Auteur Sujet: Comment trouver la tonalité ou les changements d'accords à partir d'un riff?  (Lu 4383 fois)

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 683
    • Rendev'Uke à Paris
à l'entrée (perception) autant qu'à la sortie (expression) tout n'est que subjectivité (interprétation)  :)

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 365
  • Ukulélé, poil au nez.
Les remarques d'Arnal sont pleines de bon sens. Et en fait j'aurais du commencer par la effectivement.
Il est hyper important, pour trouver les accords, de savoir où (ou plutôt quand) il tombe. C'est ce qu'on appelle le rythme harmonique. C'est à dire la fréquence du changement d'accord.
Parfois c'est simple, parfois c'est élaboré et complexe. Mais c'était compliqué avec cette tablature sans rythme noté, qui nécessite donc le prérequis de connaitre la musique avant de la jouer.

Une fois qu'on a ça, on peut appliquer la technique des petit paquets d'accords (enfin moi je préfère la rebaptiser la technique du "gros paquet" si tu veux bien).

Sinon par rapport à la remarque du style, oui le style est important. On va pas mettre un accord Maj7 sur un premier degré dans du Mozart alors qu'il sera hyper important de le mettre dans du jazz. Mais ça c'est un apprentissage qui pour moi ce fait dans un deuxième temps. En tous les cas, ce que je remarque, c'est qu'en ce qui concerne la chanson et la musique classique, c'est vraiment kif kif au niveau harmonie.

Quand aux règles immuables, c'est évident que dans le domaine artistique les artistes prennent un malin plaisir à aller à l'encontre des règles. Cela dit, c'est souvent quand on les maitrise que ça devient alors réjouissant de les transgresser. (C'est mon avis). 

Luke-O

  • Tenor
  • Messages: 4 394
  • C6 H12 O6
    • My Funnel
je connaissais un prof de musique qui disait que l'on pouvait
harmoniser n'importe quelle mélodie avec trois accords.
Évidemment ! I  IV  V7. En collant des mineures relatives ou des bricoles pour enrichir (2, 4, 6...).
Il était bon ton prof...

Je suis nul en musique, mais une fois que j'ai repéré la tonalité de base, je retrouve la suite. C'est un peu toujours pareil non ? Si tu es en do, tu vas rarement trouver un F#7 dans ta grille.

en ce qui concerne la chanson et la musique classique, c'est vraiment kif kif au niveau harmonie.
C'est la faute à l'autre sourdingue et son clavier tempéré. Mais ça facilite les choses.


(C'est mon avis). 
Et je le partage.
Quasi per infundibulum emittere.
Prout !
Liberté Égalité Fatuité

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 683
    • Rendev'Uke à Paris
Citer
Et je le partage.
en combien de morceaux ?  ::)

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 365
  • Ukulélé, poil au nez.
C'est la faute à l'autre sourdingue et son clavier tempéré. Mais ça facilite les choses.

C'est pas ce B la qui était sourdingue.  :green:

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 811
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Le petit document joint peut aider...

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 683
    • Rendev'Uke à Paris
c'est pas vraiment le même cas de figure..
mais le doc + la vidéo sont vraiment intéressants :top:

merci Domi !  :)

belette

  • Soprano
  • Messages: 52
Alors je peux t'expliquer comment moi je m'y prendrais avec ton dernier exemple.

1- Moi je suis nul en tablature, j'ai donc besoin de transcrire ta tablature avec des notes ce qui donne :
Fa Lab Fa Fa Sib Fa Mib Fa Do Fa Fa Réb Do Lab Fa Do Fa Fa Mib Mib Do Sol Fa

Comme je suis expérimenté, que j'ai l'oreille absolue, quand je lis ces notes que j'ai écris, j'entends la musique dans ma tête. Je n'entends pas que des mots, mais des hauteurs de son.
Du coup j'entends tout de suite qu'il s'agit d'une musique en mode mineur, car je la ressens comme une mélodie sombre et triste.

Je remarque également que quand je me chante cette mélodie (dont il manque le rythme, donc pas évident car ça à une grosse incidence sur le choix des accords ... mais bon on fera sans) je ressens un sentiment de conclusion, ou de repos au moment où j'entends la note fa dans ma tête. Du coup j'en déduis que le fa est la tonique de mon extrait et que la tonalité de ce morceau est fa mineur.
D'autre part, le moment où il y a la note do j'ai le sentiment d'être suspendu, comme si je prenais une respiration avant de continuer ma phrase. Ca tombe bien, le rôle de la 5e note de la gamme (le Ve degré, la dominante) c'est de créer cette tension, cette suspension.

Mais je vérifie quand même en faisant appelle à mes connaissances théoriques. Comme j'ai bien appris mes gammes quand j'étais petit, je sais quelles sont les notes de la gamme de fa mineur et qu'en fa mineur il y a 4 bémols à la clé (si mi la ré). Et donc la bingo ça colle avec les notes que j'ai transcrit. La théorie m'aide à être sur de moi.

2- Je peux passer en mode "recherche des accords".
Je suis donc en fa mineur, je me fais donc un réservoir d'accords "plausibles" dans cette tonalité :
I = Fm
V = C ou C7
IV = Bbm
II = Gdim
(VI éventuellement) = Db
Je pars du principe que je n'en utiliserais pas d'autre. A priori, si je reste dans quelque chose de traditionnel et courant, ça devrait le faire.

Et la j'essaie , je vois ce qui sonne bien à mon oreille. Voici donc le résultat de mes essais : (à noter que j'ai du inventer un rythme non fourni)

Fm                 Bbm     Fam                           C7 Fm                                     C7       Fm
Fa Lab Fa Fa Sib Fa Mib Fa Do Fa Fa Réb Do Lab Fa Do Fa Fa Mib Mib Do Sol Fa



 LE FLIC DE BEVERLY HILLS ?? =:D