Auteur Sujet: S'enregistrer: Comment vous faites, vous, en vrai?  (Lu 10128 fois)

Trantor

  • Concert
  • Messages: 2 111
  • "Genius"
S'enregistrer: Comment vous faites, vous, en vrai?
« le: 25 janvier 2014 à 12:30:36 »
Vu l'élargissement des contributions, le titre initial "Enregistrer Armstrong (par un nul, pour les nuls, sans y mettre trop de sous)" est modifié. Idéalement, cette conversation aimerait regrouper vos expériences, ce que vous avez testé réellement, ainsi que les commentaires et questions qui s'y rapportent, en gardant un niveau de compréhension accessible aux novices.

Préambule: Cette conversation a été créée initialement pour répondre à une question sur la façon d'enregistrer "Armstrong" dans la reprise du mois et le matos qui va avec. Je ne suis pas technicien, il y a un tas de truc qui passent au dessus de ma tête, je ne prétends à rien,  je ne poste pas ceci pour faire le malin et je suis vraiment nul dans ce domaine.  On m'a posé une question gentiment, j'y réponds gentiment.

Pour l'enregistrement d'Armstrong, j'ai enregistré une première prise voix et instrument, puis une deuxième avec l'instrument en jouant la même chose que la première. Au mixage, j'ai placé la voix au centre, l'intro est avec une seule des deux pistes d'ukulélé. Dés le chant, la  deuxième  piste d'ukulélé est activée, mais avec un décalage stéréo, une piste à gauche et l'autre à droite. J'ai adapté le volume sonore de chaque piste et j'ai ensuite ajouté une réverbération "small club".

Le matos:

1) MICROS
J'ai utilisé deux micros, soit un micro  pour la voix (sennheiser e840s) et un pour le ukulélé (shure sm57). Le micro voix est branché dans un module  TC HELICON VOICE TONE CORRECT. C'est un boitier qui fait tout seul les réglages de base (tonalité, compression, dynamique, larsen...) En sono live, la voix ressort mieux avec les autres instruments, mais pour s'enregistrer, tout ça peut se faire dans le séquenceur.

Pour enregistrer un ukulélé, (et la voix aussi) idéalement, il faudrait un micro à condensateur à petite membrane, ça coûte un bras, c'est fragile et c'est pas terrible en bas de gamme, faut une alimentation,...
Comme le but est d'expliquer en "pas cher, je m'enregistre chez moi", autant choisir des micros "dynamiques".

Si on veut s'équiper en 2 micros sans se ruiner, il y a des micros chinois qui font assez bien le travail, surtout pour s'enregistrer chez soi. Pour 25 euros on trouve chez MusicStore (par exemple) le Fame MS58 pour la voix, et pour 30 euros un Fame MS57 pour instrument.

Si on ne prend qu'un micro, on prend un micro voix.

2) CARTE SON EXTERNE
J'ai utilisé une carte son M Audio Fast Track Pro, deux entrées et connexion USB.

Si on veut un son un peu correct, il ne faut pas brancher le micro directement dans le pc. Les cartes son internes sont assez médiocres. L'idéal est d'avoir une carte avec deux entrées (micro voix et micro chant), au format des prise xlr des micros, avec un préampli par canal, une sortie usb (plus universelle que le firewire), et une prise casque. On en trouve des très correctes neuve à un peu plus de  cent euros.

On peut aussi travailler avec un seul micro, donc une carte avec une seule entrée, mais si vous chantez et grattez vous passerez vite aux deux micros.

3) L'ORDINATEUR
J'utilise un vieux Fujitsu portable  sous XP.
Si c'est pour vous enregistrer, vous n'avez pas besoin d'une bête de course, à peu près tout ce qui tourne sous Windows XP est suffisamment puissant pour enregistrer deux instruments à la volée. Mais.... il faudra vérifier que votre système est compatible avec la carte son et avec le logiciel d'enregistrement.
Evidemment, si vous avez une vieille machine comme la mienne, fermez les programmes qui ne vous servent pas à l'enregistrement.

4) LE SEQUENCEUR
J'utilise Mixcraft, pas cher (50euros), facile. On en trouve des gratuits (Audacity) et des très chers (Magic Sequoia, 2500 euros)
Le séquenceur, c'est le programme qui va enregistrer les pistes des micros, qui va permettre d'en rajouter en faisant une deuxième prise, et puis de mixer tout ça en ajustant les volumes, en ajoutant des effets et de sauver tout en MP3 par exemple.

