Auteur Sujet: structure accords et composition  (Lu 2072 fois)

belette

  • Soprano
  • Messages: 79
structure accords et composition
« le: 25 août 2019 à 17:33:34 »
Bonjour,

Il me semble percevoir une méthode ici pour jouer des accords, en suivant certains patterns.
Si je comprends bien, on peut " etudier" la position des notes composants certains accords pour les utiliser, et faire varier certains accords.

Sur le site de tontonremy à côté des accords majeurs ( par exemple) on voit un manche, avec des positions, et des lignes. Quelqu'un peut il me dire à quoi cela correspond?
Cela correspond à quelque chose qui concerne tous les accords majeurs qui sont dans l'encadré?


http://www.tontonremy.com/ukulele/page31/page32/page32.html
https://www.dropbox.com/s/xsdrup3ehmekx60/AccordsSurLeMAnche.pptx?dl=0#



Est ce que j ai raison de croire qu'il y a donc des patterns prédéfini que nous pouvons suivre quand on  veut faire de la composition/improvisation?
Calculer les accords, en fonction des positionnements de tierces est trop complexe à faire en jouant. Calculer ensuite les écarts de tons entre ces tierces pour savoir quel type d'accord composer, est donc ingérable.

merci

 

tonton Rémy

  • Soprano
  • Messages: 401
    • tontonremy.com
Re : structure accords et composition
« Réponse #1 le: 25 août 2019 à 18:11:27 »
bonjour les schemas sur le manche permettent de voir les différentes façons de faire un accord majeur, évidement la "pattern" peut  se jouer à toutes les hauteurs du manches selon la tonalité.
les points clairs indiquent la tonique, on peut donc faire un accord majeur avec la note tonique sur la premiere corde ou trouver un doigté sur la deuxième, sur la troisième ou encore sur la quatrième.  Les notes restantes étant la tierce majeur et la quinte,

sur le schéma qui accompagne les accords mineurs on aura toutes les toniques associées à la tierce mineure et à la quinte. ça aide à trouver tous les renversements.

les schémas de positions de doigts,qui peuvent s'appliquer sur tous les tons, ne sont pas exhaustifs mais assez pratiques pour trouver le bon voicing (le choix des renversements les plus faciles à enchainer ou les plus élégants à entendre.)

belette

  • Soprano
  • Messages: 79
Re : structure accords et composition
« Réponse #2 le: 26 août 2019 à 10:30:32 »
bonjour les schemas sur le manche permettent de voir les différentes façons de faire un accord majeur, évidement la "pattern" peut  se jouer à toutes les hauteurs du manches selon la tonalité.
les points clairs indiquent la tonique, on peut donc faire un accord majeur avec la note tonique sur la premiere corde ou trouver un doigté sur la deuxième, sur la troisième ou encore sur la quatrième.  Les notes restantes étant la tierce majeur et la quinte,

sur le schéma qui accompagne les accords mineurs on aura toutes les toniques associées à la tierce mineure et à la quinte. ça aide à trouver tous les renversements.

les schémas de positions de doigts,qui peuvent s'appliquer sur tous les tons, ne sont pas exhaustifs mais assez pratiques pour trouver le bon voicing (le choix des renversements les plus faciles à enchainer ou les plus élégants à entendre.)


Merci.
Je dois encore mettre de l'ordre dans certaines de mes idées, notamment,
Quand on ecrit une chanson. ( ce que je ne suis pas sur le point de faire, mais je voudrais saisir la démarche) Je me doute que certains me diront de gratter jusqu'a ce que je trouve quelque chose qui sonne bien à l'oreille, mais dans le cadre d'un groupe qui jamme, j'imagine qu'il y a des regles qu'on peut suivre afin de ne pas tout ruiner en live!

Est ce qu'on se dit " ok, ma chanson est en Do Maj, alors, je ne sors pas de ce schémas de position de doigts"  -  je me rends compte que ce que je dis est faux, mais j'essaie de saisir le schémas créatif de quelqu'un qui voudrait accompagner d'autres personnes qui jouent, et qui improviserait quelques instants. Quel serait son schémas de pensée pour ne pas jouer " faux" , et ne pas amener des accords dissonants ?


On sait que Do va bien fonctionner avec Fa et Sol. ( parce que tous les deux composés d'une tierce maj suivie d'une min ?) ( ou parce que autre chose?)
On sait que l'accord de Do maj ne fonctionne pas avec un accord de Ré min par exemple, et d'autres regles de ce type?



Peut etre que ces questions sont mal amenées. Si c'est le cas, pourriez vous reformuler pour moi?


