Auteur Sujet: Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele  (Lu 1209 fois)

Lotre

  • Concert
  • Messages: 1 748
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #30 le: 07 août 2019 à 08:02:50 »
Il n'y a que la version de Samantha Muir qui me plaise. Les deux autres sont des exécutions dans un style Romantique racoleur qui ne convient pas à Bach.
La version de Sam Muir n'est pas du tout guindée. Le rythme est simplement régulier comme il se doit. J'entends beaucoup de subtilité dans son jeu.

Bon , faut que je réécoute a l'éclairage de ta lanterne  Plektreur de Uku en Bois  :o
Le ukulélé est une machine a ciseler des mélodies .

b-trave

  • Concert
  • Messages: 600
    • Ma chaine youtube!
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #31 le: 15 août 2019 à 18:33:12 »
Une de plus:
¯\_(^v^)_/¯ Youtube ¯\_(>v<)_/¯ Instagram ¯\_(°v°)_/¯ Sur le forum ¯\_(*v*)_/¯

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 673
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #32 le: 15 août 2019 à 19:08:11 »
intéressant de voir Stuart interpréter une telle pièce quand on connait son côté happy-cool
mais bon son talent n'a pas qu'une seule face :top:

parlant de talent c'est marrant qu'on n'ait pas encore parlé du Maître en la matière
John King !!

j'aime bien voir ses mains, je manque jamais de le citer en exemple pour parler de l'absence d'incompatibilité entre la qualité du jeu sur un ukulele (soprano) et la grosseur des doigts   ^-^

b-trave

  • Concert
  • Messages: 600
    • Ma chaine youtube!
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #33 le: 15 août 2019 à 19:12:45 »
Je crois que pour bien jouer ce morceau, il faut une chemise à carreaux.
¯\_(^v^)_/¯ Youtube ¯\_(>v<)_/¯ Instagram ¯\_(°v°)_/¯ Sur le forum ¯\_(*v*)_/¯

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 19 673
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #34 le: 15 août 2019 à 20:39:03 »
à l'évidence c'est le minimum  ^-^
quoique..

Woody Ukepicker

  • Soprano
  • Messages: 138
    • Soundcloud
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #35 le: 16 août 2019 à 07:51:34 »
La comparaison de toutes ces versions est passionnante. Pour moi celles de Samantha Muir et John King sont  devant. Concernant John King je suis un inconditionnel donc peu objectif.
Je ne suis pas sûr que l'accordage Low G de Daniel Estrem soit idéal sur ce morceau.
Dans tous les cas ces enregistrements soulignent l'intérêt de ce petit instrument pour interpréter des morceaux baroques. L'ukulele apporte une touche à la fois délicate et sauvagement boisée.

Valéry

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 13 451
  • Val qui rit vendredi, dimanche pleurera (Wagner)
    • Naïve Art
Re : Bach . Cello suite n°1 prelude on ukulele
« Réponse #36 le: 16 août 2019 à 09:49:38 »

Je ne suis pas sûr que l'accordage Low G de Daniel Estrem soit idéal sur ce morceau.

Comme dit plus haut l'arrangement de Sam Muir est probablement le plus fidèle à l'original, évitant les sauts d'octaves qui me rendent les autres arrangements insupportables (car je connais bien diverses versions pour violoncelle baroque et donc ces sauts dans la ligne mélodique sont des horreurs qu'il faudrait absolument éviter. Dans ma version (en low g) je l'avais tenté mais sans succès car j'avais dû en laisser un ou deux, moins toutefois que dans la plupart des version en high G. Je vais revoir ma copie, mais toujours en low G car je pense que pour ce morceau c'est plus adapté (et surtout aussi si on essaye de faire la suite entière, ce que peu d'ukulélistes tentent, se contentant du morceau phare qu'est le prélude).
Ceci étant dit pour l'arrangement, pour les interprétations, c'est question de goût et donc très subjectif. La plupart jouent cette pièce comme un morceau de bravoure, arpèges à fond, ne comprenant pas que ce n'est pas un morceau en arpèges (ça c'est dû à la pratique de la guitare classique et à la nature de l'instrument à cordes pincées qui induit ce type de technique) mais que c'est bien une ligne mélodique qui doit chanter. La vitesse ici est superfétatoire et l'arpégiation trop prononcée un contresens musical. Le dernier exemple est assez symptomatique de ce défaut. Même John King s'y laisse prendre (mais c'est sa culture de guitariste classique...) Seule Samantha Muir évite l’écueil en faisant chanter sa version, de même que la première jeune femme (mais l’arrangement dans son cas est mauvais, hélas)...