Auteur Sujet: Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin  (Lu 1590 fois)

UkeHeidi

  • Concert
  • Messages: 1 451
  • Μη μου τους κύκλους τάραττε
    • UkeHeidi's videos
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #15 le: 23 janvier 2017 à 16:08:12 »


Youhouyouhou! Ça y est, mi aussi j'ai reçu!! bon, je prépare le thé pour la dégustation!
Venture the Styron power! —> chordmaster.org
Join the nose side of the flute! —> noseflute.org

pis des vidéos ici et

Tchicatchic

  • Tenor
  • Messages: 3 480
  • Vo Do Dee O
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #16 le: 23 janvier 2017 à 16:12:34 »
Pareil.

Monsieur Martin

  • Soprano
  • Messages: 288
    • Rita & Messieurs Martin
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #17 le: 30 janvier 2017 à 09:55:43 »
Allez, je serai moins dithyrambique que vous ! Quelques mots quand même...

Voilà un deuxième album qui se sera fait attendre … Et pourtant, le moins qu'on puisse dire c'est que notre trio féminin préféré n'a pas chômé depuis son premier enregistrement. Entre concerts un peu partout en France, festivals à l'étranger et extras musicaux, les nouvelles chansons ont pris le temps de mûrir. Mais c'est peut-être ce temps pris qui leur donne leur force. L'écriture et les arrangements ont gagné en maturité et les ukuleles sonnent à la perfection.
Ce qui est magique avec les Poupées gonflées, c’est leur capacité  à embarquer l’auditoire dans un univers bien particulier, tout en cultivant toujours le goût de la surprise. C’est le sentiment qui vient à l’écoute de cet album et en ayant suivi le parcours et le travail du groupe depuis le premier opus sorti en 2010.

Alors d’un côté, il y a des ingrédients gravés dans le marbre, on a de la suite dans les idées et on s’y tient chez les Poupées. Les trois voix constantes, réminiscence des groupes de jazz vocal des années 40 et fond de sauce poupesque. Il y a aussi cette écriture au mot près et cette façon si personnelle d’écrire la musique. Parce que si les Poupées gonflées sont un groupe, elles sont aussi une tête pensante qui donne plus qu’une direction, un univers.

Et de l’autre il y a cette envie chevillée au corps de ne se donner aucune limite, si ce n’est celles imposées par la nature (des mains et des cordes vocales).
Et c’est là que ce groupe est très très fort…..

Comme sur le premier album on retrouve donc des univers musicaux différents, entre swing, tango, java, bossa …. Un éclectisme qui pourrait être gênant s’il n’était pas transcendé par le cahier des charges évoqué plus haut.
La Douce ambiance des débuts fait écho à Lulu et Loulou qui jonglent avec les mots comme jamais. Parallèle d'autant plus évident que ces deux titres sont empruntés au répertoire manouche, deux instrumentaux trouvant pour la première fois une voix à travers les mots de Valérie Lemerre Charlot. La poupée qui rêvait de poser le cul sur le sofa s’est découvert d’autres horizons virtuels (mais non moins sensuels) en la personne de Gatsby, deux titres qui ancrent bien le groupe dans une certaine modernité, à l'instar de L'Allumeuse qui ouvre ce nouvel album en donnant le ton de l'irrévérence.
Avec Norbert, les Poupées Gonflées goûtent à nouveau aux plaisirs de la bossa qui invite à tous les transports. Et parce qu'il n'est pas question seulement d'un regard féminin, elles invitent dans leur boudoir un Fumiste à l'inventivité verbale jubilatoire ! 

Mais, que disait-on ? Pas de limite parce que rien n’est impossible ? Alors l'ouverture d'esprit du trio prend sur cet album de nouvelles formes.
Parce que l’envie a pointé le bout de son nez un soir après un concert et parce qu'une nouvelle Poupées apporte ses influences, on décide de partir vers des contrées inconnues, des rythmes tribaux qui vont invoquer La Sauvage qui sommeille en chacune. Et le trio de se transformer soudain (le pied sur la stompbox en concert!) et les doigts claquant, en machine groovy…
Comme toutes les femmes sont présentes chez les Poupées, le reflet d’un miroir va donner l’occasion d’écrire une des plus belles chansons du disque, L’Hôtel des miroirs, un tango piazzolesque, écho tragique du décalé Carlito du premier album.
Et puis parce qu’elles ont définitivement tous les culots et que l’Espagne est juste derrière les Pyrénées qui décorent avec une classe nonchalante l'horizon palois, elles n’hésitent pas à passer du tragique à la légèreté avec une de leur chanson les plus tubesques à ce jour, Eres mi salsa, qui donne d’autant plus envie de tremper son doigt dans la casserole que les paroles sont délicieusement incompréhensibles pour les non hispanophones. A défaut de goûter à cette recette, une envie irrésistible de danser prendra tout le monde par surprise !
Continuité et ruptures toujours, on reconnaît aussi les Poupées Gonflées à la présence d'un instrumental  à chaque concert. Cette fois çi il se présente sur le disque sous la forme d'un duel tendu et virevoltant entre accordéon et concertina, sous l'arbitrage imparable de la basse (ukulele bass, on ne pourra pas dire qu'il n'y a pas d'ukulele sur ce titre!). La Jalouse est ainsi une pause heureuse et magistrale au beau milieu d'un album court mais sans temps mort.

