Le forum francophone de l'ukulélé

Ukulélogie générale => Fans de... => Discussion démarrée par: Le Duck le 13 février 2017 à 11:34:31

Titre: Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 13 février 2017 à 11:34:31
J'ai cherché, mais non, il ne me semble pas qu'il y ait sur notre beau forum un fil de fans du Révérend.

Il doit bien y en avoir un des Preachers, où il évolue avec ce fieffé fumiste de Môssieur Martin. Mais le révérend tout seul c'est très très bien aussi.
Pour ne rien gâcher, c'est un fan de Leon et de Fats, entre autres. Voilà qui classe un homme.
J'ai eu la chance de le rencontrer une petite fois, et c'est aussi un type bien, que j'aime beaucoup ( mais Môssieur Martin aussi je l'aime beaucoup)

La chaine YT du révérend, donc. (https://www.youtube.com/channel/UCgf50gSbBNGfB6BNywKT89w) Vous pouvez y perdre votre âme, attention.

NB: Real men play soprano.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Tchicatchic le 13 février 2017 à 11:40:23
Et le révérend connaît toutes les chansons.
Tu le lances, il ne s'arrête plus.

Vas-y Léon :
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 13 février 2017 à 11:43:32
Un p'tit croon ?

Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Valéry le 13 février 2017 à 13:56:24
Oui, révérer le révérend, ça s'impose !  (et au taux le plus élevé)
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Domiuke le 13 février 2017 à 14:53:25
Grâce lui soit rendu.
Vive les papys du swing.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Valéry le 04 mars 2020 à 20:25:36
Je fais remonter ce fil.
Parce que !

Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: alaouet le 04 mars 2020 à 20:44:36

Parce que !


Raison amplement suffisante.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Monsieur Martin le 04 mars 2020 à 20:57:00
Dans sa grande sagesse, Valéry remonte le fil parce que Marcarthur vient de nous quitter ....
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Valéry le 04 mars 2020 à 21:29:10
Dans sa grande sagesse, Valéry remonte le fil parce que Marcarthur vient de nous quitter ....

Oui, la chanson résume l'homme : "a perfect gentleman".
Je me souviens de notre première rencontre, à Bordeaux. Il m'avait marqué au point que j'étais passé un peu à côté d'un autre sacré personnage, un certain Grand Youkoul.
Oui, il va laisser un vide, mais aussi une marque indélébile.
 :'(
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Toko le 04 mars 2020 à 21:58:00
La grande classe...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Domiuke le 04 mars 2020 à 22:08:02
Une référence du ukulélé francophone.
Salut révérend.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Domiuke le 04 mars 2020 à 22:44:52
Une de mes préférées
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: bbruno le 04 mars 2020 à 22:54:21
Bonsoir,
je suis bien triste d'apprendre le décès du Révérend.
Je l'avais rencontré chez Ginger, et de suite apprécié, plein de gentillesse et de simplicité.
Il y a parfois des belles rencontres ...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 04 mars 2020 à 23:08:28
Un grand Môssieu.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: bernie le 05 mars 2020 à 09:21:44
un révérend, une révérence
et de belles traces qui durent
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Philippe le 05 mars 2020 à 10:11:01
Je m'associe à la tristesse de tous. Respectueusement.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: R i C o O le 05 mars 2020 à 10:28:51
Les vidéos sont superbes. Je ne les connais que depuis hier pour ma part.
Des bises à tous.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: bernie le 05 mars 2020 à 17:48:03
juste, encore et toujours pour le plaisir

que ce soit Edison et Scott de Martinville, merci à ceux qui ont entrouvert les voies de l'éternité
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Luke-O le 05 mars 2020 à 19:27:55
Ouais... Le Révérend.
Un placide bonhomme qui se saisissait d'un ukulélé ou d'une guitare et obtenait un silence religieux après une joyeuse cacophonie. Un genre de juke-box vintage à la voix pénétrante. Notre Leonard Cohen à nous.
Les Preachers sont orphelins.


Envoie-nous tes cartes postales.

Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: L'âne à tôles le 05 mars 2020 à 19:46:58
Mince, ça fait bizarre... Je suis en train d'écouter Moonshine Swing que j'aime beaucoup beaucoup !

Un magnifique timbre de voix et un type qui swinguait comme personne, sans trop en faire :


Au revoir...  :'(
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Monsieur Martin le 06 mars 2020 à 01:46:40
Ouais... Le Révérend.
Un placide bonhomme qui se saisissait d'un ukulélé ou d'une guitare et obtenait un silence religieux après une joyeuse cacophonie. Un genre de juke-box vintage à la voix pénétrante. Notre Leonard Cohen à nous.
Les Preachers sont orphelins.


