Auteur Sujet: Les Rois du Macadam  (Lu 5647 fois)

Rijopogeo

  • Soprano
  • Messages: 335
  • le Bistrot est ouvert..
Re : Les Rois du Macadam
« Réponse #15 le: 10 février 2014 à 20:07:47 »
Hors du temps, superbes !
Est-ce que tu viens pour les vacances ?
Moi je n'ai pas changé d'adresse...ah ben si...

marcarthur

  • Sopranino
  • Messages: 31
  • It don't mean a thing if it ain't got that swing
    • the UKULELE PREACHERS on Myspace
Re : Les Rois du Macadam
« Réponse #16 le: 11 février 2014 à 13:08:42 »
Les filles chantent, jouent de l'accordéon, roulent des yeux et des hanches; elles sont belles et rigolotes.
Les garçons font les garçons avec des instruments qu'on gratte et qu'on frappe et te voilà à arpenter le macadam en compagnie d'hurluberlus qui chantent Pauline Carton, Bourvil et compagnie et cela de fort agréable façon...
Les Rois du Macadam c'est dans la joyeuse catégorie "Vaudeville et Music Hall" parce que, sur scène, c'est plus qu'une collection de (belles) chansons, c'est un spectacle plus qu'un concert.
Deux fois je les vis, une très prochaine je les verrai... et je leur dirai tout le bien que vous pensez d'eux!
 
Marcarthur

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 480
  • Vo Do Dee O
Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #17 le: 05 mai 2015 à 14:03:56 »



« A la française »

Deux filles à jupons et trois moustachus. Un accordéon burlesque, des percussions déjantées,
un banjo en zone rouge. Ça roule des yeux et ça fait « pouêt ! pouêt ! ». Les Rois du Macadam
font dans le swing « à la française ». Normal, ils viennent de Liège. Et joueront pour la première
fois à Paris le 16 mai, pour le festival. Aladin pose son masque de Buster Keaton, rajuste ses
bretelles et raconte. Pas tout, mais presque.



D’où viennent les Rois du Macadam ?
De la rencontre de deux groupes, il y a quatre ans. Fanny, Marie-Eve et leur contrebassiste faisaient du
théâtre de rue, avec un répertoire « chanson réaliste » à l’accordéon. Eric et moi étions Deux Gars dans
 l’Jardin
, un duo percus-ukulélé formé il y a cinq-six ans. Elles n’avaient pas de section rythmique, nous
n’avions pas de basse, on s’entendait bien… et voilà.

Le répertoire oscille donc entre chanson réaliste et swing zazou ?
On évolue plus vers un swing « à la française ». C’est assez marqué années 20-30, une époque fascinante
dont j’aime le cinéma, la littérature, la musique, l’architecture…  L’idée n’est pas de copier la musique de
l’époque mais de la recréer, de l’adapter à nos préoccupations d’aujourd’hui. Ce n’est pas de l’archéologie,
on ne fait pas comme si le rock n’avait jamais existé. Il y a beaucoup de similitudes entre l’époque actuelle,
avec son ambiance de crise, et le climat social et intellectuel des années 30.

Vos concerts sont aussi des spectacles…
Il ne s’agit pas seulement de jouer quelques chansons mais de créer un climat, une ambiance, d’échanger
avec le public. C’est l’influence du vaudeville, que nous aimons beaucoup, et des filles, qui viennent du
théâtre et savent captiver un public. On essaye aussi de trouver une dimension « troupe » : nous sommes
tous costumés, maquillés, nous essayons tous de chanter… On s’aime beaucoup dans ce groupe, il y a une
bonne ambiance.

Vous jouez toujours dans la rue ?
On aime ça. Séduire un public qui est là par hasard, c’est formidable. On fait les marchés, les kermesses…
Nous jouons environ une fois par mois en automne-hiver, un peu plus à la belle saison. Dans des festivals,
des bars, de petites salles de spectacles, principalement en Belgique mais aussi en France. Il y a longtemps
que nous voulions jouer à Paris, le festival sera une première. Et nous y reviendrons en septembre, pour un
festival de spectacle de rue.


Les Rois du Macadam : Vive les bananes (Chris Yacich, 1936 – Ray Ventura, 1936)
                                      C'est un mauvais garçon (Henri Garat, 1931)
                                      The Charleston (James P. Johnson, 1921)

                               

« Modifié: 06 mai 2015 à 01:28:28 par Tchicatchic »

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 480
  • Vo Do Dee O
Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #18 le: 05 mai 2015 à 14:04:07 »


Des projets d’enregistrement ?
Oui, si tout se passe bien, nous devrions enregistrer un Ep huit titres cet été. Nous ne nous sommes pas
encore décidés sur le format : cd, clef usb, vinyle ? On aimerait aussi faire une vraie vidéo, un peu travaillée.