Ainsi l'auditeur se retrouve t-il transporté d'une chanson à l'autre dans des paysages à la fois nouveaux et familiers, passant d'une surprise à l'autre pour finir par se faire définitivement envouté par le venin de Sad song…. Comme L'Allumeuse qui ouvre le bal, Sad song avait déjà eu les honneurs de la scène et fait l'objet d'une vidéo visible en ligne avant cet enregistrement. Mais pour l'album, cette magnifique chansong est sublimée par l'ajout d'un quatuor à cordes, échappée belle de musiciens du Capitole de Toulouse venus s’encanailler en Béarn. Rien que ça.
Alors il n'y a plus qu'à laisser la magie opérer. Et appuyer une nouvelle fois sur la touche play …

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 14 889
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #18 le: 30 janvier 2017 à 13:30:47 »
ou comment, tout en recommandant de belle manière l'écoute d'un superbe album, on en vient à rediger un commentaire dont la lecture devient elle aussi toute aussi recommandable !

très chouette article, Mr Martin !
le chant des Poupées guide agréablement vos doigts charmeurs ;)

Ginger

  • Soprano
  • Messages: 445
  • Qui c'est? Une Poupée Gonflée
    • Les Poupées Gonflées, chansons
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #19 le: 06 février 2017 à 16:54:23 »

Pierrot

  • Soprano
  • Messages: 420
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #20 le: 10 février 2017 à 08:59:38 »
Beaucoup de choses vraies ont déjà été dites par Monsieur Martin.

Je viens de lire l'ensemble des commentaires, et je m'étonne quand même que personne n'ait mis en avant le fumiste, chanson que je trouve assez incroyable, sans doute parce que j'aime bien les chansons-inventaires, et qu'elle n'est pas sans rappeler le titre les petits métiers de Juliette. Influence toulousaine sans doute chez les béarnaises...

Je me pose du coup la question, comme l'autre toulousain Nougaro, "est-ce l'Espagne en elles qui pousse un peu sa corne?". Eres mi salsa, et plus globalement, une inspiration tirée du monde hispanophone avec entre autres l'influence du tango.

Un univers finalement assez exotique pour le flamand que je suis. Si j'osais, je leur proposerais bien de venir pousser la chansonnette par chez moi...



Si Chuck Berry avait été Breton, il aurait chanté Johnny Bigouden...

Luke-O

  • Tenor
  • Messages: 3 920
  • C6 H12 O6
    • My Funnel
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #21 le: 15 février 2017 à 00:01:17 »
je m'étonne quand même que personne n'ait mis en avant le fumiste, chanson que je trouve assez incroyable
Ah ! Enfin un homme de bon goût ! Oui, cette chanson est extraordinaire d'invention langagière.
On se demande d'où sortent ces idées ou qui les a inspirées.

La prise de son est excellente et les voix très précisément restituées donc les textes passent sans souci à l'oreille, c'est chouette.


C'est pour quand le troisième ?

Valéry

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 11 528
  • Val qui rit vendredi, dimanche pleurera (Wagner)
    • Naïve Art
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #22 le: 15 février 2017 à 06:45:34 »
et je m'étonne quand même que personne n'ait mis en avant le fumiste, chanson que je trouve assez incroyable,
Nous étions deux à l'avoir mentionnée (quatre donc avec toi et Luke) et je suis en train de m'essayer à la chanter (mais en fumiste patenté, je prends mon temps).

Pierrot

  • Soprano
  • Messages: 420
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #23 le: 16 février 2017 à 22:14:22 »
Nous étions deux à l'avoir mentionnée (quatre donc avec toi et Luke) et je suis en train de m'essayer à la chanter (mais en fumiste patenté, je prends mon temps).

