Auteur Sujet: L oreille du debutant  (Lu 1042 fois)

Koala45

  • Sopranino
  • Messages: 39
L oreille du debutant
« le: 20 décembre 2023 à 10:58:46 »
Bonjour,

Je ne sais plus où j avais lu cela:  inutile pour un débutant de faire l acquisition d un instrument de musique trop haut de gamme car le débutant n’a pas l oreille suffisamment exercée / fine pour apprécier l qualité d un   Instrument haut de gamme ».

Qu en pensez vous ?

Personnellement j aime bien l adage qui dit « abondance de biens ne nuit pas »

Ensuite le coût rendre en ligne de compte. Acheter un ukulélé à 1500 euros pour ensuite 1 an plus tard laisser tomber la pratique du ukulélé, c est une perte d argent.

bernie

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 25 247
    • Rendev'Uke à Paris
Re : L oreille du debutant
« Réponse #1 le: 20 décembre 2023 à 11:33:28 »
la réponse est dans ta question !
adage pour adage je te dirais "on n'est jamais mieux servi que par soi-même"

coût, intérêt durable, orientation (jeu, taille, modèle, marque..) dans ta progression.. 
les critères de choix ne manquent pas et chacun fait selon son envie et ses moyens  ::)

dans un autre ordre d'idée bien qu'un peu comparable
quelle a été ta 1ère voiture ?

Raphael

  • Concert
  • Messages: 850
Re : L oreille du debutant
« Réponse #2 le: 20 décembre 2023 à 11:58:20 »
Bonjour,
Question intéressante.

Perso, je pense que lorsque tu te lance dans un loisir - quel qu'il soit - tu estimes temps et budget et ensuite tu te lances.
Quand tu fais un loisir en club (sport / créatif / autre ), une année coute environ 150 euros minimum.
Quand tu divise ce prix via le temps (disons 10 mois de jeu) ça fait un loisir à 15 euros / mois. C'est correct.

150 c'est un bon prix pour débuter en ukulele avec un instrument correct.
Il faut surtout éviter les trucs à 30 euros qui sont proche d'un objet de déco plutôt que d'un instrument de musique.

Ensuite, dans un an tu te posera effectivement la question de ton investissement (soit c'était cool et c'est tout, soit c'est une passion et ton instrument manque de richesse).
Meilleur qu'hier, moins bon que demain
RbeeUke sur insta

VincentB

  • Soprano
  • Messages: 89
Re : L oreille du debutant
« Réponse #3 le: 20 décembre 2023 à 12:34:57 »
Bonjour,

Je ne sais plus où j avais lu cela:  inutile pour un débutant de faire l acquisition d un instrument de musique trop haut de gamme car le débutant n’a pas l oreille suffisamment exercée / fine pour apprécier l qualité d un   Instrument haut de gamme ».

Qu en pensez vous ?

Personnellement j aime bien l adage qui dit « abondance de biens ne nuit pas »

Ensuite le coût rendre en ligne de compte. Acheter un ukulélé à 1500 euros pour ensuite 1 an plus tard laisser tomber la pratique du ukulélé, c est une perte d argent.
L'adage en question est un peu idiot, l'abondance de bien peu définitivement nuire (et dans un peu tous les domaines), notamment au focus et à la dédication.

Pour le reste mon avis d'archi débutant vaut ce qu'il faut, mais à ce stade je n'aimerais pas avoir un instrument à 1500€. J'ai besoin de trucs que je peu user et abuser sans arrières pensées. Alors cela dépends de ce que représente 1500€ pour toi bien entendu, mais si cela ne représentais rien tu ne poserais sans doute pas la question ici ;)
Et sans même parler de l'usage quotidien, quand tu arrive dans des tarifs qui te font t'interroger lors de l'achat tu risque aussi de continuer à te faire des nœuds au cerveau par la suite quand il faudra simplement changer les cordes, fixer une sangle ou ajuster un sillet. Pour moi ce serait une réelle entrave dans ma familiarisation avec l'instrument.

Un autre point c'est que quand tu arrive dans ces tarifs il devrait être possible de faire travailler un artisan/luthier proche de toi. Et sur le long terme il est très certainement plus intéressant d'entretenir ce type de compétence à proximité de toi que d'avoir affaire à des ateliers (même renommés) qui produisent à la chaine à l'autre bout du monde et avec lesquels les seuls contacts se limiteront à ta CB. Et pour communiquer efficacement avec un luthier il faut sans doute avoir une idée assez précise de ses besoins, donc un peu d'expérience.

