Auteur Sujet: De l'importance du bon choix de la tonalité  (Lu 901 fois)

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 362
    • Rendev'Uke à Paris
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #30 le: 14 juin 2019 à 16:18:29 »
un truc qui peu aider pour en approcher c'est, une fois un pré-accordage corde par corde effectué (à l'oreille), de jouer quelques accords de référence et les écouter sonner
puis d'adapter l'accordage en fonction..  :-\

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 759
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #31 le: 14 juin 2019 à 16:33:11 »
En ce moment je me prends la tête avec ça. J'essaie d'apprendre à m'accorder sans accordeur et franchement je n'y arrive pas. J'entends quand c'est faux, mais quand c'est presque juste je n'arrive pas à savoir si c'est trop haut ou trop bas. (en gros j'ai toujours l'impression que c'est trop bas même si c'est trop haut).
J'aimerais savoir faire ça, pas spécialement pour l'ukulélé d'ailleurs.

Bah alors ça sert à quoi l'oreille absolue ?

em6

  • Tenor
  • Messages: 6 216
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #32 le: 14 juin 2019 à 17:45:44 »
@Ricco: je ne répète pas ici l'intérêt d'avoir des cordes neuves ou en premiere moitié de vie ...apres c'est la cata sur un uke ...
savoir s'accorder d'oreille est pratique car on peut apporter sa "compensation"  ce que l'on ne fait pas avec un accordeur qui à sa compensation programmée !

et bien il est un phénomène qui fait qu'au delà de trois minutes de tentative d'accordage mon cerveaux se met en OFF et je suis obligé de prendre un accordeur  ! va savoir pourquoi ?  mais en moins d'une minute j'arrive assez bien à m'accorder dans un univers silencieux !

sur mo smartphone j'ai un accordeur qui a une fonction "émettrice des notes" c'est cool ça donne une notion auditive et non visuelle de la hauteur pour aller se caler à l'unison ... c'est un debut ...
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

Luke-O

  • Tenor
  • Messages: 4 367
  • C6 H12 O6
    • My Funnel
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #33 le: 14 juin 2019 à 19:12:52 »
Bah alors ça sert à quoi l'oreille absolue ?
Ça sert à savoir quelle note fait le frigo ou le pot d'échappement de la voiture qui passe dans la rue.
Quasi per infundibulum emittere.
Prout !
Liberté Égalité Fatuité

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 759
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #34 le: 14 juin 2019 à 20:12:21 »
Ça sert à savoir quelle note fait le frigo ou le pot d'échappement de la voiture qui passe dans la rue.

C'est bien ce qui me semblait, ça doit être une symphonie infernale.
Heureux de ne pas l'avoir, mais j'aimerai avoir l'oreille relative bien plus utile.

raffff

  • Soprano
  • Messages: 151
    • Utube
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #35 le: 14 juin 2019 à 22:47:29 »
 Au sujet de l’oreille absolue,

j’ai déjà vu un gars harmoniser en direct des mélodies a 3 voies,( il a passé des tests chez radio France ,1/296 de ton la justesse de son oreille ....
il c’est  habitué à repérer toute les notes d’un accord. L’avantage est Énorme en musique ..

sans parler du chef d’orchestre qui déchiffre pour la premier fois  en chantant 6 partitions d'instruments différents en même temps et qui réduit tous ça 5 h plus tard au piano après le digo  ( du vécu )...ça c est pour le coté obscure  :o

L’oreille relative est pour les moins chanceux ,par contre avoir l’oreille absolu sans être musicos parait que c’est pénible..

arnalsauvage

  • Concert
  • Messages: 1 565
  • Ukulélistes de tous les pays, unissez-vous !
    • Le grenier d'Arnaud
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #36 le: 15 juin 2019 à 00:21:30 »
A ce sujet j'avais une méthode terrible pour trouver la meilleure tonalité pour chanter un morceau.
C'est une méthode qui est bien sur un morceau avec une grille pas trop longue, ou alors il vaut
mieux avoir un site qui transpose automatiquement comme la boîte à chanson ou tontonremy.

Mettons que tu as un morceau en C Am F G (Les Playboys de Dutronc, par exemple  ^-^)

Tu le transposes dans les sept notes les plus connues : do ré mi fa sol la si,
mais tu vas les mettre dans cet ordre là : fa do sol ré la mi si

Et là tu testes ton chant avec ces différentes grilles :

F Dm Bb C
C Am F G
G Em C D
D Bm G A
A F#m D E
E C#m A B
B G#m E F#

Comme c'est assez éloigné, difficile de passer de l'une à l'autre au début.
Puis on s'habitue.
Et tu vas remarquer qu'il y en a une où tu arrives pas à chanter tellement c'est grave (tu notes : --- )
une ou c'est vraiment inchantable car trop aigu ( tu  notes +++)
une ou tu galères un peu avec un grave ( tu notes --)
une ou c'est pas mal aigu ( tu notes ++ )

A la fin, tu vas te rendre compte par exemple que le C et D sont trop graves, le A et B trop aigus,
que sur la version en F ou en G c'est là que tu es le plus à l'aise.