Je serais bien preneur de la grille d'accords, tiens.
Si Chuck Berry avait été Breton, il aurait chanté Johnny Bigouden...

Pierrot

  • Soprano
  • Messages: 420
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #24 le: 16 février 2017 à 22:57:46 »
Allez, comme je l'avais promis à Ginger, voici mes petits mots à moi au sujet de cet album.

"Voilà un petit moment que les amateurs des Poupées Gonflées attendaient ce nouvel opus. Leur patience vient d'être récompensée, car au bout du suspense, le trio palois leur envoie à la figure dix nouvelles chansons de toute beauté, regroupées sous le truculent titre "le boudoir des pétroleuses".

L'impression première qui se dégage est que pour découvrir cet album, il faut faire preuve d'un peu de voyeurisme afin de pénétrer dans l'intimité des personnages féminins campés par Valérie Lemerre Charlot et ses copines. C'est en regardant par le trou de la serrure qu'on peut découvrir ce boudoir prometteur, cet hôtel des miroirs, entrer "en terre inconnue" et découvrir ainsi un monde où l'effeuillage et la nudité sont de rigueur.

Telle Eve osant se dévoiler au regard d'Adam, qui veut la voir nue, elles déroulent à l'envi ce thème du déshabillage
J'ai sous la soie de mon sarong/Tout un corps en peau de satin (Sad song)

et de la nudité
C'est bien Lulu qui me verra.../toute nue toute nue toute nue... (Loulou et Lulu)
Si vous m'avez vu nue/Jurez le croix de bois/Que vous n'le direz pas.../Que j'ai le feu au... (L'allumeuse)
Pour vêtir mon corps nu/Je garderai sa peau (La sauvage)

Et sur les quelques chansons où le nu ne s'invite pas, elles conservent néanmoins le culte du secret en évoquant le piment du libertinage virtuel par écran interposé (Gatsby) ou celui des amours clandestines (Norbert).

Etonnamment, et c'est cela la force des Poupées Gonflées, cette unité thématique, plutôt que de rendre l'ensemble de l'œuvre monotone et insipide, s'accompagne d'une grande richesse musicale aux influences diverses. Elles ont su, depuis le Béarn, lorgner sur le grand Sud-Ouest pour s'inspirer, peut-être de façon inconsciente, de ce qui se faisait de mieux dans ce vaste territoire en matière de chanson (Le fumiste est un petit chef d'œuvre que Juliette ne renierait sans doute pas, et qui n'est pas sans évoquer sa chanson "Les petits métiers").

Elles ont été tenté également d'aller voir ce qu'il y avait de l'autre côté des Pyrénées pour nous livrer un titre en Espagnol, Eres mi salsa, qui donne aux oreilles des non hispanophones des sonorités chantantes délicieusement incompréhensibles.

Enfin, pour compléter la palette, elles ont même poussé jusqu'aux influences argentines, comme si Astor Piazzola en personne avait posé ses doigts divins sur les touches du bandonéon (La jalouse) et ont puisé une partie de leur inspiration dans la culture brésilienne avec un soupçon de bossa nova (Norbert).

Jalouses, sauvages, allumeuses et même fumistes, les Poupées Gonflées sont tout cela à la fois, au point de nous faire tourner la tête, et de ne plus savoir qui de Lulu, qui de Loulou...cet album fou, foutraque même, est d'une richesse incroyable et son écoute est une expérience dont on ne sort pas indemne..."

« Modifié: 16 février 2017 à 23:16:38 par Pierrot »
Si Chuck Berry avait été Breton, il aurait chanté Johnny Bigouden...

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 14 889
    • Rendev'Uke à Paris
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #25 le: 16 février 2017 à 23:51:33 »
son écoute est une expérience dont on ne sort pas indemne..."
une conclusion qui vaut bien une introduction   :)

de parfum ou d'alcool, de belles gouttes bien distillées

c'est du joli, Mr Pierrot ! ;)


Ginger

  • Soprano
  • Messages: 445
  • Qui c'est? Une Poupée Gonflée
    • Les Poupées Gonflées, chansons
Re : Les Poupées Gonflées n°2 !!! Il arrive enfin
« Réponse #26 le: 17 février 2017 à 23:22:36 »
Très touchée messieurs de vos retours attentifs.... Mille mercis vraiment. ...on aimerait aussi l'avis de filles!😉