5)LE CASQUE
Si vous voulez entendre ce que capte votre système, un casque est indispensable, et aussi si vous voulez enregistrez de nouvelles pistes sur une prise précédente.

Méthode d'enregistrement

On chante à 10 cm du micro, et on essaye de place l'ukulélé avec la rosace devant le micro, le plus près possible en arrivant quand même à jouer. Pour les guitares on évite la rosace devant le micro à cause des basses, mais avec un micro dynamique et un ukulélé, on n'aura pas le problème.
On lance le séquenceur en enregistrement et on joue un peu pour régler les préamplis de la carte son . Il faut que, sur le graphique d'enregistrement, il n'y ait que les crêtes qui arrivent à fond d'amplitude, mais il faut qu'elles y arrivent.
On arrête tout, on efface et on est prêt à enregistrer.

Moi je fais alors une prise directe, voix et instrument, juste en essayant de me caler sur le tempo, tant pis si il y a des couacs. A l'écoute, j'entends si on peut garder les pistes ou pas.
Si on ne peut pas, je crée une nouvelle piste et  j'enregistre seulement  celle qui a foiré (la voix ou l'instrument), en écoutant en retour au casque l'enregistrement initial, comme ça je suis calé dessus.
On peut procéder aussi souvent qu'on veut, après, il suffit d'effacer la piste la moins bonne et de garder les meilleures.

Voilà,
C'est pas un cours, c'est juste pour vous dire comment je fais moi...

Jean Marc

« Modifié: 26 janvier 2014 à 14:46:19 par Trantor »
"J'ai dit que c'était simple, pas que c'était facile."

Parsifal

  • Concert
  • Messages: 1 556
Merci, c'est très clair, très complet  ;)
Si tout le monde pouvait être aussi pédagogue  :D


Bon, je ne pense pas enregistrer un jour. Mais maintenant je sais précisément pourquoi.
Trop d'étapes, trop de boulot.
Mais pour ceux qui jouent bien et sont un peu novices en informatique, cet article est vraiment instructif.

Trantor

  • Concert
  • Messages: 2 111
  • "Genius"
...
Trop d'étapes, trop de boulot.
...

C'est plus long à expliquer qu'à faire :-)

JM
"J'ai dit que c'était simple, pas que c'était facile."

fouke

  • Soprano
  • Messages: 104
Merci pour ce tuto super bien expliqué

y a plus qu'à investir

Mais avant, faut que joue du ukulele correctement... et accessoirement, que j'apprenne à chanter  :'(

Ukukalé

  • Concert
  • Messages: 2 600
Citer
C'est plus long à expliquer qu'à faire :-)

Ca, c'est sûr. Merci pour le tuto, j'utilisais approximativement la même configuration que toi : maintenant ça a un peu dégénéré car je récupère le matériel "obsolète" de mon fils qui a un niveau autrement plus élevé que le mien...

Pour ceux qui veulent aller un peu plus loin, sans pour autant devenir ingénieur du son, je me permet de conseiller un bouquin - qui m'a beaucoup aidé (spécial débutant) :
http://www.eyrolles.com/Audiovisuel/Livre/home-studio-pour-guitaristes-et-bassistes-9782212128383?societe=Graziano

L'inconvénient de tout ça, c'est que si on veut se mettre à faire de la qualité, ça coûte quand même horriblement cher et la plupart d'entre nous préférerons investir à juste titre dans l'instrument plutôt que dans les outils annexes.   

Le Poulet Masqué

  • Concert
  • Messages: 855
  • Sa câblicissime câbliquitude
Marrant les micros que tu utilises. Des sm58, 57!? Moi, pour un enregistrement relativement simple, dans son salon, j'utiliserais presque un truc genre cardioïde, à la Behringer C-1 etc...

