanter. 

On y passe du temps, et ce choix peut parfois être ajusté au fil des semaines mais il est primordial pour pouvoir interpréter une chanson dans les meilleures conditions.

Après bien sûr, pour en revenir à certaines de vos réponses, chanter à la limite de sa tessiture, ça permet aussi parfois de progresser vocalement * mais est-ce vraiment la préoccupation première de la plupart de ceux qui ont juste envie de se faire plaisir en chantant des chansons qu'ils aiment bien ?...

Je note aussi que le capodastre ne fait pas l'unanimité.  J'avoue que ça ne m'attire pas non plus particulièrement, d'autant que j'ai peur que cela me rende fainéant alors que je suis en pleine phase d'apprentissage. Non, je préfère me coltiner toutes les positions d'accords car je sais que, même si c'est très laborieux, ce sera certainement un bon investissement pour la suite  ^-^

@Ricooo
L'oreille absolue (je ne la possède pas), c'est vrai que paradoxalement ça peut parfois être handicapant. J'avais un collègue, excellent pianiste, qui comme toi était absolument incapable de jouer sur un piano transposé  ;)


*quoique, moi qui par exemple possède une tessiture vraiment  réduite ( du Sol 3 au Mi 4) ça fait quarante ans que je chante et que je bosse des chansons et j'ai du gagner un demi-ton de tessiture à tout casser  :P ).
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 14 juin 2019 à 15:23:39
s'agissant du capo
il n'est certainement ni à proscrire ni à utiliser à temps plein
exemple : dans le cadre d'une recherche de la bonne tona il permet de rapidement en essayer le plus possible sans avoir à utiliser son mètre de couturière  :)

reste qu'il est bien vrai que tous les accessoires qui nous facilitent la vie nous rendent en même temps feignants voire dépendants
il n'y a qu'à voir les conséquences de l'usage de l'accordeur à pince
ils nous sont tout aussi utiles qu'ils nous rendent sourds  ::)
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: R i C o O le 14 juin 2019 à 15:35:16
il n'y a qu'à voir les conséquences de l'usage de l'accordeur à pince
ils nous sont tout aussi utiles qu'ils nous rendent sourds  ::)

En ce moment je me prends la tête avec ça. J'essaie d'apprendre à m'accorder sans accordeur et franchement je n'y arrive pas. J'entends quand c'est faux, mais quand c'est presque juste je n'arrive pas à savoir si c'est trop haut ou trop bas. (en gros j'ai toujours l'impression que c'est trop bas même si c'est trop haut).
J'aimerais savoir faire ça, pas spécialement pour l'ukulélé d'ailleurs.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: KbotineVal le 14 juin 2019 à 15:44:08
J'entends quand c'est faux, mais quand c'est presque juste je n'arrive pas à savoir si c'est trop haut ou trop bas. (en gros j'ai toujours l'impression que c'est trop bas même si c'est trop haut).
J'aimerais savoir faire ça, pas spécialement pour l'ukulélé d'ailleurs.

Tout pareil !
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 14 juin 2019 à 16:18:29
un truc qui peu aider pour en approcher c'est, une fois un pré-accordage corde par corde effectué (à l'oreille), de jouer quelques accords de référence et les écouter sonner
puis d'adapter l'accordage en fonction..  :-\
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Domiuke le 14 juin 2019 à 16:33:11
En ce moment je me prends la tête avec ça. J'essaie d'apprendre à m'accorder sans accordeur et franchement je n'y arrive pas. J'entends quand c'est faux, mais quand c'est presque juste je n'arrive pas à savoir si c'est trop haut ou trop bas. (en gros j'ai toujours l'impression que c'est trop bas même si c'est trop haut).
J'aimerais savoir faire ça, pas spécialement pour l'ukulélé d'ailleurs.

