Auteur Sujet: L'odeur du bois  (Lu 565 fois)

Dusmingue

  • Soprano
  • Messages: 237
  • https://caravelle-kitchen.com/
    • https://caravelle-kitchen.com/
L'odeur du bois
« le: 30 janvier 2020 à 13:23:33 »
De la poussière d'étoile dans les mains

L'odeur du bois.

Cette sensation en approchant un instrument de musique, de sentir un parfum unique, naissant de la combinaison des essences de bois, de la colle et de l'huile est un plaisir sans pareil.
Le parfum d'un instrument de musique, c'est se rappeler qu'il est fait de matières Vivantes, d'arbres qui ont poussés pendant des années, voire des centaines d'années, c'est se rappeler qu'on tient entre les mains la synthèse de tous les éléments de la nature. Une force essentielle qui combine les minéraux et les matières organiques avec de l'eau. Cette même eau qui parcourt l'univers depuis des milliards d'années après avoir voyagé entre les étoiles. L’eau que nous buvons, vitale tant pour nous que pour les animaux et les végétaux et qui est arrivée sur terre de l'espace infini.
Tout ça pour dire, que c'est bon de se rappeler qu'on a entre les mains un objet particulier, fruit du travail de la nature. Il ne s'agit pas d'un bien de consommation comme les autres. C’est un objet qui même s’il est inerte un temps, reprend vie à chaque fois que l’on va l'effleurer, le faire vibrer. C’est l’occasion de se sentir alchimiste des vibrations à chaque mouvement.  De transformer la matière inerte en une essence nouvelle. A l'heure de l'intelligence artificielle, du machine learning, et des algorithmes qui échappent à leurs créateurs pour une existence quasi autonome, on a entre les mains un élément autonome qui prend vie non seulement à chaque fois qu'on le joue, mais qui apprend également de manière autonome par la succession de toutes ces rencontres.
Le bois va se recomposer avec le temps, l'environnement dans lequel il se trouve, et surtout en fonction des vibrations qui l'auront animées. Ses fibres vont s'ajuster, s'amincir se rigidifier selon les expériences qu'il aura eues.
Il devient unique.
Sentir ce parfum chaud et organique, presque de sueur, de palissandre, ou ce parfum extrêmement fruité du cèdre à la limite du cola, ou encore ce parfum de bois vert, d'herbes fraîchement coupées du cyprès, c'est expérimenter cette délicatesse qui enrobe l’instrument de musique.

alaouet

  • Concert
  • Messages: 634
Re : L'odeur du bois
« Réponse #1 le: 30 janvier 2020 à 13:38:17 »
Une très belle déclaration d'amour... :p&l:

Maud

  • Soprano
  • Messages: 147
Re : L'odeur du bois
« Réponse #2 le: 30 janvier 2020 à 13:41:38 »
 :coeurs:
sur instagram c'est :

Alexandra

  • Soprano
  • Messages: 376
Re : L'odeur du bois
« Réponse #3 le: 30 janvier 2020 à 13:45:06 »
Magnifique déclaration. Je te savais déjà magicien, mais pas poète.

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 20 458
    • Rendev'Uke à Paris
Re : L'odeur du bois
« Réponse #4 le: 30 janvier 2020 à 15:36:42 »
jolie profession de foi d'un amoureux passionné  :top:

Dusmingue

  • Soprano
  • Messages: 237
  • https://caravelle-kitchen.com/
    • https://caravelle-kitchen.com/
Re : L'odeur du bois
« Réponse #5 le: 30 janvier 2020 à 16:45:44 »
Merci c'est trop gentil.
En fait j'ai pas fini mon message mais je voulais savoir quels odeurs de bois vous retrouvez ou vous appréciez dans quels ukulélés ?

em6

  • Tenor
  • Messages: 7 019
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : L'odeur du bois
« Réponse #6 le: 30 janvier 2020 à 18:46:29 »
l'odeur ... celle de la vanille des étuis "Geib" pour la "Martin compagnie" le bois s'en imprègne et la restitue comme tu le dis si joliment ;-)
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

Olive Thom

  • Tenor
  • Messages: 3 998
Re : L'odeur du bois
« Réponse #7 le: 30 janvier 2020 à 20:24:12 »
Génial discours Dusmingue !
Je n'ai jamais senti d'odeur particulière sur mes premiers ukes généralement usinés en Chine.
En revanche, j'ai longtemps pris plaisir à humer les savoureuses senteurs de bois et d'huile de mon résonateur conçu par Sylvain d'Oléron.
Depuis 2015, ces arômes ont tendance à s'effacer, hélas.
C'est super important à mon goût d'aimer très fort son ou ses ukes, non seulement leurs sonorités, mais jusqu'à leurs formes, leurs odeurs, leur esthétique, leur contact...
Ils font partie de la famille, ce sont nos bébés !
« Modifié: 30 janvier 2020 à 20:27:47 par Olive Thom »
De Bernie : "une expression qui garde tout son sens... Le BOUC est final !"