« Modifié: 26 août 2019 à 10:34:53 par belette »

tonton Rémy

  • Soprano
  • Messages: 401
    • tontonremy.com
Re : structure accords et composition
« Réponse #3 le: 26 août 2019 à 10:55:31 »
il y a des progressions d'accords qu'on retrouvent souvent, l'habitude fait qu'on les assimile à la longue, mais on peut aussi explorer des schémas moins convenus rien n'est obligatoire.
Petit à petit on assimile le cercle des quintes, pour connaitre les positions d'accords entre eux les différentes gammes relatives, (Do / La mineur , Fa /ré mineur, Sol Mi mineur etc.. ) chaque nouveau morceau qu'on étudie, nous montre des possibilités de progression musicale, il faut être patient et à l'écoute.

em6

  • Tenor
  • Messages: 6 709
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : structure accords et composition
« Réponse #4 le: 26 août 2019 à 11:18:18 »

Merci.
Je dois encore mettre de l'ordre dans certaines de mes idées, notamment,
Quand on ecrit une chanson. ( ce que je ne suis pas sur le point de faire, mais je voudrais saisir la démarche) Je me doute que certains me diront de gratter jusqu'a ce que je trouve quelque chose qui sonne bien à l'oreille, mais dans le cadre d'un groupe qui jamme, j'imagine qu'il y a des regles qu'on peut suivre afin de ne pas tout ruiner en live!

faire tourner quatre accords et composer une mélodie dessus c'est souvent s'exposer à un "plaggia" car effectivement a peu pres tout à été composer sur ce mode mais tu entendras Adèle te faire Balance ton quoi et tu peux presque croire que c'est nouveau...mais non  :-w
c'est  donc ensuite une question d'arrangements et de sons !  les fameux quatre accords se nomment un "anatole" donc tu peux regarder de ce coté la... pour le jam c'est souvent utile et meme pour écrire une chanson ça aide car tu auras une "structure" sur laquelle tu feras jouer le son des mots et des rimes ...  enjoy car le uke permet ceci assez facilement ;-)
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 493
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : structure accords et composition
« Réponse #5 le: 26 août 2019 à 11:33:26 »
Une chose importante à comprendre à mon avis c'est la FONCTION des accords.
La fonction d'un accord c'est quoi ? C'est son degré.
Un degré c'est quoi ? C'est la position de l'accord dans la gamme harmonisée, c'est à dire son numéro en chiffre romain (I IV V par exemple).

On utilise les chiffres romains pour aller vite, pour être rapide. Mais derrière chaque chiffre romain se cache une fonction. Le mot fonction est vraiment approprié : un accord ça a une fonction, ça sert à quelque chose.
Si je suis en do majeur, l'accord de C c'est le I pour aller vite, mais si on veut être précis, on le nomme à juste titre l'accord de Tonique, c'est sa fonction, son rôle.
L'accord de C en do majeur, il a un but. Celui de nous mener à la stabilité, comme la ponctuation dans une phrase en français : c'est le point. On est stable, on a le sentiment d'être arrivé, tout va bien.

Chaque degré à un rôle, un but, une fonction. Chaque chiffre romain à un appellation :
I Tonique / II Sus Tonique / III Médiante / IV Pré Dominante / V Dominante / VI Sus Dominante / VII Sensible

Pour moi il est important de comprendre en premier le I et le V, ou la tonique et la dominante. Pour information, dans les cours de piano que je donne, ces accords et leur renversement sont l'objets des 5 premières années de pratique (ce qu'on appelle dans notre jargon de prof le 1er cycle)... (C'est long à capter quoi). Mon objectif en tant que professeur (pour passer en 2e cycle il faut savoir faire ça) c'est que les élèves aient compris ces accords, leur role, leur fonction.

J'ai parlé de l'accord de tonique. Maintenant celui dominante (V): son rôle c'est de créer une tension, une impression de suspension, de déséquilibre. Pour continuer la métaphore avec la ponctuation, c'est la virgule ou le point d'interrogation. Si je suis en do majeur, et j'utilise l'accord de G, je vais créer une sensation de tension, une attente... Et qu'est ce que j'attends ? J'attends de "rentrer à la maison", j'attends un accord de tonique.
Essayez de jouer cet enchainement : C F Dm G    Après ce G, j'ai l'impression que c'est pas fini. Il manque qqchose, on est pas arrivé, on est au milieu de quelque chose. Le G, l'accord de dominante a créé une tension qu'on a envie de résoudre. Maintenant faite : C F Dm G C. Ouf ! Ca va mieux ! C'est conclusif. On a résolu l'accord de tension grâce à la tonique, dont c'est le role, la fonction. 

