Auteur Sujet: Johnny Saint-Cyr au banjo même pas lélé  (Lu 2928 fois)

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 509
  • Vo Do Dee O
Johnny Saint-Cyr au banjo même pas lélé
« le: 04 février 2014 à 13:34:30 »
Johnny Saint-Cyr était le banjo du Hot Five de Louis Armstrong dans
les années 20. On peut l'entendre ici :

A la fin de sa vie, dans les années 60, il dirigeait l'orchestre New-Orleans
qui se produisait à Disneyland.

Sur cette extraordinaire photo, on peut le voir, à droite, avec un banjolélé.
[edit : même pas vrai ! voir plus bas dans ce fil]
Le monsieur à gauche, qui se penche en tendant le bras est Clarence
Williams (l'un des pionniers du jazz, compositeur d'un nombre incalculable
de standards, qui a collaboré avec Bunk Johnson, Fats, Béchet, Armstrong,
Bessie Smith et j'en passe).

La photo doit dater de 1916 ou 1917. A cette époque, Williams avait monté
un spectacle vaudeville à la Nouvelle-Orléans. (J'ai pas perdu ma journée
moi, bien content).
« Modifié: 06 février 2014 à 00:59:56 par Tchicatchic »

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 828
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #1 le: 04 février 2014 à 13:38:50 »
Tchic t'es une mine d'or.
Merci pour les infos.

Uncle

  • Soprano
  • Messages: 466
  • Real men play.
    • The Martin Tiple
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #2 le: 04 février 2014 à 14:03:03 »
purée de pois mon Tchica!!
ça c'est du ukuscoop , pas moins que Johnny st Cyr !
un doc ou le voit jouer bien désaccordé et tout papy en 62 sur le Mark Twain à onc' Disney (a 6"10)
Cale à mazout.

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 509
  • Vo Do Dee O
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #3 le: 04 février 2014 à 14:26:07 »
un doc ou le voit jouer bien désaccordé et tout papy en 62 sur le Mark Twain à onc' Disney (a 6"10)

Muskrat Ramble... c'est terrible.

Sinon, je suis quand même surpris de voir un banjolélé en 1916 mais il y a l'air de n'y avoir
aucun doute.

Pour les afficionados, s'il y en a, une passionnante itw de Johnny Saint-Cyr sur Jelly Roll et les débuts
du jazz à la Nouvelle-Orléans :

Là, on est vraiment aux débuts : 1900, 1904, 1906...

Bon allez, c'est connu, mais ça fait plaisir : un enregistrement Lomax. Saint-Cyr (qui était un créole
français, comme Jelly Roll et bien d'autres) chante "Eh là-bas" à la guitare :

C'est beau, non ?
« Modifié: 04 février 2014 à 23:02:48 par Tchicatchic »

Uncle

  • Soprano
  • Messages: 466
  • Real men play.
    • The Martin Tiple
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #4 le: 04 février 2014 à 14:44:45 »
Cyril dans son article sur les frères Keech parles d'un brevet en 1916.....
Cale à mazout.

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 828
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #5 le: 04 février 2014 à 15:17:50 »
As-tu la rage de vivre de Mezz Mezzrow ?
un livre qui m'a passionné au cours de mes 18 ans

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 509
  • Vo Do Dee O
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #6 le: 04 février 2014 à 15:48:44 »
Passionnant article. Je n'avais jamais entendu parler des Keech bros. Merci l'Oncle !

@Domiuke : oui, moi aussi j'ai lu ça quand j'étais djeun'. J'ai vu qu'ils l'ont réédité à la rentrée dernière,
je devrais le relire, bonne idée.

tomaso

  • Sopranino
  • Messages: 10
Re : Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #7 le: 04 février 2014 à 16:03:39 »


Bon allez, c'est connu, mais ça fait plaisir : un enregistrement Lomax. Saint-Cyr (qui était
un créole français, comme Jelly Roll et bien d'autres) chante "Eh là-bas" à la guitare :

C'est beau, non ?

j'aime beaucoup.