Si j'en avais un. Ayant enregistré avec, j'ai toujours trouvé que c'était super chaud comme son, avec l'effet du son de la pièce et toujours aimé le son. Même si après, je bousillais tout au mixage.
By changing imagination, humans change existence
Zygmunt Bauman

Ukukalé

  • Concert
  • Messages: 2 600
Citer
j'utiliserais presque un truc genre cardioïde, à la Behringer C-1

C'est vrai, pour le Uke et la voix "in the saloon", Je préfère ce type de micro cardioïde. Mais comme le dit Trantor dans son post, cela nécessite d'avoir une alimentation "fantôme" 48v sur sa carte son ou un pré-amplificateur.

En ce qui me concerne, j'ai donc le fameux SE Electronics (sex1, Ça ne s'invente pas  :) - 118€)  branché (si, si) sur un préampli à lampe Presonus TubePre (100€) branché dans la carte son Roland Quad Capture (200€) branchée sur le PC. La carte Roland a la particularité intéressante de vous indiquer le niveau que vous devez régler sur l'entrée pour ne pas saturer votre enregistrement : vous hurlez dans le micro, une petite led s'allume à côté du bouton de réglage pour vous montrer où le positionner. Ça enregistre tout, la voix, le Uke, les claquettes et autres trucs, dans le salon.

La même à pas cher : un Behringer C-1 (40€) branché directement dans une carte son possédant une alimentation fantôme (100€). Mais c'est - un peu - moins bon, et - beaucoup - moins cher.

Pour ceux qui n'ont rien il y a des bundle (carte son + micro cardioïde + pied + câble) chez un revendeur bien connu outre Rhin (Toto), à 222€.

Alic

  • Soprano
  • Messages: 75
Merci Trantor, c'est chouette ce tuto.

 :)
Be Happy :-)

Trantor

  • Concert
  • Messages: 2 111
  • "Genius"
...
Marrant les micros que tu utilises. Des sm58, 57!? Moi, pour un enregistrement relativement simple, dans son salon, j'utiliserais presque un truc genre cardioïde, à la Behringer C-1 etc...

Oui, sans doute qu'il y a des tas de meilleures façons d'enregistrer et c'est bien pour cela que j'ai posté le préambule: je ne donne pas un cours, je répondais à une question sur comment moi j'avais fait, et j'expliquais les termes. Quand j'avais répondu une première fois de façon très courte (dans un autre post) quelqu'un m'avait dit qu'il ne comprenait rien à ce que je disais, d'ou mon développement ici.

Et pourquoi ces micros? Ben tout simplement parce que j'ai pris ce que j'avais sous la main. J'ai un petit local de répet à la maison ou les potes viennent jouer, il y traîne un tas de choses, donc ces micros Shure et Sennheiser que j'ai utilisés.

Pourquoi j'ai recommandé les micros Fame, clone des Shure SM57 ET 58? Ben tout simplement aussi parce qu'il y en a dans le local et qu'il font bien le boulot, et en prise de son ici, on ne voit pas la différence avec les Shure dont ils sont les copies et que on retrouve ces micros (clones et originaux) à peu près partout. Je n'ai cité que du matos que je connais, que j'ai eu ou que j'utilise, ce qui est évidemment fort restrictif :-)

Maintenant j'ai donné ma méthode, ce serait chouette que d'autres,  comme toi tu l'as fait, donnent la leur.
Pas des trucs lus sur internet, qui sont certainement très bien, mais sa méthode à soi avec le matériel vraiment utilisé (et les prix?) et les avis qui vont avec.  On y apprendrait tous quelque chose.

Bon dimanche,

JM

"J'ai dit que c'était simple, pas que c'était facile."

Trantor

  • Concert
  • Messages: 2 111
  • "Genius"
...
L'inconvénient de tout ça, c'est que si on veut se mettre à faire de la qualité, ça coûte quand même horriblement cher et la plupart d'entre nous préférerons investir à juste titre dans l'instrument plutôt que dans les outils annexes.

Oui, mais si c'est juste pour capter nos performances, les partager en ligne, on doit pouvoir s'en sortir sans un micro à 500 euros et un convertisseur un peu plus cher :-)

Et puis, comme souvent, le matériel il arrive petit à petit, sans même qu'on y pense.... un jour on prend un micro pour chanter avec un petit combo, puis comme on a le micro, un autre jour arrive une carte son qu'on branche sur son portable, puis on récupère le PC du gamin qui a eu un nouveau et on le transforme en PC dédié audio, puis on remplace les haut parleur du PC par des monitor trouvé d'occaze ci ou là, etc... et sans s'en rendre compte, après quelques années, on a un petit studio...