Mauna

  • Soprano
  • Messages: 436
Re : L oreille du debutant
« Réponse #4 le: 20 décembre 2023 à 17:36:10 »
Le prix? Bah, quelle importance?  8)
OK, c'est un brin provocateur. Le tout est d'être à l'aise avec son instrument. Si on peut se permettre un instrument à 1500€ et que c'est celui qui plaît, why not?
Comme Vincent, je préfère un instrument dont je n'ai pas besoin de prendre trop soin, mais la qualité sonore d'un instrument fait avec de bons bois massifs et une lutherie de qualité peut tout de même donner envie d'un ukulélé plus haut de gamme.
Reste la question de la revente éventuelle.
Pour une chinoiserie pas chère (mais jouable quand même, hein), il y a en aura littéralement des centaines sur le bon coin à la revente, donc pour espérer vendre il faut accepter une grosse décote sur l'instrument. Mais comme dit Raphaël, c'est vite amorti comme activité de loisir, donc pas grave. L'année passée dessus vaudra les sous mis dans l'instrument.
Pour un ukulélé à 1500€, il y aura moins de décote, mais aussi moins d'acheteurs. A ce prix-là, on est dans une niche, et encore une nichette, donc il faudra éventuellement être patient pour la revente.

Bernardine

  • Concert
  • Messages: 641
  • Ukers gonna uke
Re : L oreille du debutant
« Réponse #5 le: 20 décembre 2023 à 20:25:38 »
Perso, j'ai une idée assez pragmatique de la question :

1) Acheter un instrument abordable mais bien fichu, pour commencer. Comme on ne sait pas encore si on va accrocher, cela ne me paraît pas nécessaire de taper dans le haut de gamme. Mais en même temps, il ne faut pas prendre n'importe quoi non plus, parce qu'il n'y a rien de plus frustrant et de plus rédhibitoire qu'un instrument injouable ou mal réglé (= action trop haute, mauvaise intonation, frettes qui râpent, mécaniques qui tournent à vide ou ne tiennent pas l'accordage). J'ai moi-même commencé avec un Korala concert à € 200.- en manguier laminé et table massive. Je l'ai toujours... et je l'aime encore !

2) Par la suite, quand il est devenu clair que le virus du uke ne me lâcherait plus, j'ai acheté mon premier instrument de qualité (€ 800.-). L'avantage étant aussi qu'à ce moment-là tu cernes mieux tes besoins et tes envies (taille de l'instrument avec laquelle tu es le plus à l'aise, espacement des cordes et forme de manche les plus confortables pour toi, type de son que tu recherches et de musique que tu joues, esthétique de l'instrument, etc.). Tu fais donc un achat beaucoup plus pertinent. L'autre avantage est que tu connais aussi mieux les instruments, et que tu as acquis un peu d'expérience pour t'en occuper et pour effectuer la maintenance et les réglages toi-même. En tant que joueuse en gaucher, il s'est vite avéré que si je ne voulais pas me ruiner, il fallait que j'apprenne à tout faire moi-même : changer les cordes (la base pour tous, je crois), régler l'action (hauteur des sillets, largeur des entailles), poser une sangle, etc. J'ai clairement beaucoup trop d'instruments, mais vu le bonheur que j'en retire, je ne regrette pas un centime investi ! 💜

À part ça, pour revenir à la question du son, c'est vrai qu'au début - et surtout sans avoir de comparaison - on ne perçoit pas tout. Je veux dire, on ne se rend pas compte de la complexité ou pas du son, et on ne se rend pas compte si c'est du laminé ou pas. (Il y a de très bons laminés !). MAIS on devrait se rendre compte que l'instrument sonne juste ! Une intonation correcte est cruciale. Par la suite, quand on aura essayé plusieurs autres ukulélés pendant quelques mois, on va commencer à sentir les personnalités des divers bois de lutherie et la différence que ça fait d'une marque à l'autre (la construction a une énorme influence sur le son). On va développer nos préférences et donc affiner nos choix. C'est pourquoi je pense qu'acheter un instrument haut de gamme trop tôt, sans expérience et sans véritable comparaison possible, est un peu risqué.
Un importun, c'est quelqu'un qui vous prive de votre solitude sans parvenir à être une compagnie.

Koala45

  • Sopranino
  • Messages: 39
Re : L oreille du debutant
« Réponse #6 le: 21 décembre 2023 à 17:24:29 »
Coté voiture, ma première fut une 2CV. Plus tard, j'ai acheté ma 2° voiture, ce fut une SAAB.

Coté Ukulélé, mon choix s'est porté sur un KALA KA BG (Baryton) à 176 euros, acheté chez Bauer Musique à Orléans, qui à mon oreille sonne très bien. Ne pense pas acheter un second Baryton avant 2 ans de pratique.

Petite anecdote concernant mon oreille: il y plus de 35 ans, j'avais l'habitude d"emprunter des disques vinyles à la médiathèque de mon quartier. Je prenais souvent un disque de Debussy, LA MER, par l'Orchestre philharmonique de Vienne.

