Auteur Sujet: Fabrication Archtop ténor jazz N°2  (Lu 6391 fois)

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 18 969
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #30 le: 11 janvier 2019 à 21:46:58 »
édifiant en effet !!

je pense tout à coup au boulot que doit représenter la fab d'une contrebasse  :-w

JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #31 le: 14 janvier 2019 à 20:12:36 »
édifiant en effet !!

je pense tout à coup au boulot que doit représenter la fab d'une contrebasse  :-w
Ben, au lieu de retenir son geste pour ne pas déraper, il faudrait plutôt donner un bon coup de rein !
 ;)


Allez, on laisse table et fond de côté pour s’intéresser à la fabrication du manche.
Je pré-débite 3 planchettes d’érable et 2 morceaux de placage d’ébène.
Je colle tout ça en un sandwich pressé à mort.

Le lendemain je colle deux alaises pour élargir la tête.


JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #32 le: 14 janvier 2019 à 20:17:55 »
je vais incruster une barre de carbone dans le manche, comme pour le N°1.

Je rainure au plus près du renfort à la défonceuse.

Je rainure au plus fin pour l'alaise en érable qui viendra couvrir le renfort.

JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #33 le: 14 janvier 2019 à 20:20:45 »
Le collage du renfort en carbone et de l'alaise est effectué à l'araldite bi-composants.
je protège le chantier pour ne pas en graisser partout.

Raphael

  • Soprano
  • Messages: 481
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #34 le: 15 janvier 2019 à 10:17:18 »
Impressionnant  :o
A cette vitesse, il va être fini dans le mois :D
Meilleur qu'hier, moins bon que demain

Uncle

  • Soprano
  • Messages: 464
  • Real men play.
    • The Martin Tiple
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #35 le: 15 janvier 2019 à 11:42:25 »
Merci Regis !!
...j'ai joué le n01 et le bonheur est au rendez vous!
trois choses me fascinent :
la conception est parfaitement fidèle au modèle de la L5 Gibson alors que toutes les proportions sont modifiées,
malgré la réduction les cotes sont parfaitement équilibrées et le uke est rayonnant visuellement !
c'est pareil pour tous les Maka de Regis qui sont des petits Selmer splendides, incroyablement fidèles au modèle mais surtout pas des réductions "photocopiées".
Comme chez GG ce génie de l'outil fabriqué pour la spécificité du travail .....et pour le plaisir! plaisir de l'objet qui va parfaitement fonctionner pour une tache précise, et plaisir pour les yeux et le toucher de la main....
de l'adage "C'est les bons outils qui font le bon ouvrier" on passe à " l'ouvrier talentueux et heureux fabrique ses outils".
La finesse du travail et celle, à venir, des finitions...
le casting des mécaniques et boutons sera décisif aussi (pour pousser le bouchon il faudrait des mécaniques tulipes blanches et des boutons plastoc ambrés...)
Cale à mazout.

Valéry

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 13 286
  • Val qui rit vendredi, dimanche pleurera (Wagner)
    • Naïve Art
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #36 le: 15 janvier 2019 à 11:56:28 »
Le fan de Gibson a parlé. Ugh !  8)

3.14.RO

  • Soprano
  • Messages: 370
  • Just a little noisy bird.
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #37 le: 16 janvier 2019 à 17:59:21 »
Salut,

Ouahou !
Au risque de paraitre banal je dois dire super boulot ! Ça fait rêver...

Et merci du  partage.

@+
Si je n'ai pas le clair de Lune, j'aurais le clair de l'autre...

JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #38 le: 17 janvier 2019 à 20:37:23 »
Merci Regis !!
...j'ai joué le n01 et le bonheur est au rendez vous!
...
le casting des mécaniques et boutons sera décisif aussi (pour pousser le bouchon il faudrait des mécaniques tulipes blanches et des boutons plastoc ambrés...)

Le son du N°1 est meilleur depuis que j'installe des cordes Flat Wound Mellow, même si c'est des cordes pour guitare.
Avec un diapason ukulélé ténor, donc plus court qu'une guitare, le tirant est donc un peu plus fort...

Pour l'accastillage, je ferai au mieux, mais ce n'est pas facile de trouver ce qu'il faut dans la gamme ukulélé.
J'ai d'ailleurs un souci avec le cordier trapèze qui ne se fabrique plus !