Un autre jour, tu refais le test avec seulement les 3 tonas E F G pour voir laquelle te va le mieux.
Tu pourrais même te faire une version en E pour les matins,
Une version en F pour le confort
Une version en G pour travailler un peu tes aigüs ou pour quand tu as la pêche.

Les résultats sont spectaculaires. Chanter une chanson en SA tonalité, c'est vraiment autre chose !
« Modifié: 15 juin 2019 à 00:27:40 par arnalsauvage »
Arnal Sauvage - Top 5 - club de ukulélé à Fontenay sous Bois - Les contes de l'apocalypse

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 218
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #37 le: 15 juin 2019 à 00:39:51 »
Bah alors ça sert à quoi l'oreille absolue ?

Ça sert à savoir quelle note fait le frigo ou le pot d'échappement de la voiture qui passe dans la rue.

C'est vrai ! Faut aussi ajouter les cloches de l'église, les "bips" et sonneries en tout genre. En gros, quand j'entends un son, j'entends un mot, et ce mot c'est do ré mi fa sol la ou si (auquel on peut ajouter dièse ou bémol selon...). Faut dire que j'ai commencé le solfège à 5 ans, et que mon premier rapport à la lecture dans ma vie, c'était les partitions.

Mais sinon pour un musicien ça peut servir aussi : si j'entends un solo que j'ai envie de jouer, ben je l'écoute, puis je le joue. Et la on est dans un truc utile quand même. Si je veux jouer une chanson dont je ne trouve pas la grille facilement, ben je l'écoute, et en 5 minutes (si c'est pas trop élaboré) j'ai ma partition, si c'est élaboré je vais peut être mettre une heure.
Un autre avantage : si tu me donnes une partition, je peux la chanter sans jamais l'avoir entendu. Et si j'ai envie d'écouter de la musique sans mettre en marche aucun appareil, j'ouvre une partition, et je l'écoute dans ma tête. (et ça j'adore faire ça!)

Mon oreille par contre ne marche pas de manière aussi sensible qu'un accordeur. Si tu me joues un la 440Hz puis un la 442 Hz, j'entend le mot "la" pour les 2. J'entends qu'ils sont pas tout à fait pareil, mais c'est un la. Si tu me joues le la 440Hz un jour, et le la 442Hz le lendemain, je ne ferais aucune différence entre les 2. 

Autre bizarrerie : ça ne marche pas avec le chant. Etant donné que dans le chant on utilise des mots, ça perturbe le nom de la note que j'entends, donc si tu me fais écouter une chanteuse, je vais pas entendre les notes, sauf dans des passages vocalisant ou la bim, j'étends à nouveau les notes. L'exemple célèbre qui me fait bugger à chaque fois c'est les "2 soeurs jumelles nées sous le signe des gémeaux, ré mi fa sol sol sol ré do". Je suis incapable de chanter les paroles sur le passage des noms de notes, car je me mets automatiquement à chanter vraiment ce que ça fait  "ré mi fa sol sol sol ré do", et c'est pas du tout la bonne mélodie...  Et ca marche pas trop bien avec les notes très graves : j'ai du mal par exemple à repiquer des notes dans le grave de la basse ou de la contrebasse. J'entends un espèce de murmure.

L’oreille relative est pour les moins chanceux ,par contre avoir l’oreille absolu sans être musicos parait que c’est pénible..

C'est pénible aussi pour les musiciens. Moi je voudrais bien ne plus avoir l'oreille absolue maintenant que j'ai plus besoin d'avoir 20/20 en dictée de notes en cours de solfège.
J'aimerais pouvoir aller écouter un concert sans me mettre à capter tous ces noms de notes. Par ce que en plus, c'est une seconde nature chez moi, quand j'écoute de la musique je cherche les rythmes, j'essaie de m'écrire la partition mentalement. Je décompose, j'analyse, je note les bizarreries ou les exceptions... J'aimerais savoir ce que ça fait de juste écouter de la musique.
 :)

@Ricooo
L'oreille absolue (je ne la possède pas), c'est vrai que paradoxalement ça peut parfois être handicapant. J'avais un collègue, excellent pianiste, qui comme toi était absolument incapable de jouer sur un piano transposé  ;)
J'ai résolu le problème en apprenant à transposer moi même. J'ai mis plusieurs années pour y arriver, mais maintenant je peux transposer au 1/2 ton, au ton, et aux tierces mineure et majeure. (J'ai pas essayé plus!)
« Modifié: 15 juin 2019 à 00:58:38 par R i C o O »

Lotre

  • Concert
  • Messages: 1 728
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #38 le: 15 juin 2019 à 08:09:42 »
@RicOo Ton histoire est extraordinaire ! J'aurais jamais pu imaginer ça , . . .
Le ukulélé est une machine a ciseler des mélodies .