Un jour, par hasard, chez un bouquiniste, j'ai trouvé la même oeuvre de Debussy mais interprétée par l'Orchestre National des Pays de la Loire; je l'ai donc achetée mais j'ai été énormément déçu, l'interprétation était bien en deçà de celle de Vienne. En effet, malgré la virtuosité des musiciens  de l'Orchestre National des Pays de la Loire, je n'ai pas retrouvé la plaisir que j'avais à écouter l'interprétation de l'Orchestre philharmonique de Vienne.

Em6

  • Baryton
  • Messages: 9 691
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : L oreille du debutant
« Réponse #7 le: 21 décembre 2023 à 18:01:35 »
le débutant ceci qu'il massacre littéralement son premier instrument ! c'est un fait alors inutile de massacrer un MasterPiece ! une bonne occase fera l'affaire et comme dit plus avant au bout d'un certain temps on comprends ce que l'on attend d'un instrument donc on affine son choix
l'oreille qui s'exerce n'a pas vraiment un caractère primordial, un uke ça sonne uke , reste juste à bien le faire sonner ;-) apres tu roules pas à 200 avec un 2CV
« Modifié: 21 décembre 2023 à 18:04:43 par Em6 »
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

Bernardine

  • Concert
  • Messages: 641
  • Ukers gonna uke
Re : L oreille du debutant
« Réponse #8 le: 21 décembre 2023 à 19:18:21 »
(...)

Petite anecdote concernant mon oreille: il y plus de 35 ans, j'avais l'habitude d"emprunter des disques vinyles à la médiathèque de mon quartier. Je prenais souvent un disque de Debussy, LA MER, par l'Orchestre philharmonique de Vienne.

Un jour, par hasard, chez un bouquiniste, j'ai trouvé la même oeuvre de Debussy mais interprétée par l'Orchestre National des Pays de la Loire; je l'ai donc achetée mais j'ai été énormément déçu, l'interprétation était bien en deçà de celle de Vienne. En effet, malgré la virtuosité des musiciens  de l'Orchestre National des Pays de la Loire, je n'ai pas retrouvé la plaisir que j'avais à écouter l'interprétation de l'Orchestre philharmonique de Vienne.

C'est marrant ton anecdote avec cette oeuvre de Debussy ! :o  Il m'est arrivé presque la même chose avec les 4 Saisons de Vivaldi. J'étais une pré-ado à l'époque, et il y a avait une cassette des 4 Saisons qui traînait à la maison. On était des incultes profonds dans la famille, et je me demande encore comment cette cassette miraculeuse avait atterri chez nous. Mais bref. Vers mes 20 ans je suis de nouveau tombée dessus et je me suis mise à l'écouter en boucle. Et j'ai eu un immense coup de foudre pour Vivaldi, qui fut suivi par une intense prospection de la musique baroque italienne (dont je suis toujours une inconditionnelle). Et pendant longtemps cette version grand public a été pour moi l'étalon de la rectitude. Et puis un jour j'ai décidé de m'acheter cette pièce sur CD (c'était les débuts du CD audio). Mais je n'ai pas trouvé le disque de cette version, et j'en ai pris une autre au hasard. Et quelle ne fut pas ma surprise de découvrir qu'elle ne sonnait pas pareil ! Pas aussi plaisant. Ça m'a carrément perturbée !

J'ai ensuite écouté d'autres versions, pour voir. Je voulais retrouver mes sensations : la montée d'adrénaline sur le solo violon de l'Eté, quand l'orage éclate sur les blés mûrs et que la tempête se déchaîne tandis que les éclairs zèbrent le ciel. Et celui de l'Hiver, qui te jette le grésil et la bourrasque en plein visage. Mais une version était trop lente, l'autre trop rapide. Les Allemands l'interprétaient de façon trop symphonique et les Italiens de façon trop tarabiscotée (trop d'ornementations cucul-la-praline). Et finalement je suis tombée sur un orchestre anglais qui m'a semblé parfait, parce qu'il y avait tout : l'aisance, la virtuosité, la personnalité, et le son incomparable des instruments d'époque. Cette version (de Trevor Pinnock) a eu tôt fait de me mettre devant l'évidence : "ma" version initiatrice, que j'avais tellement aimée, n'était en fait qu'une interprétation très académique et assez plan-plan.  :larme:
Un importun, c'est quelqu'un qui vous prive de votre solitude sans parvenir à être une compagnie.

JD

  • Sopranano
  • Messages: 3
Re : L oreille du debutant
« Réponse #9 le: 11 janvier 2024 à 13:55:11 »
Je ne sais plus où j avais lu cela:  inutile pour un débutant de faire l acquisition d un instrument de musique trop haut de gamme car le débutant n’a pas l oreille suffisamment exercée / fine pour apprécier l qualité d un   Instrument haut de gamme ».