Ta dernière phrase me transperce ...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: 3.14.RO le 06 mars 2020 à 02:47:26
Salut,
Les vidéos sont superbes. Je ne les connais que depuis hier pour ma part.
Des bises à tous.
Tout pareil que RiCoO. Découverte sympathique... les âmes s'envolent les enregistrements restent, heureusement pour nous.
@+
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 06 mars 2020 à 11:08:47
Faudrait que quelqu'un remette la main sur sa version de "Dans ma p'tite auto", personnellement, je me souviens que ça m'avait complètement scotché à l'époque. Notre Révérend était très créatif, pour le moins.

Avis aux fouineurs de tout poil, donc...

(m'est avis que M. Martin doit pouvoir retrouver cette perlouze, j'ai confiance)
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Valéry le 06 mars 2020 à 11:28:05
Cette chanson est des "Waïkikies" ?
Je ne savais pas que Marcarthur en avait fait une reprise.

Edit : voir là :
http://ukulele-forum.fr/index.php?topic=2939.msg50893#msg50893


Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 06 mars 2020 à 11:36:40
Oui, en "russe", si je ne m'abuse.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Luke-O le 06 mars 2020 à 13:30:53
Oui, en "russe", si je ne m'abuse.

Oui. C'est par ici :
De notre envoyé spécial à la frontière ukrainienne (https://soundcloud.com/andy-minor-seven/nie-tz-otomobil).
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: bernie le 06 mars 2020 à 13:37:50
savoureux

un petit côté Paolo Conte du réso
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 06 mars 2020 à 13:46:04
Alors là chapeau Luke, pour une fois que je t'adresse un compliment.
Je me rappelais bien, j'avais beaucoup aimé cette version, fort polyglotte ma foi.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Fredd le 06 mars 2020 à 19:46:00
Quelle tristesse... Jamais eu la chance d'entendre en direct ce crooner à la voix de velours. En espérant qu'il puisse continuer à faire sonner ses ukes, toujours aussi divinement, avec l'ami Cyril.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: UkeHeidi le 08 mars 2020 à 18:16:24


Oh!... quel choc et quelle surprise....!

je suis honteux d'avoir laissé passer cette bien triste nouvelle
Merci à d'aucuns de m'avoir "bippé"...

une figure doublée d'une pointure qui disparaît, ça fout le bourdon

toute ma sympathie à ses proches et ses amis

Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Monsieur Martin le 08 mars 2020 à 21:39:43
Les personnes ici qui ont croisé Marc savent un peu quel genre d'olibrius il était.
Pour les autres, et pour moi aussi, parce que son départ me bouleverse profondément, je voudrais tenter de le raconter un peu, de raconter aussi le bout de chemin que j'ai fait avec lui ...

Ça commence par une expérience que la plupart d'entre vous connaissent : je venais de tomber sous le charme de l'ukulele... Et comme vous l'imaginez, je passais le plus clair de mon temps soit à jouer, soit à traîner non pas sur ce forum exactement, mais sur son ancêtre, créé par le très inspiré Bertrand Saint Guillain.
Je pense que c'était en 2009 et rapidement j'ai voulu partager cette découverte avec des vrais gens. Il n'y avait à l'époque rien à Amiens, alors j'ai poussé la porte du caf&diskaire à Lille, où se réunissait le COULE, club olympique d'ukulele et de Lille et des environs.
C'est là que j'ai rencontré Marc et nous étions clairement dans la catégorie "des environs", lui venant de Mons en Belgique et moi d'Amiens.
J'ai compris des années après, que le COULE était le premier club du genre en France et qu'il s'était créé peu de temps avant mon arrivée, dans la foulée d'un concert un peu historique réunissant Dominique Cravic et les Japonais des Sweet hollywaiians dans nos contrées nordiques.
Le COULE était (est toujours j'espère) un club du genre « pas prise de tête » où nous passions l'après-midi à causer, à essayer des instruments (on avait quand même commandé une dizaine d'ukuleles à un certain Sylvain Enjoubeau qui lançait alors un modèle qui fait fureur depuis ...) et à jouer en nous amusant beaucoup.