Quelle musique écoutais-tu, à 14-15 ans ?
Ma famille était plutôt « rock-disco », on n’écoutait pas beaucoup de classique. Ado, j’ai commencé à
écouter les Doors, Pink Floyd, Grateful Dead, Bowie, Iggy et puis les Smiths, Bauhaus, un
peu d’Electronic body music

On était au début des années 90, non ? A 15 ans tu écoutais déjà de la musique de vieux ?
C’est vrai. J’écoutais ce qui se faisait à l’époque mais je préférais remonter aux sources de cette musique.
vers les musiciens qui l’avaient influencée. Quand le grunge est arrivé, j’ai écouté Soundgarden bien-sûr
mais je me suis surtout intéressé à Black Sabbath. Je n’ai jamais été très « en phase »...

Tu jouais déjà ?
J’ai tâté un peu de guitare à 12 ans sans arriver à rien : la guitare était fausse et je ne comprenais pas
ce qui clochait ! J’ai vite laissé tomber. Je m’y suis remis à 16 ans, directement à la guitare électrique.
Je me suis rapidement mis à ne plus faire que ça, huit heures par jour ! Je jouais John Mayall, Hendrix…
Dès que j’ai pu, j’ai joué avec d’autres gens et… j’ai découvert l’importance de la rythmique. A 18 ans,
j’ai fondé mon premier groupe, déjà avec Eric (NDR : le percussionniste des Rois du Macadam).
Un mois plus tard nous donnions notre premier concert. Je suis passé par plusieurs groupes, on s’est
mis à jouer des compos, du rock lourd, sous influence Black Sabbath. Puis je suis passé au funk et à la
soul, j’ai joué avec des cuivres…

Stax ou Motown ?
Stax surtout mais j’aime aussi Motown. Je me suis vite éloigné du rock et j’ai commencé à écouter
beaucoup de jazz : Miles Davis, Coltrane, Nina Simone, les années 40… Parallèlement, je me suis
passionné pour les musiques traditionnelles, les rythmes arabes... J’ai revendu mes gros amplis et
je me suis mis sérieusement aux percussions orientales (darbouka, bendir…). J’ai joué avec des musiciens
marocains, pris des cours avec un percussionniste iranien… C’est une musique savante avec des rythmes
très complexes calqués sur la métrique poétique.


Les Rois du Macadam : Ils m’ont vue nue (Mistinguett, 1926) :
https://soundcloud.com/les-rois-du-macadam/ils-mont-vu-nue
« Modifié: 05 mai 2015 à 18:39:45 par Tchicatchic »

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 480
  • Vo Do Dee O
Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #19 le: 05 mai 2015 à 14:04:28 »


D’où vient ta passion pour la musique africaine ?
Etudiant en anthropologie, je me suis inscrit à un cours d’ethno-musicologie. Une révélation ! Mon mémoire
portait sur les musiques du Congo, plus précisément de l’Ituri. Ensuite, je suis parti enregistrer de la
musique au Bénin. Je me suis de plus en plus intéressé aux rythmes traditionnels mais aussi urbains :
la rumba congolaise et surtout Fela, l’afro-beat… Une vraie claque ! Une musique africaine influencée par le
funk et le rythm’n’blues américains, qui prennent eux même leurs sources en Afrique : la quadrature du cercle.
Ça m’a donné envie de ressortir les guitares… et c’est là que je suis tombé sur un ukulélé à 40 euros. Je n’y
connaissais rien mais je l’ai trouvé rigolo. Son côté « pas sérieux » m’a séduit et j’ai commencé à l’utiliser
pour des animations musicales avec des enfants… et il a fini par m’attraper.

C’était quand, ce premier ukulélé ?
Il y a une dizaine d’années. Dans la foulée j’ai rencontre José Parrondo (NDR : illustrateur et ukuléliste belge),
acheté avec lui un meilleur instrument chez Palm Guitar à Amsterdam… et c’était parti. L’ukulélé m’a ouvert
tout un univers musical que je connaissais mal : la musique hawaïenne, le répertoire Tin Pan Alley, et de là je
suis remonté au jazz hot, le jazz sauvage, joué par de vrais punks avant l’heure, comme Johnny Dodds.

Et le banjolélé ?
Percussions + ukulélé = banjolélé. Nous étions faits pour nous entendre. Pareil pour les résonateurs, que j’aime
beaucoup. Pour moi, l’ukulélé est un instrument percussif dans lequel il faut un peu rentrer. J’aime son petit son
aigu, je ne vois pas l’intérêt de chercher à lui coller des basses : il n’y en a pas, et c’est bien comme ça. J’adore
ce type de contrainte : l’instrument a un spectre sonore limité, qu’est-ce que je peux faire avec ? Si je veux un
son plus grave, je sors une guitare.