Qu en pensez vous ?

Je pense qu'il vaut mieux débuter sur un instrument de bonne qualité.

Un instrument de mauvaise qualité qui sonne mal, qui a une mauvaise intonation (justesse des notes le long du manche), dont l'action (hauteur des cordes au-dessus du manche) est trop haute (pénible à fretter) ou trop basse (ça frise) ou dont l'extrémité des frettes blessent les doigts ne conduiront qu'à une chose : décourager le débutant voire le dégoûter à jamais.

Et comme il n'a pas d'expérience il ne saura pas qu'une bonne partie de ses difficultés ne viennent pas de lui mais de l'instrument, ce qui le conduira encore plus vite à abandonner en pensant - à tort - qu'il n'est pas doué.

Et pour ce qui est du coût, ma grand-mère (qui n'était pas musicienne) disait : "Je n'ai pas les moyens d'acheter du pas cher !" Sous-entendu : et donc de faire 2 x la dépense puisque je finirai quand même par acheter quelque chose de bien...

Em6

  • Baryton
  • Messages: 9 691
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : L oreille du debutant
« Réponse #10 le: 11 janvier 2024 à 14:47:04 »
La question porte sur l’oreille du débutant ! Je pense que cela s’entend débutant en «musique» !
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

Baalot

  • Soprano
  • Messages: 66
Re : L oreille du debutant
« Réponse #11 le: 11 janvier 2024 à 21:30:23 »


Et pour ce qui est du coût, ma grand-mère (qui n'était pas musicienne) disait : "Je n'ai pas les moyens d'acheter du pas cher !" Sous-entendu : et donc de faire 2 x la dépense puisque je finirai quand même par acheter quelque chose de bien...

ça c'est vrai, et dans tous les domaines.

Ceci dit, il y a de la place entre ne pas prendre la première bouse à 10 € et aller direct vers un ukulele sur mesure à 1500... Pareil pour les outils, oui, ça vaut plus le coup si on bricole de temps en temps de se prendre une vraie perceuse et pas un outil sans marque destocké en grande surface, mais c'est ptet pas la peine non plus de demander un devis pour le perfo 12000 W avec boite de 200 forets diamants au fournisseur pour pros du coin.

D'un point de vue personnel en débutant je ne vais jamais vers le "top", principalement parce que je ne sais pas si je vais accrocher, et que 1500 balles, on peut les avoir facilement ou pas, ça reste 1500 balles. Et je suis sûr que même ceux qui peuvent s'en délester sans réfléchir pourraient y trouver un usage plus "sûr". Genre une passion qu'on a déjà, emmener sa famille en balade... Il sera toujours temps de faire péter les sous le jour ou la passion sera confirmée.

Pour les histoires d'oreille que vous décrivez sur les enregistrements, je pense qu'il y a une grande part d'habitude. La musique c'est souvent très affectif quand même, on se souvient de quand on l'a entendu pour la première fois, de ce qu'on faisait en l'écoutant, de la période de notre vie que ça représente. Du coup quand on a "poncé" une version, qu'on y a attaché nos affects, qu'on la connait par cœur, on est souvent déçu par une autre version, fut-elle objectivement meilleure. Et ça demande un "ré-apprentissage". En tout cas moi ça me le fait.

Et puis toujours sur l'oreille au sens général, bien que n'étant pas spécialiste je pense qu'il y a certes beaucoup de "travail" et d'entrainement, mais qu'on est pas tous égaux au début. Mon beau-père est ce que je qualifierais d'"amusical". Il n'a pas réellement de style de musique favorite, il aime ce que ceux qui vivent avec lui aiment, en écoutant un air même simple, même souvent, il est quasiment incapable de le fredonner, même vaguement, il a du mal à reconnaître un thème musical qu'il a déjà entendu, bat systématiquement le rythme pas dans le rythme... Bref, si il y dédiait sa vie il pourrait progresser m'enfin on ne part pas tous du même endroit quoi.

Je me dis que dans l'autre sens, des débutants dans la pratique de la musique peuvent sans doute avoir une bonne oreille

FZ

  • Soprano
  • Messages: 281
  • Je dis bonjour quand on me dit bonjour.
Re : L oreille du debutant
« Réponse #12 le: 11 janvier 2024 à 21:41:40 »
Après 1500 euros c'est déjà une belle somme pour un ukulélé.
Il y a beaucoup de bons instruments autour de 500 euros.
Et même certains vintage sont étonnants pour moins que ça.
Mais effectivement je pense aussi que l'oreille s'affute avec le temps et les nuances de bois, constructions, cordes, formats apparaissent et permettent de se faire une idée de ce que l'on ne veut pas (plus) et donc ce que l'on va rechercher.
Mais la découverte est permanente.