Marc n'était pas spécialement friand des arrangements expérimentaux que nous pouvions faire sur du Joe Dassin ou du Mylène Farmer, et il arrivait toujours un moment où profitant d'une pause, il prenait la main et nous offrait ce genre de moment musical où tout le monde se tait, la mâchoire tombante et les oreilles grandes ouvertes ...
Je crois que l'on a commencé à se tourner autour, un peu comme dans une sorte de flirt musical.
Et un jour, je ne sais plus lequel, mais l'un de nous a glissé à l'oreille de l'autre : "dis, ça te dirait pas de faire un truc à deux ?...".
La semaine suivante, j'étais chez lui, dans cette maison qui lui ressemble tant, avec son odeur de bon café ou de cuisine épicée selon l'heure, son univers kitch et de bon goût à la fois, fait d'objets chinés, de mille souvenirs savamment mis en scène, ses dessins, ses affiches et ses instruments partout.
Marc avait préparé des chansons comme on prépare un repas en mettant les petits plats dans les grands pour une belle rencontre, attendue. Il avait choisi minutieusement les recettes qu'il aimait : de petits trésors swing ou ragtime, des compos, des reprises... 
Il avait mis beaucoup d'attention dans ce moment et c'est quelque chose que j'ai toujours retrouvé lors de nos rencontres suivantes.
Cette première fois, nous avons beaucoup joué et à la fin du week-end end, je suis reparti avec des enregistrements magiques sur lesquels j'ai passé les semaines suivantes à poser mes petites touches d'ukulele et de percussions.

C'est comme cela que les Ukulele Preachers (https://theukulelepreachers.bandcamp.com/) sont nés.
Et pour être honnête, cela a représenté une vraie petite révolution pour moi.
Une petite révolution musicale déjà. J'avais fait pas mal de musique plus jeune, je m'en étais un peu  détourné pour plein d'excellentes raisons. C'est comme si Marc m'avait rattrapé par le col et m'avait  fait replonger, avec beaucoup de jubilation, en plein dedans. C'est une période qui m'a fait découvrir de nouvelles musiques, de nouveaux instruments, de nouvelles et belles personnes, une nouvelle envie de musique. Une période qui m'a fait à la fois me retrouver et me faire avancer sur des chemins nouveaux. Rien que de cela, je lui suis infiniment reconnaissant...

Mais cette petite révolution était aussi directement liée à la personnalité de Marc, indépendamment de la musique.
Marcarthur était un sacré personnage, comme on en rencontre rarement dans une vie.
Déjà, c'était un homme doté de talents multiples. Graphiste redoutable,  illustrateur au style personnel affirmé, compositeur, musicien talentueux, chanteur absolument bouleversant...
Fin connaisseur de musiques diverses, féru de littérature, bricoleur inventif, jardinier, jouisseur et libre penseur par-dessus tout.
Mais ce qui le rendait unique, c'était un mélange d'humanisme discret et d'humour surréaliste forcené. Un mélange qui l'a toujours guidé dans la vie, dans sa façon de voir le monde, dans sa façon d'aborder sa relation aux autres.
Il était maître dans l'art de raconter des histoires de façon irrésistible, mêlant les accents, inventant des langues. Son esprit était toujours prompt à échafauder des théories abracadabrantesques et loufoques ; le regard qu'il posait sur les choses, sur les gens, était toujours teinté d'une ouverture d'esprit, d'une bienveillance et d'une joie de vivre contagieuses.

Alors bien sûr, comme chacun d'entre nous, il avait des défauts, avec lesquels il fallait composer. Mais toutes ses qualités faisaient de lui un personnage irrésistible que l'on quittait toujours en ayant fait le plein d'éclats de rire et en se sentant un peu plus riche, un peu plus léger....
J'ai passé avec lui beaucoup de moments musicaux intenses, des moments de découvertes, de partage et de joie. Mes souvenirs sont à l'image de son univers : riches et bariolés.

Comme tous les gens qui l'ont croisé, je me sens heureux d'avoir fait un bout de route avec lui.
Mais il va laisser un grand vide dans mon paysage pour le restant du voyage ...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: bernie le 08 mars 2020 à 22:59:59
un message nécessaire à plus d'un titre
et il n'y avait que toi ici pour aussi justement évoquer le souvenir du Révérend
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Domiuke le 08 mars 2020 à 23:10:47
Belle et touchante histoire.
Il y a des rencontres comme celle là dans la vie dont on se dit rien que pour ça, ça valait le coup.
Tu as eu cette chance et je pense que lui aussi devait penser pareil.
Continue à maintenir l'âme du swing des ukulélés preachers.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: R i C o O le 08 mars 2020 à 23:13:49
Très beau témoignage.
On ne se connait pas, mais je voulais t'adresser tout mon soutien et mon réconfort Mr Martin.
J'ai grand plaisir à vous écouter avec les preachers.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Ginger le 08 mars 2020 à 23:38:20
Un sacré personnage... Une de ces personnes qu'on n'oublie jamais, je lui dois beaucoup de belles découvertes (des titres musicaux, des fromages forts, des récits foisonnants, des gueuzes, des rigolades, des moments forts...)
Un grand trou dans le cœur ces jours-ci...
N'importe, je me le mets derrière l'oreille et le fumerai plus tard, c'est du belge.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Ja So le 09 mars 2020 à 00:04:26
J'avais découvert ce personnage lorsque je lui avait acheté un baryton harmony des années 50.