R i C o O fait du uke
Pour vous abonner à ma chaîne YouTube, c’est ici

belette

  • Soprano
  • Messages: 79
Re : structure accords et composition
« Réponse #6 le: 26 août 2019 à 14:34:14 »
il y a des progressions d'accords qu'on retrouvent souvent, l'habitude fait qu'on les assimile à la longue, mais on peut aussi explorer des schémas moins convenus rien n'est obligatoire.
Petit à petit on assimile le cercle des quintes, pour connaitre les positions d'accords entre eux les différentes gammes relatives, (Do / La mineur , Fa /ré mineur, Sol Mi mineur etc.. ) chaque nouveau morceau qu'on étudie, nous montre des possibilités de progression musicale, il faut être patient et à l'écoute.

oui, un peu comme des couleurs, qu'on associe, .. je les vois, et je comprends. Le secret serait  donc de choisir une palette de couleur, et de s'y tenir? ( la graphiste qui parle ici :D )

belette

  • Soprano
  • Messages: 79
Re : structure accords et composition
« Réponse #7 le: 26 août 2019 à 14:42:55 »
Une chose importante à comprendre à mon avis c'est la FONCTION des accords.
La fonction d'un accord c'est quoi ? C'est son degré.
Un degré c'est quoi ? C'est la position de l'accord dans la gamme harmonisée, c'est à dire son numéro en chiffre romain (I IV V par exemple).

On utilise les chiffres romains pour aller vite, pour être rapide. Mais derrière chaque chiffre romain se cache une fonction. Le mot fonction est vraiment approprié : un accord ça a une fonction, ça sert à quelque chose.
Si je suis en do majeur, l'accord de C c'est le I pour aller vite, mais si on veut être précis, on le nomme à juste titre l'accord de Tonique, c'est sa fonction, son rôle.
L'accord de C en do majeur, il a un but. Celui de nous mener à la stabilité, comme la ponctuation dans une phrase en français : c'est le point. On est stable, on a le sentiment d'être arrivé, tout va bien.

Chaque degré à un rôle, un but, une fonction. Chaque chiffre romain à un appellation :
I Tonique / II Sus Tonique / III Médiante / IV Pré Dominante / V Dominante / VI Sus Dominante / VII Sensible

Pour moi il est important de comprendre en premier le I et le V, ou la tonique et la dominante. Pour information, dans les cours de piano que je donne, ces accords et leur renversement sont l'objets des 5 premières années de pratique (ce qu'on appelle dans notre jargon de prof le 1er cycle)... (C'est long à capter quoi). Mon objectif en tant que professeur (pour passer en 2e cycle il faut savoir faire ça) c'est que les élèves aient compris ces accords, leur role, leur fonction.

J'ai parlé de l'accord de tonique. Maintenant celui dominante (V): son rôle c'est de créer une tension, une impression de suspension, de déséquilibre. Pour continuer la métaphore avec la ponctuation, c'est la virgule ou le point d'interrogation. Si je suis en do majeur, et j'utilise l'accord de G, je vais créer une sensation de tension, une attente... Et qu'est ce que j'attends ? J'attends de "rentrer à la maison", j'attends un accord de tonique.
Essayez de jouer cet enchainement : C F Dm G    Après ce G, j'ai l'impression que c'est pas fini. Il manque qqchose, on est pas arrivé, on est au milieu de quelque chose. Le G, l'accord de dominante a créé une tension qu'on a envie de résoudre. Maintenant faite : C F Dm G C. Ouf ! Ca va mieux ! C'est conclusif. On a résolu l'accord de tension grâce à la tonique, dont c'est le role, la fonction.



oui, ça me parle. Je l'ai d'ailleurs lu dans le petit syllabus sur l'harmonisation des gammes, mais je n'en avais pas saisi l'importance!, ça me paraît maintenant plus clair.
C'est ce dont on a d'ailleurs parlé ensemble sur le blues I I I I,IV IV I I ...C'est alors le rythme, et le choix des accords ( min,7, etc) qui finiraient de définir le genre. Donc, cette structure correspond à notre culture musicale. ( classique tant que moderne?)