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 362
    • Rendev'Uke à Paris
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #39 le: 15 juin 2019 à 08:33:07 »
ouais !
vraiment cool ton commentaire RicoO  :coeurs:

sauf là
Citer
Un autre avantage : si tu me donnes une partition, je peux la chanter sans jamais l'avoir entendu. Et si j'ai envie d'écouter de la musique sans mettre en marche aucun appareil, j'ouvre une partition, et je l'écoute dans ma tête..
là, je suis jaloux  :-\

Citer
.. et ça j'adore faire ça!
tu parles que ce doit être kiffant
 ::)

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 759
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #40 le: 15 juin 2019 à 10:05:27 »

C'est pénible aussi pour les musiciens. Moi je voudrais bien ne plus avoir l'oreille absolue maintenant que j'ai plus besoin d'avoir 20/20 en dictée de notes en cours de solfège.
J'aimerais pouvoir aller écouter un concert sans me mettre à capter tous ces noms de notes. Par ce que en plus, c'est une seconde nature chez moi, quand j'écoute de la musique je cherche les rythmes, j'essaie de m'écrire la partition mentalement. Je décompose, j'analyse, je note les bizarreries ou les exceptions... J'aimerais savoir ce que ça fait de juste écouter de la musique.
 

Bien evidemment j'envie tes capacités musicales mais je suis aussi trés content de percevoir la musique sans philtres sans décodeur juste avec mes sens.

raffff

  • Soprano
  • Messages: 151
    • Utube
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #41 le: 15 juin 2019 à 10:17:35 »

Tellement pratique même  :green:,

en retour ricoO  t’as pas idées du taf q’une personne sans ce (don)doit fournir pour pouvoir arriver à ça résultat la .

un temps je faisais des dictées dans ma voiture avec des enregistrements maison qui donnait la note ensuite ..... je prenais les numéros des plaques d'immatriculation Pour travailler les intervalles  :o

b-trave

  • Concert
  • Messages: 540
    • Ma chaine youtube!
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #42 le: 15 juin 2019 à 11:02:25 »
Intéressant ce sujet!

Bon là on dérive vers l'histoire de l'oreille absolue mais quand même.

Hormis ce qui a déjà été dit j'ai un autre facteur de choix de tona.
Sur certains morceaux je transpose en fonction de la note la plus grave de l'ukulélé.
Je suis pas le seul, un exemple avec le "Feeling Good" de Toko, il a cherché à inclure la ligne de basse (car sans ça la chanson ne sonne pas) et s'est basé sur la note la plus grave de la chanson pour la faire correspondre avec la note la plus grave de son lowG (à moins que soit un hasard?) pour choisir la tona.

Sur ma dernière reprise (Viscéral de Lofofora), j'ai choisi la tona de manière à jouer la mélodie le plus grave possible. Puis de toutes façons avec le chant rappé, je prenais pas trop de risques de dérapages d'aigus.

Je vois aussi beaucoup de débutants s'embêter et se taper des crampes à jouer sans transposer en tombant sur plein de barrés dièse et bémol. En fonction de leur niveau je leur conseille de transposer 1/2 haut ou bas ou alors je les laisse galérer parce qu'il est temps pour eux de souffrir  :P

Le capodastre j'aime pas, ça fait sonner faux.

¯\_(^v^)_/¯ Youtube ¯\_(>v<)_/¯ Instagram ¯\_(°v°)_/¯ Sur le forum ¯\_(*v*)_/¯

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 362
    • Rendev'Uke à Paris
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #43 le: 15 juin 2019 à 11:42:16 »
Citation de: b-trave
Le capodastre j'aime pas, ça fait sonner faux.
ça, c'est pas faux  ^-^
mais c'est simplement dû à la +/- justesse d'un ukulele dès qu'on s'éloigne du sillet de tête

faux faut juste simplement vérifier l'accordage une fois le capo posé  :)

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 218
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : De l'importance du bon choix de la tonalité
« Réponse #44 le: 15 juin 2019 à 11:45:25 »
ça, c'est pas faux  ^-^
mais c'est simplement dû à la +/- justesse d'un ukulele dès qu'on s'éloigne du sillet de tête

faux faut juste simplement vérifier l'accordage une fois le capo posé  :)

Une question par rapport à ca : ca me fait bizarre d'accorder le uke une fois que le capo est installé. Ca craint rien de tourner les mécaniques alors que les cordes sont bloquées par le capo ?