-------------

Allez, on poursuit le chantier….
Je trace le profil du manche. La courbe de la tête mais aussi les bonnes largeurs du manche, allant du sillet à l’emboiture…
Je suis le  profil à la scie à chantourner.




JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #39 le: 17 janvier 2019 à 20:40:03 »
Je trace la queue d’aronde qui fixera le manche à la « boite ».

Je scie finement les joues à la scie japonaise jusqu‘au talon du manche, au 2/3.
 Ensuite ce n’est plus possible.   

Je vais poursuivre le travail aux bédanes et ciseaux, et dégager les joues progressivement.

JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #40 le: 17 janvier 2019 à 20:51:31 »
Allez, il est temps de profiler le rond du manche.
Je râpe, râpe, tranquillo …

A la fin.................... Un coup d’abrasifs pour adoucir…

Et voilà le travail !

Jérôme

  • Modérateur global
  • Tenor
  • Messages: 5 454
  • du dodo dodu
    • les carnets paresseux
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #41 le: 17 janvier 2019 à 21:20:58 »
Miam !

JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #42 le: 22 janvier 2019 à 20:47:54 »
Miam !

j'y ai pensé !
Je t'ai gardé une boite à chaussure pleine de copeaux d'épicéa, et une autre pleine de copeaux d'érable ondé !
 :)

-----------------

Je laisse le manche de côté.
J’y reviendrai plus tard pour les incrustations de tête…

Allez, on passe à une phase délicate : Le cintrage des éclisses.

Le point très-très délicat (et un peu flippant) est le cintrage du pan coupé « vénitien, » avec sa courbe et contre-courbe très serré, encore plus sur un gabarit ukulélé.

Je vais commencer par ce problème.
Je coince un décapeur thermique dans un étau métallique, et j’aboute un tuyau en inox dans lequel j’en ai coincé un autre plus petit.
L’intérêt ? Avoir plusieurs possibilités de courbes.
Pour faire un peu de vapeur, je dépose sur le tube une pattemouille en tissu que j’humidifie régulièrement.
Pour ne pas patauger, j’ai posé une casserole de bricolage par terre pour récupérer les gouttes.

Je cintre progressivement les éclisses que je fais glisser sur le tube.
Je ressens le bois se courber progressivement, et la vapeur m’envahir.
Le plus dur est de ressentir les résistances des fibres sans vouloir aller trop loin ou trop vite.
On le sait souvent trop tard.
Le  bois, lui,  ne sait plus ce qu’il doit faire :
Une courbe dans un sens, une courbe de l’autre puis encore une courbe. Lui qui poussait droit !

Et voilà, j’ai pété 2 éclisses à cause des courbes et contre-courbes très serrées du pan coupé.
Surtout,  rester zen….

Dommage, cela m’en fera 2 de moins dans mon stock de bel érable ondé…
Mais, je finis par y arriver.


JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #43 le: 22 janvier 2019 à 20:58:23 »
Le cintrage de l’éclisse haute est plus facile.

Tout est mis sous presse pendant 2 à trois jours, voire plus.
 Il faut que le bois fixe bien ses nouvelles formes en séchant tranquillement…
Je m’en rendrai compte à sa couleur.

Ouf, une étape délicate enfin effectuée…


JAZZ'o-Fils

  • Concert
  • Messages: 1 330
  • Marin sous-marin }< )))°>
Re : Fabrication Archtop ténor jazz N°2
« Réponse #44 le: 24 janvier 2019 à 19:04:35 »
Allez, les éclisses sont bien sèches. Cela se voit à la couleur, plus claire, blanche.
Je prépare deux taquets. Celui du bas de caisse et surtout celui du manche sur lequel j’entaille une mortaise en queue d’aronde adaptée à celle du manche.

Je coupe  les éclisses en m’aidant des demi-moules.
Je referme le  moule. J’installe les éclisses et j’adapte les taquets aux courbes.
Je protège les jointures avec du scotch.
Une fois que tout correspond bien je peux procéder à l’encollage.

Le lendemain, je peux m’attaquer au collage des contre-éclisses.
Pour cette fois, je cintre à chaud des longueurs en Samba.