Bah alors ça sert à quoi l'oreille absolue ?
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: em6 le 14 juin 2019 à 17:45:44
@Ricco: je ne répète pas ici l'intérêt d'avoir des cordes neuves ou en premiere moitié de vie ...apres c'est la cata sur un uke ...
savoir s'accorder d'oreille est pratique car on peut apporter sa "compensation"  ce que l'on ne fait pas avec un accordeur qui à sa compensation programmée !

et bien il est un phénomène qui fait qu'au delà de trois minutes de tentative d'accordage mon cerveaux se met en OFF et je suis obligé de prendre un accordeur  ! va savoir pourquoi ?  mais en moins d'une minute j'arrive assez bien à m'accorder dans un univers silencieux !

sur mo smartphone j'ai un accordeur qui a une fonction "émettrice des notes" c'est cool ça donne une notion auditive et non visuelle de la hauteur pour aller se caler à l'unison ... c'est un debut ...
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Luke-O le 14 juin 2019 à 19:12:52
Bah alors ça sert à quoi l'oreille absolue ?
Ça sert à savoir quelle note fait le frigo ou le pot d'échappement de la voiture qui passe dans la rue.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Domiuke le 14 juin 2019 à 20:12:21
Ça sert à savoir quelle note fait le frigo ou le pot d'échappement de la voiture qui passe dans la rue.

C'est bien ce qui me semblait, ça doit être une symphonie infernale.
Heureux de ne pas l'avoir, mais j'aimerai avoir l'oreille relative bien plus utile.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: raffff le 14 juin 2019 à 22:47:29
 Au sujet de l’oreille absolue,

j’ai déjà vu un gars harmoniser en direct des mélodies a 3 voies,( il a passé des tests chez radio France ,1/296 de ton la justesse de son oreille ....
il c’est  habitué à repérer toute les notes d’un accord. L’avantage est Énorme en musique ..

sans parler du chef d’orchestre qui déchiffre pour la premier fois  en chantant 6 partitions d'instruments différents en même temps et qui réduit tous ça 5 h plus tard au piano après le digo  ( du vécu )...ça c est pour le coté obscure  :o

L’oreille relative est pour les moins chanceux ,par contre avoir l’oreille absolu sans être musicos parait que c’est pénible..
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: arnalsauvage le 15 juin 2019 à 00:21:30
A ce sujet j'avais une méthode terrible pour trouver la meilleure tonalité pour chanter un morceau.
C'est une méthode qui est bien sur un morceau avec une grille pas trop longue, ou alors il vaut
mieux avoir un site qui transpose automatiquement comme la boîte à chanson ou tontonremy.

Mettons que tu as un morceau en C Am F G (Les Playboys de Dutronc, par exemple  ^-^)

Tu le transposes dans les sept notes les plus connues : do ré mi fa sol la si,
mais tu vas les mettre dans cet ordre là : fa do sol ré la mi si

Et là tu testes ton chant avec ces différentes grilles :

F Dm Bb C
C Am F G
G Em C D
D Bm G A
A F#m D E
E C#m A B
B G#m E F#

Comme c'est assez éloigné, difficile de passer de l'une à l'autre au début.
Puis on s'habitue.
Et tu vas remarquer qu'il y en a une où tu arrives pas à chanter tellement c'est grave (tu notes : --- )
une ou c'est vraiment inchantable car trop aigu ( tu  notes +++)
une ou tu galères un peu avec un grave ( tu notes --)
une ou c'est pas mal aigu ( tu notes ++ )

A la fin, tu vas te rendre compte par exemple que le C et D sont trop graves, le A et B trop aigus,
que sur la version en F ou en G c'est là que tu es le plus à l'aise.

Un autre jour, tu refais le test avec seulement les 3 tonas E F G pour voir laquelle te va le mieux.
Tu pourrais même te faire une version en E pour les matins,
Une version en F pour le confort
Une version en G pour travailler un peu tes aigüs ou pour quand tu as la pêche.

Les résultats sont spectaculaires. Chanter une chanson en SA tonalité, c'est vraiment autre chose !
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: R i C o O le 15 juin 2019 à 00:39:51
Bah alors ça sert à quoi l'oreille absolue ?

Ça sert à savoir quelle note fait le frigo ou le pot d'échappement de la voiture qui passe dans la rue.

C'est vrai ! Faut aussi ajouter les cloches de l'église, les "bips" et sonneries en tout genre. En gros, quand j'entends un son, j'entends un mot, et ce mot c'est do ré mi fa sol la ou si (auquel on peut ajouter dièse ou bémol selon...). Faut dire que j'ai commencé le solfège à 5 ans, et que mon premier rapport à la lecture dans ma vie, c'était les partitions.

