Auteur Sujet: Alona waltz, et une comptine  (Lu 878 fois)

Aladin

  • Concert
  • Messages: 517
Alona waltz, et une comptine
« le: 29 novembre 2018 à 12:46:29 »
Alona waltz, une valse (comme son nom l'indique) composée par Ernest Kaai (un des premiers Hawaïens à avoir édité une méthode d'ukulélé).
Morceau assez classique qui peut, je pense, être joué par des débutants.

Le premier tour est joué en accords, la difficulté est d'arriver à écarter suffisamment le petit doigt pour atteindre la note ré (1ère corde 5ème case) sur les accords de G7 et de F.

Le second tour est joué en arpèges, avec toujours le même pattern.
Un peu plus ardu, mais si l'arpège est bien maîtrisé et le petit doigt bien assoupli, ça devrait aller tout seul.
La tablature se trouve ici.


Et puis, une chanson pour enfants : Pirouette, cacahouète.
Les mêmes trois accords qu'Alona Waltz (C, F, G7).
Pas de difficulté majeure, voici la tablature et les paroles (presque surréalistes).


Toko

  • Concert
  • Messages: 2 775
  • Ukalele blong mi !
Re : Alona waltz, et une comptine
« Réponse #1 le: 29 novembre 2018 à 13:31:51 »
Bravo, la version, d'Alona Waltz est particulièrement réussie !

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 514
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Alona waltz, et une comptine
« Réponse #2 le: 29 novembre 2018 à 19:02:59 »
que ça tourne ou que ça roule
2 chouettes interprétations que donnent envie  :)

Le Poulet Masqué

  • Concert
  • Messages: 918
  • Sa câblicissime câbliquitude
Re : Alona waltz, et une comptine
« Réponse #3 le: 12 décembre 2018 à 17:09:14 »
Super! je vais pouvoir me muscler le petit doigt. Merci pour le partage.
By changing imagination, humans change existence
Zygmunt Bauman

John

  • Concert
  • Messages: 1 895
  • Éminent "Petit Miasme Mal Dégrossi"
Re : Alona waltz, et une comptine
« Réponse #4 le: 12 décembre 2018 à 20:32:16 »
Merci Aladin. Super aussi, les chansons pour les p'tits.
"But I, being poor, have only four strings. Strum softly, because you strum on my strings."
(D'après William Butler Yeats.)