Auteur Sujet: Une introduction au blues  (Lu 6735 fois)

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 821
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Une introduction au blues
« Réponse #60 le: 30 août 2019 à 00:41:56 »
Citation de: R i C o O

Par exemple, en Mi majeur, tu conviens que cela serait idiot d'utiliser la note Fab ?  :green:
Et bien il y a des contextes où c'est en utilisant le mi que c'est faux! (Tu comprends ?)
:heu:

non                 oui
      :bienmal:

sincèrement, mon unique préoccupation est de savoir quel accord je dois faire  :-\
si encore il y avait un accord de Fb différent de celui de E je l'utiliserais volontiers selon le contexte

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 416
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : Une introduction au blues
« Réponse #61 le: 30 août 2019 à 01:45:11 »
Ben c'est cool alors.

Tu penserais (peut être) différemment si tu devais lire ou écrire des partitions sur des portées de musique.
Et c'est sur que c'est pas demain la veille qu'on va trouver un accord de Fb dans une chanson.

Par exemple dans le contexte du blues d'Aladin, il a écrit vouloir utiliser l'accord de Gdim7.
Un accord c'est des superpositions de tierces : Sol Si Ré Fa.
Dans une accord de 7e diminuée, il y a 1,5 tons entre chaque note ce qui donne donc : Sol Sib Réb Fab
Si on écrit Sol Sib Réb Mi, on a plus la tierce entre le Reb et le mi. Par contre elle existe entre le mi et le sol, du coup on a l'accord de Mi Sol Sib Réb, qui du coup n'est plus un accord de Gdim7 mais de Edim7.
Donc le fab est important .... Il change la fondamentale de l'accord...

Par contre c'est vrai que Gdim7 et Edim7, ben c'est les mêmes notes. Mais selon le contexte tonal, il est plus logique d'utiliser l'un plutôt que l'autre.