Mais sinon pour un musicien ça peut servir aussi : si j'entends un solo que j'ai envie de jouer, ben je l'écoute, puis je le joue. Et la on est dans un truc utile quand même. Si je veux jouer une chanson dont je ne trouve pas la grille facilement, ben je l'écoute, et en 5 minutes (si c'est pas trop élaboré) j'ai ma partition, si c'est élaboré je vais peut être mettre une heure.
Un autre avantage : si tu me donnes une partition, je peux la chanter sans jamais l'avoir entendu. Et si j'ai envie d'écouter de la musique sans mettre en marche aucun appareil, j'ouvre une partition, et je l'écoute dans ma tête. (et ça j'adore faire ça!)

Mon oreille par contre ne marche pas de manière aussi sensible qu'un accordeur. Si tu me joues un la 440Hz puis un la 442 Hz, j'entend le mot "la" pour les 2. J'entends qu'ils sont pas tout à fait pareil, mais c'est un la. Si tu me joues le la 440Hz un jour, et le la 442Hz le lendemain, je ne ferais aucune différence entre les 2. 

Autre bizarrerie : ça ne marche pas avec le chant. Etant donné que dans le chant on utilise des mots, ça perturbe le nom de la note que j'entends, donc si tu me fais écouter une chanteuse, je vais pas entendre les notes, sauf dans des passages vocalisant ou la bim, j'étends à nouveau les notes. L'exemple célèbre qui me fait bugger à chaque fois c'est les "2 soeurs jumelles nées sous le signe des gémeaux, ré mi fa sol sol sol ré do". Je suis incapable de chanter les paroles sur le passage des noms de notes, car je me mets automatiquement à chanter vraiment ce que ça fait  "ré mi fa sol sol sol ré do", et c'est pas du tout la bonne mélodie...  Et ca marche pas trop bien avec les notes très graves : j'ai du mal par exemple à repiquer des notes dans le grave de la basse ou de la contrebasse. J'entends un espèce de murmure.

L’oreille relative est pour les moins chanceux ,par contre avoir l’oreille absolu sans être musicos parait que c’est pénible..

C'est pénible aussi pour les musiciens. Moi je voudrais bien ne plus avoir l'oreille absolue maintenant que j'ai plus besoin d'avoir 20/20 en dictée de notes en cours de solfège.
J'aimerais pouvoir aller écouter un concert sans me mettre à capter tous ces noms de notes. Par ce que en plus, c'est une seconde nature chez moi, quand j'écoute de la musique je cherche les rythmes, j'essaie de m'écrire la partition mentalement. Je décompose, j'analyse, je note les bizarreries ou les exceptions... J'aimerais savoir ce que ça fait de juste écouter de la musique.
 :)

@Ricooo
L'oreille absolue (je ne la possède pas), c'est vrai que paradoxalement ça peut parfois être handicapant. J'avais un collègue, excellent pianiste, qui comme toi était absolument incapable de jouer sur un piano transposé  ;)
J'ai résolu le problème en apprenant à transposer moi même. J'ai mis plusieurs années pour y arriver, mais maintenant je peux transposer au 1/2 ton, au ton, et aux tierces mineure et majeure. (J'ai pas essayé plus!)
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lotre le 15 juin 2019 à 08:09:42
@RicOo Ton histoire est extraordinaire ! J'aurais jamais pu imaginer ça , . . .
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 15 juin 2019 à 08:33:07
ouais !
vraiment cool ton commentaire RicoO  :coeurs:

sauf là
Citer
Un autre avantage : si tu me donnes une partition, je peux la chanter sans jamais l'avoir entendu. Et si j'ai envie d'écouter de la musique sans mettre en marche aucun appareil, j'ouvre une partition, et je l'écoute dans ma tête..
là, je suis jaloux  :-\

Citer
.. et ça j'adore faire ça!
tu parles que ce doit être kiffant
 ::)
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Domiuke le 15 juin 2019 à 10:05:27

C'est pénible aussi pour les musiciens. Moi je voudrais bien ne plus avoir l'oreille absolue maintenant que j'ai plus besoin d'avoir 20/20 en dictée de notes en cours de solfège.
J'aimerais pouvoir aller écouter un concert sans me mettre à capter tous ces noms de notes. Par ce que en plus, c'est une seconde nature chez moi, quand j'écoute de la musique je cherche les rythmes, j'essaie de m'écrire la partition mentalement. Je décompose, j'analyse, je note les bizarreries ou les exceptions... J'aimerais savoir ce que ça fait de juste écouter de la musique.
 