Deux gars dans l’jardin : Le minimum (1968)


« Modifié: 05 mai 2015 à 17:23:38 par Tchicatchic »

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 480
  • Vo Do Dee O
Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #20 le: 05 mai 2015 à 14:04:43 »



Qui sont tes joueurs préférés ?
Un peu comme beaucoup de monde j’imagine : Roy Smeck, dont j’aime beaucoup le côté entertainer, Cliff
Edwards, pour sa voix, son jeu… Je suis moins fan de Formby, qui jouait toujours un peu de la même façon.
Parmi les contemporains, UkuleleZaza, Fred Goosens, Mario Takada sont formidables.
Le renouveau de l’ukulélé est indissociable de Youtube : on a désormais accès à un répertoire incroyable,
on trouve des partitions, des tutoriels… Alors que lorsque je démarrais la guitare, il fallait beaucoup transcrire
à l’oreille : une autre époque. Je suis plus influencé par les percussionnistes que par les virtuoses de l’ukulélé.
J’aime bien les choses minimalistes, pas trop démonstratives.

Et ton fameux strum à 280 bpm ?
Oh, faut pas exagérer... Il ne s’agit pas de faire la course, mais c'est vrai que j'aime jouer le swing plutôt
rapidement. On revient au côté percussif de l'instrument. Bon, j'apprécie aussi parfois de jouer lentement,
faire de jolies valses, tout ça...

Tu vis de la musique ?
Oui. Enfin, j’essaye. Depuis trois ans, j’ai arrêté toute autre activité professionnelle. Je donne des cours et je
joue dans plusieurs groupes : Les Rois du Macadam, Deux Gars dans l’jardin, un groupe influencé par
l’afro-beat et l’ethio-jazz pour lequel je me suis remis à la guitare électrique… J’ai aussi un projet de spectacle
pour enfants qui utilise les bruits domestiques (robinets, cuisine…) pour faire des boucles musicales.
Et puis il y a Les Waïkikies, avec Ginger (des Poupées Gonflées), Frédéric (contrebassiste des Rois du
Macadam
) et Eric (NDR : l’artiste autrefois connu sous le nom de Grand Youkoul, des Ukulele Preachers).
L’an dernier nous avions monté ce groupe vite-fait, pour une tournée estivale et puis ça nous a plus et nous
sommes partis sur quelque chose de plus sérieux, un peu moins hawaïen et avec des compos originales.
Bref, la musique m’occupe pas mal…


Le Soundcloud des Rois du Macadam :
https://soundcloud.com/les-rois-du-macadam
Leur page FaceBook :
https://www.facebook.com/pages/Les-Rois-du-Macadam/305411626175057
« Modifié: 07 mai 2015 à 19:47:38 par Tchicatchic »

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 14 917
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #21 le: 05 mai 2015 à 15:55:31 »
hé ben Tchica !!
un super article
un vrai article de vrai fan
fait juste pour le forum !!
t'aurais voulu t'aurais pas pu mieux faire..
excellent !! ;)

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 030
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #22 le: 05 mai 2015 à 16:28:34 »
Excellent interview du non moins exclellent Aladin.
Il faut vraiment aller écouter leurs morceaux, belle ambiance, tout un théatre.

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 14 917
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #23 le: 05 mai 2015 à 16:35:15 »
toutafé !!
impatient d'y être à cette 1ère parisienne :)

Domiuke

  • Tenor
  • Messages: 7 030
  • “Musique : une pompe à gonfler l'âme.”
    • MéliMélo swing & blues
Re : Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #24 le: 05 mai 2015 à 16:35:57 »
toutafé !!
impatient d'y être à cette 1ère parisienne :)

Tu nous feras un film ?

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 14 917
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #25 le: 05 mai 2015 à 16:39:52 »
tu imagines bien qu'avec l'équipe du Boudoir aux manettes les bonnes images qui bougent nr manqueront pas !

Swaymemore

  • Concert
  • Messages: 1 317
  • ♪ Soprano forever ♡
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #26 le: 05 mai 2015 à 17:07:50 »
Merci Tchica.
Tiens je fais des liens entre les groupes maintenant !
Je suis ravie de les voir bientôt.

Le Duck

  • Concert
  • Messages: 774
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #27 le: 05 mai 2015 à 20:05:39 »
E X T R A ! Je vais pouvoir causer Black Sabbath avec Aladin, chouette !

Les articles de fond ne remontent jamais à la surface. (B.V)


Chaîne YT

Thé dansant

Ginger

  • Soprano
  • Messages: 445
  • Qui c'est? Une Poupée Gonflée
    • Les Poupées Gonflées, chansons
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #28 le: 05 mai 2015 à 20:12:40 »
Magnifique portrait...
Bravo!

Luke-O

  • Tenor
  • Messages: 3 921
  • C6 H12 O6
    • My Funnel
Re : Paris Festival Ukulélé : Les Rois du Macadam (interview)
« Réponse #29 le: 05 mai 2015 à 23:44:32 »
C’est une musique savante avec des rythmes
très complexes calqués sur la métrique poétique.
Ah ouais, et après tu deviens un métronome humain. On ne sait pas ce qui nous pousse dans l'abîme.