Et donc, si on sait qu'un accord de ré mineur ferait tâche dans un morceau en Do Maj, il y a t'il des tableaux d'accords consonants? Cela se calcule t'il dans l'instant ? Sont-ce de vieux reflexes qui viennent de manière spontanée chez tout le monde?







belette

  • Soprano
  • Messages: 79
Re : structure accords et composition
« Réponse #8 le: 26 août 2019 à 14:50:06 »
faire tourner quatre accords et composer une mélodie dessus c'est souvent s'exposer à un "plaggia" car effectivement a peu pres tout à été composer sur ce mode mais tu entendras Adèle te faire Balance ton quoi et tu peux presque croire que c'est nouveau...mais non  :-w
c'est  donc ensuite une question d'arrangements et de sons !  les fameux quatre accords se nomment un "anatole" donc tu peux regarder de ce coté la... pour le jam c'est souvent utile et meme pour écrire une chanson ça aide car tu auras une "structure" sur laquelle tu feras jouer le son des mots et des rimes ...  enjoy car le uke permet ceci assez facilement ;-)


Ah ben oui! Je m'en suis rendu compte il y a quelques jours en jouant les quelques accords de "teach you children".. j'ai dévié sans vraiment le vouloir sur une musique des Black eyes peas! Seul le rythme est différent.

Je vais me renseigner sur ces anatoles, mais alors, je pourrais juste reprendre les anatoles et créer n'importe quoi sur la base de quelqu'un d'autre, en en changeant le rythme et l'ordre? (comprendre: sans me prendre la tete  :-')

Dire que je croyais ca complexe.



Jérôme

  • Modérateur global
  • Tenor
  • Messages: 5 642
  • du dodo dodu
    • les carnets paresseux
Re : structure accords et composition
« Réponse #9 le: 26 août 2019 à 15:08:54 »
reprendre les anatoles et essayer de fixer les mélodies qu'ils t'inspirent, c'est la garantie d'avoir des enchainements d'accords qui sonnent ; le risque (qui fait partie du jeu) c'est de t'apercevoir que ta création originale est aussi celles de 150 prédécesseurs.

j'ai déjà composé plusieurs morceaux magnifiques que j'ai retrouvé le lendemain sur des disques d'Edith Piaf et de Charles Trenet :dodo:

belette

  • Soprano
  • Messages: 79
Re : structure accords et composition
« Réponse #10 le: 26 août 2019 à 15:33:26 »
reprendre les anatoles et essayer de fixer les mélodies qu'ils t'inspirent, c'est la garantie d'avoir des enchainements d'accords qui sonnent ; le risque (qui fait partie du jeu) c'est de t'apercevoir que ta création originale est aussi celles de 150 prédécesseurs.

j'ai déjà composé plusieurs morceaux magnifiques que j'ai retrouvé le lendemain sur des disques d'Edith Piaf et de Charles Trenet :dodo:

oui, mais donc, si angele et son " balance ton quoi" est deja une "reprise" et que rien de neuf ne peut etre fait avec des accords la, pourquoi cela fonctionne encore ? Pourquoi n'y a t'il pas plus de conflits? Et justement, parlons de cet exemple, j'ai trouvé cet accompagnement en 6 et en 4 accords. Donc, avec des rythme différent. Il y a donc différentes choses à faire pour accompagner, et donc, 'jy viens:

ici, on est toujours en train de parler d'harmonie et d'accompagnement. Mais quand est ce qu'on rend la guitare mélodique? J'ai vu quelqu'un faire une reprise de bohemian Rapsody, ou clairement, il y a plusieurs voix. Comment peut on donc sortir du  cadre de l'accompagnement, tout en restant dans le "juste".

Je vais finir par la verbaliser correctement ma question LOL.
« Modifié: 26 août 2019 à 15:35:09 par belette »

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 493
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : structure accords et composition
« Réponse #11 le: 26 août 2019 à 15:46:02 »
Et donc, si on sait qu'un accord de ré mineur ferait tâche dans un morceau en Do Maj, il y a t'il des tableaux d'accords consonants? Cela se calcule t'il dans l'instant ? Sont-ce de vieux reflexes qui viennent de manière spontanée chez tout le monde?

L’accord de Dm il va très bien si on est en Do majeur.  ;) Après c’est aussi des histoires de goût personnel.
Mais de manière traditionnel l’enchainement II V I par exemple est archi classique. C’est comme ça que Mozart termine quasiment toutes ses phrases musicales ! (Bon ok, il utilise souvent le premier renversement de l’accord du IIe degré plutôt qu’à l’état fondamental, comme ça on a la même basse qu’un IV.) (Allez on réfléchit pour comprendre ce que je viens de raconter!)  :green: :green:

Les tableaux que tu cherches c’est ni plus ni moins ce qu’on appelle des gammes harmonisées. Ce qui va définir ce qui marche bien ou moins bien c’est plutôt l’ordre dans lequel tu vas les employer qui n'apparait pas dans la présentation basique des gammes harmonisées.

Je pense que tu devrais te procurer ce livre : « Manuel de composition et d’improvisation musicale - 100 recettes faciles et délicieuses à l’attention des élèves gourmands et des professeurs curieux » de Claude Henry Joubert.