En 2016.

Magnifique instrument qui m'a bcp apporté et que je garderai ad vitam eternam.

Je me rappelle du paquet dans lequel il m'avait adressé la bête, des dessins, des citations, ca avait de la gueule!

Du coup j'étais allé voir ses vidéos et j'avais pris une jolie claque...

Courage à ses amis, à sa famille...

Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Gedge86 le 09 mars 2020 à 00:22:34
Je ne connaissais pas, ma rencontre avec l'ukulélé est trop récente ...
Que de très beaux témoignages et le peu que j'ai pour l'instant découvert de son univers est juste magnifique.

Courage à tous ceux qui l'ont connu ...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: UkeHeidi le 09 mars 2020 à 08:20:58


Merci Monsieur Martin pour ton beau texte, et toute mon amitié et compassion pour ta peine...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Le Duck le 09 mars 2020 à 09:19:55
Je me joins à ce précédent olibrius ma foi.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Olive Thom le 09 mars 2020 à 15:44:55
Beaux éloges mérités pour un grand seigneur de l'ukulélé. Merci Mr Martin !

Je ne le connaissais pas non plus, à part quelques excellentes vidéos de Marcarthur glanées par ci par là.

Mais je viens seulement de découvrir les albums des Ukulele Preachers : un choc, un trio infernal, du pur swing, que des pépites !
J'ai écouté entre autres le titre de circonstance "Funeral blues", sublime, un timbre de voix particulièrement touchant.

Sa musique restera tout le temps un rêve errant...     
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Monsieur Martin le 09 mars 2020 à 20:55:56
Beaux éloges mérités pour un grand seigneur de l'ukulélé. Merci Mr Martin !

Je ne le connaissais pas non plus, à part quelques excellentes vidéos de Marcarthur glanées par ci par là.

Mais je viens seulement de découvrir les albums des Ukulele Preachers : un choc, un trio infernal, du pur swing, que des pépites !
J'ai écouté entre autres le titre de circonstance "Funeral blues", sublime, un timbre de voix particulièrement touchant.

Sa musique restera tout le temps un rêve errant...   


Merci Olive ....

Funeral blues est une adaptation du poème éponyme de W.H Auden, que beaucoup connaissent par le film quatre mariages et un enterrement.
Le première fois que Marc me l'a joué, il ne m'a pas parlé du texte avant. J'étais sur le cul en l'écoutant et j'ai passé toute la chanson à me demander d'où venait le texte, qui me rappelait furieusement quelque chose, c'était une impression très étrange ....

Merci à tous pour vos gentils mots ....
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: L'âne à tôles le 14 mars 2020 à 12:10:05
J'ai profité de ce moment pour me replonger dans les morceaux de Moonshine Swing et le très joli livret de Marcarthur avec les grilles d'accord.

C'est un plaisir de jouer les morceaux à la Ukulélé Preachers en essayant de swinguer comme le révérend. C'est un très bel album et même un joli objet. Merci !

Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: L'âne à tôles le 04 avril 2020 à 11:48:08
En rangeant ma bibliothèque, ce dessin de Marcarthur est tombé par terre :

(https://framapic.org/NyKe9DZjLHLJ/gsThBC5cfpYw.jpg)

Je l'avais reçu quand j'avais acheté Moonshine Swing ou peut-être quand je lui avais acheté un ukulélé, je ne sais pas...
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Luke-O le 04 avril 2020 à 12:05:07
J'ai profité de ce moment pour me replonger dans les morceaux de Moonshine Swing et le très joli livret de Marcarthur avec les grilles d'accord.
Oui, c'est très sympa d'avoir les grilles des morceaux dans le livret, tout le monde devrait faire ça.
Bon, après, tout le monde n'a pas la voix de MarcArthur ni sa nonchalance.
Titre: Re : Marcarthur, le Révérend.
Posté par: Monsieur Martin le 12 avril 2020 à 18:18:52
En rangeant ma bibliothèque, ce dessin de Marcarthur est tombé par terre :

(https://framapic.org/NyKe9DZjLHLJ/gsThBC5cfpYw.jpg)

Je l'avais reçu quand j'avais acheté Moonshine Swing ou peut-être quand je lui avais acheté un ukulélé, je ne sais pas...

Cadeau avec le CD que tu nous avais précommandé ;-)