Bien evidemment j'envie tes capacités musicales mais je suis aussi trés content de percevoir la musique sans philtres sans décodeur juste avec mes sens.
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: raffff le 15 juin 2019 à 10:17:35

Tellement pratique même  :green:,

en retour ricoO  t’as pas idées du taf q’une personne sans ce (don)doit fournir pour pouvoir arriver à ça résultat la .

un temps je faisais des dictées dans ma voiture avec des enregistrements maison qui donnait la note ensuite ..... je prenais les numéros des plaques d'immatriculation Pour travailler les intervalles  :o
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: b-trave le 15 juin 2019 à 11:02:25
Intéressant ce sujet!

Bon là on dérive vers l'histoire de l'oreille absolue mais quand même.

Hormis ce qui a déjà été dit j'ai un autre facteur de choix de tona.
Sur certains morceaux je transpose en fonction de la note la plus grave de l'ukulélé.
Je suis pas le seul, un exemple avec le "Feeling Good" (https://youtu.be/Eu8aeSP6hjI) de Toko, il a cherché à inclure la ligne de basse (car sans ça la chanson ne sonne pas) et s'est basé sur la note la plus grave de la chanson pour la faire correspondre avec la note la plus grave de son lowG (à moins que soit un hasard?) pour choisir la tona.

Sur ma dernière reprise (Viscéral (https://youtu.be/M9nX8M_HTDk) de Lofofora), j'ai choisi la tona de manière à jouer la mélodie le plus grave possible. Puis de toutes façons avec le chant rappé, je prenais pas trop de risques de dérapages d'aigus.

Je vois aussi beaucoup de débutants s'embêter et se taper des crampes à jouer sans transposer en tombant sur plein de barrés dièse et bémol. En fonction de leur niveau je leur conseille de transposer 1/2 haut ou bas ou alors je les laisse galérer parce qu'il est temps pour eux de souffrir  :P

Le capodastre j'aime pas, ça fait sonner faux.

Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 15 juin 2019 à 11:42:16
Citation de: b-trave
Le capodastre j'aime pas, ça fait sonner faux.
ça, c'est pas faux  ^-^
mais c'est simplement dû à la +/- justesse d'un ukulele dès qu'on s'éloigne du sillet de tête

faux faut juste simplement vérifier l'accordage une fois le capo posé  :)
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: R i C o O le 15 juin 2019 à 11:45:25
ça, c'est pas faux  ^-^
mais c'est simplement dû à la +/- justesse d'un ukulele dès qu'on s'éloigne du sillet de tête

faux faut juste simplement vérifier l'accordage une fois le capo posé  :)

Une question par rapport à ca : ca me fait bizarre d'accorder le uke une fois que le capo est installé. Ca craint rien de tourner les mécaniques alors que les cordes sont bloquées par le capo ?
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: bernie le 15 juin 2019 à 12:04:32
ma foi !
elles ne sont pas "bloquées" !!
elles sont juste appuyées sur le manche comme le font tes doigts quand tu joues

un capo n'est pas un étau  :green:

prends-donc un capo et pose-le sur un doigt
tu vas voir/sentir qu'en fait la pression est "minime"

et puis le seul vrai moyen pour savoir c'est d'essayer :top:
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: raffff le 15 juin 2019 à 12:25:59
Faut faire gaffe au capo qui pince trop ,ça déséquilibre l’accordage et change le timbre de l’instrument  :vexe:

 
Titre: Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
Posté par: Lotre le 16 juin 2019 à 09:04:03
Faut faire gaffe au capo qui pince trop ,ça déséquilibre l’accordage et change le timbre de l’instrument  :vexe:
Comme quoi il faut bien choisir ses outils  ::)

@ Btrave a ecrit "Le capodastre j'aime pas, ça fait sonner faux."
Ça fait sonner faux peut être surtout quand on le pose de travers , un peu plus d' attention et ça ira mieux , non ? ;)