Je te copie ici une petite recette qui s’intitule « Pour construire un schéma harmonique cohérent » :

- Commencer et finir par tonique I............I
- Faire précéder I par V (I V I)
- Faire précéder V par IV ou II (I IV V I) ou (I II V I)
- Remplacer parfois I par VI (I II V VI...etc) ou les faire se succéder (I VI...etc)
- Faire suivre VI par IV ou II (I II V VI IV II...etc)
- V est la dominante du dessus, IV est la dominante du dessous (sous dominante)
I V I est un excellent enchainement. I IV I aussi

Bons exemples : I II V VI IV II V I ou I IV V I VI II V I ou I VI II V I IV V I
Une seule méthode pour tester ces enchaînements : les jouer

Pour moduler (ou "tonuler") 3 méthodes infaillibles à tester :
-utiliser V du ton dans lequel on veut se rendre :
DoM      SolM
I   V       V    I 
-utiliser II du ton lequel on veut se rendre :
DoM.      FaM
I   VI      II   V   
-utiliser un accord commun au 2 tonalités : C est par exemple un accord de Do Majeur, de Fa Majeur et mineur, de Sol Majeur, de Mi mineur.
« Modifié: 26 août 2019 à 16:04:30 par R i C o O »
R i C o O fait du uke
Pour vous abonner à ma chaîne YouTube, c’est ici

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 493
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : structure accords et composition
« Réponse #12 le: 26 août 2019 à 16:01:05 »
reprendre les anatoles et essayer de fixer les mélodies qu'ils t'inspirent, c'est la garantie d'avoir des enchainements d'accords qui sonnent ; le risque (qui fait partie du jeu) c'est de t'apercevoir que ta création originale est aussi celles de 150 prédécesseurs.

j'ai déjà composé plusieurs morceaux magnifiques que j'ai retrouvé le lendemain sur des disques d'Edith Piaf et de Charles Trenet :dodo:

oui, mais donc, si angele et son " balance ton quoi" est deja une "reprise" et que rien de neuf ne peut etre fait avec des accords la, pourquoi cela fonctionne encore ?

MAIS OUI ! L'harmonie/les accords, c'est que UN élément de la musique. Il y a tout le reste, et notamment la mélodie et le rythme. 
Le nombre d'accords dans une tonalité est restreint, on peut les compter. (c'est d'ailleurs pour ça que ce n'est pas si difficile).
Pour inventer des mélodies, il y a beaucoup plus de possibilités, je dirais même une infinité.

Jérome : ramène tes chansons ! Charles Trenet n'a rien inventé de plus que toi ! (à part peut être des mélodies inoubliables).
« Modifié: 26 août 2019 à 16:06:51 par R i C o O »
R i C o O fait du uke
Pour vous abonner à ma chaîne YouTube, c’est ici

em6

  • Tenor
  • Messages: 6 709
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : structure accords et composition
« Réponse #13 le: 26 août 2019 à 16:06:22 »
comme Ricoo le démontre la musique et ses arrangements sont très "mathematique" depuis qu'on les a rendu mathématique dans notre culture ! alors oui il y a une règle et on l'applique pour faire de la musique ensemble et que ça ressemble à qqch que l'on nomme musique et puis il y a la voix ;-) celle ci remonte bien avant cette mathématisation, l'émotion qu'elle procure les inflexions qu'elle prend font oublier qu'on est dans un registre deja connu , c'est ce qui arrive pour Adele par exemple , ( on adhérera ou pas !) chaque voix est unique et chaque façon de chanter l'est aussi ... ensuite il y a la mémoire celle qui fait qu'a la troisième note on à reconnu le morceau !
chanter les chansons des autres est pour moi un grand plaisir , trouver des arrangements qui les feront sonner au uke en est un également mais trouver au bout de deux cent fois le juste placement de la voix sur une seule syllabe d'un refrain archi connu l'est encore plus ;-)
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

R i C o O

  • Tenor
  • Messages: 3 493
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : structure accords et composition
« Réponse #14 le: 26 août 2019 à 16:11:01 »
comme Ricoo le démontre la musique et ses arrangements sont très "mathematique" depuis qu'on les a rendu mathématique dans notre culture !

C'est quelque chose que j'entends très souvent. Et c'est un sentiment largement partagé par bon nombre de musiciens.
Moi je ne suis pas du tout d'accord avec ça. Si je devais comparer la musique à une matière scolaire, ça serait plutôt l'apprentissage d'une langue.
R i C o O fait du uke
Pour vous abonner à ma chaîne YouTube, c’est ici