JM
"J'ai dit que c'était simple, pas que c'était facile."

Sesska

  • Modérateur local
  • Tenor
  • Messages: 5 326
  • Apwalélé! tous ches GG!!
j'épingle le sujet, vu que les questions ''autre matériel'' parlent très souvent des micros, méthodes d'enregistrement (et parceque  Jérome me l'a soufflé, aussi)

a+
Pareil que Criquette!!

Le Poulet Masqué

  • Concert
  • Messages: 855
  • Sa câblicissime câbliquitude
La même à pas cher : un Behringer C-1 (40€) branché directement dans une carte son possédant une alimentation fantôme (100€). Mais c'est - un peu - moins bon, et - beaucoup - moins cher.

On doit pouvoir trouver une carte son du genre dans les 50€, non? après je ne sais pas ce que ça vaut...

Avec le C-1, je passais par une mixette du genre (encore lui) Behringer mx602a, puis dans une carte son un peu quelconque (m-audio je ne sais plus quoi, mais de base). L'avantage était de pouvoir régler l'entrée son et la sortie son dans la mixette et d'équilibrer les aigus, les mediums et les basses.

Donc, au pifomètre, 50€ pour la petite table de mix, 30€ pour une carte son quelconque, 20€ de pied de micro, 40€ de micro lui-même et mettons 10€ de câblassissime. Donc pour 150€ on a tout un fourbi d'enregistrement super agréable à l'usage et de qualité vraiment très très correcte.

Voilà, c'était l'idée Brico du jour. Les prix s'entendent relativement aléatoirement, vu que je ne connais pas les tarifs pratiqués dans l'hexagone...

Oui, sans doute qu'il y a des tas de meilleures façons d'enregistrer et c'est bien pour cela que j'ai posté le préambule: je ne donne pas un cours, je répondais à une question sur comment moi j'avais fait, et j'expliquais les termes.

Oui, je ne te lançais pas la pierre, je donnais un avis que je partage.

Ah, faudrait pas modifier le titre du post si on se met à parler matos d'enregistrement en général? et pas que pour Armstrong (qui ne s'occupait pas de ces contingences bassement terrestres)...
By changing imagination, humans change existence
Zygmunt Bauman

Trantor

  • Concert
  • Messages: 2 111
  • "Genius"
Enregistrer Armstrong (par un nul, pour les nuls, sans y mettre trop de sous)
« Réponse #12 le: 26 janvier 2014 à 14:48:49 »
Ah, faudrait pas modifier le titre du post si on se met à parler matos d'enregistrement en général? et pas que pour Armstrong (qui ne s'occupait pas de ces contingences bassement terrestres)...

Oui, bonne idée, c'est fait.

J'ai ajouté ceci au début du premier message:
Vu l'élargissement des contributions, le titre initial "Enregistrer Armstrong (par un nul, pour les nuls, sans y mettre trop de sous)" est modifié. Idéalement, cette conversation aimerait regrouper vos expériences, ce que vous avez testé réellement, ainsi que les commentaires et questions qui s'y rapportent, en gardant un niveau de compréhension accessible aux novices.


JM
"J'ai dit que c'était simple, pas que c'était facile."

Le Poulet Masqué

  • Concert
  • Messages: 855
  • Sa câblicissime câbliquitude
Re : S'enregistrer: Comment vous faites, vous, en vrai?
« Réponse #13 le: 26 janvier 2014 à 23:43:58 »
Ouais, ben c'est malin. Ce fil de discussion m'a donné l'envie de réinstaller un coin studio et en profiter pour acheter un cardioïde.
By changing imagination, humans change existence
Zygmunt Bauman

Zoolander

  • Concert
  • Messages: 1 120
Re : S'enregistrer: Comment vous faites, vous, en vrai?
« Réponse #14 le: 27 janvier 2014 à 10:14:04 »

Moi je fais alors une prise directe, voix et instrument, juste en essayant de me caler sur le tempo, tant pis si il y a des couacs. A l'écoute, j'entends si on peut garder les pistes ou pas.


Quand tu parles de te caler sur le tempo, comment tu fais, tu as un métronome ou une piste de boite à rythmes dans le casque ?