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 828
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #8 le: 04 février 2014 à 16:09:15 »
un doc ou le voit jouer bien désaccordé et tout papy en 62 sur le Mark Twain à onc' Disney (a 6"10)

Muskrat Ramble... c'est terrible.

Sinon, je suis quand même surpris de voir un banjolélé en 1916 mais il y a l'air de n'y avoir
aucun doute.

Pour les afficionados, s'il y en a, une passionnante itw de Johnny Saint-Cyr sur Jelly Roll et les débuts
du jazz à la Nouvelle-Orléans :

Là, on est vraiment aux débuts : 1900, 1904, 1906...

Bon allez, c'est connu, mais ça fait plaisir : un enregistrement Lomax. Saint-Cyr (qui était
un créole français, comme Jelly Roll et bien d'autres) chante "Eh là-bas" à la guitare :

C'est beau, non ?

Version de Maître Yalego :


Uncle

  • Soprano
  • Messages: 466
  • Real men play.
    • The Martin Tiple
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #9 le: 04 février 2014 à 16:20:13 »
un livre qui m'a passionné au cours de mes 18 ans

moi itou !
ou l'on apprenait que les hippies n'avaient pas vraiment la primeur sur la mexicaine, et que Mezzrow, le petit blanc, fut l’apôtre de la "Mighty Mezz" (citée dans la superbe chanson "if you're a viper") chez les cats du Harlem de la décennie explosive du Jazz entre 30 et 37 date de la prohibition de la marijuana, je me rappelle du passage ou les flics incendient a harlem un énorme terrain vague de cannabis,  le nuage qui s'en suit fait rappliquer tous les "weed head " de la région.....
Cale à mazout.

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 509
  • Vo Do Dee O
Re : Re : Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #10 le: 04 février 2014 à 16:25:08 »
Version de Maître Yalego :

Merci, je ne connaissais pas cette vidéo (pourtant, je le suis de près l'animal).

Une version New-Orleans par Lizzie Miles (je l'ai déjà postée sur un autre forum, autrefois).
L'enregistrement est tardif (1956) mais Lizzie Miles, une autre créole française, chantait déjà
dans les années 20. Elle s'est même installée à Paris en 1924.


Uncle

  • Soprano
  • Messages: 466
  • Real men play.
    • The Martin Tiple
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #11 le: 04 février 2014 à 16:28:17 »
pffffiou .....la version de St Cyr avec les basses alternées ....
Cale à mazout.

Luke-O

  • Tenor
  • Messages: 4 441
  • C6 H12 O6
    • My Funnel
Re : Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #12 le: 04 février 2014 à 16:34:20 »
Sinon, je suis quand même surpris de voir un banjolélé en 1916 mais il y a l'air de n'y avoir
aucun doute.
Tu as noté que le diamètre du fût est le même que celui du ténor à côté ? Il y a du bricolage pour coller au diapason, la touche déborde complètement sur la peau.

Quasi per infundibulum emittere.
Prout !
Liberté Égalité Fatuité

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 509
  • Vo Do Dee O
Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #13 le: 04 février 2014 à 16:40:10 »
Oui, ça fleure le bricolage...

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 828
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : Re : Johnny Saint-Cyr au banjolélé
« Réponse #14 le: 04 février 2014 à 16:40:50 »
un livre qui m'a passionné au cours de mes 18 ans

moi itou !
ou l'on apprenait que les hippies n'avaient pas vraiment la primeur sur la mexicaine, et que Mezzrow, le petit blanc, fut l’apôtre de la "Mighty Mezz" (citée dans la superbe chanson "if you're a viper") chez les cats du Harlem de la décennie explosive du Jazz entre 30 et 37 date de la prohibition de la marijuana, je me rappelle du passage ou les flics incendient a harlem un énorme terrain vague de cannabis,  le nuage qui s'en suit fait rappliquer tous les "weed head " de la région.....

Ha! oui dans ma mémoire c'était de l'opium, ça s'embrouille un peu, faudrait que je le relise, ça a été quelques temps mon livre de chevet.