Échappées belles > Digressions

Espéranto, la Langue Internationale : efficacité, équité, diversité linguistique

(1/90) > >>

Kilie:
Économie possible de 25 milliards d’euros/an pour l'UE, 5,4 pour la France*

*Probablement même plus aujourd’hui, le rapport ayant été rédigé avant l’entrée dans l’UE de la Bulgarie, la Roumanie et la Croatie. On parle aussi dans ce rapport d'un intérêt évident pour 85 % de la population. On frisera les 100 % avec la sortie prochaine du Royaume-Uni.

Voilà, il est question du rapport GRIN, à lire ou à relire :

Le rapport GRIN (prononcez "grain"), toujours d'actualité, et dans lequel trois scénarios étaient examinés par François Grin, Économiste qui étudie l'économie des langues.

Résumé sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_Grin
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/054000678/
Le PDF : À lire depuis le lien qui précède : http://www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports-publics/054000678.pdf

 ;)

Swaymemore:
Je suis franchement pas convaincue par ce rapport. Je ne l'ai que parcouru, parceque 130 pages, fussent elles en français, euh c'est auch, mais la curiosité m'en a fait lire quelques longs passages. J'ai trouvé ça assez drôle.
Je vous en livre un pour le plaisir. Je n'ai rien compris, pourtant c'est en français...
Voici : (page 26)
Jusqu’ici, la valeur marchande et la valeur non marchande ont été décrites au niveau « privé ». Au niveau social, la distinction entre « marchand » et « non marchand » reste pertinente, mais la valeur sociale diffère de la valeur privée et doit faire l’objet d’une démarche d’estimation propre. La plupart des économistes conviennent que les valeurs sociales peuvent être évaluées en agrégeant les valeurs privées. Dans la mesure où ces valeurs privées ne sont que rarement estimées (dans le cas des valeurs marchandes) ou jamais estimées (dans le cas des valeurs non-marchandes) il n’existe guère d’exercices d’agrégation ; mais par défaut, il semble que l’on admette, en général, que cette agrégation se résume à une simple addition. Ainsi, la somme des valeurs marchandes privées, pour l’ensemble des individus dans une société donnée, aboutirait à la valeur marchande sociale, alors que la somme des valeurs non marchandes privées aboutirait à la valeur non marchande sociale. La valeur de la langue X, ou d’un environnement linguistique particulier défini, entre autres aspects, par la situation de la langue X dans cet environnement, correspond donc à la somme de la valeur marchande sociale et de la valeur non marchande sociale. Si la langue X est une langue étrangère qui ne nous intéresse qu’en tant que matière scolaire, le principe reste le même : la somme, sur l’ensemble des individus qui composent la société, des valeurs privées marchandes donnerait la valeur sociale marchande — et de même pour la valeur non marchande. Cette approche est résumée dans le tableau 1 ci-après.
Etc...


Du coup, ça m'a immédiatement fait penser à ceci:


Pardon Killie, mais ce rapport, euh comment dire... :-\


Kilie:
Je comprends, c'est pour cela que j'ai mis le lien Wikipédia.  ::)

Il est normal de mentionner les sources afin de permettre l'accès à un contenu fiable.

@Swaymemore
Tu peux toujours t'aider de ta boîte de feutres de couleurs, dont tu as déjà parlé, pour souligner les passages importants.

Gatchan:

--- Citation de: Kilie le 30 juin 2016 à 10:03:53 ---Tu peux toujours t'aider de ta boîte de feutres de couleurs, dont tu as déjà parlé, pour souligner les passages importants.

--- Fin de citation ---

Grande classe.

Est-tu toujours aussi condescendante, ou c'est juste que tu passes une mauvaise journée ?

 ::)

Valéry:
une fan de l'esperanto ?

Je trouve dommage que l'article (de Wikipedia, je n'ai pas lu le rapport) ramène tout l'argumentaire à une question de pognon. Y'a pas que le pognon dans la vie. Et la culture, la spécificité de chaque peuple, le charme des langues étrangères (ah, une Italienne qui vous explique comment cuisiner les spaghettis (expérience vécue)).
Et puis l'adoption d'une langue unique mettrait au chômage des milliers de traducteurs, et la politique de l'emploi là dedans ?
De plus l'exposé commence sur des prémisses fausses : "L'auteur du rapport indique que, pour le Royaume-Uni, un des États-membres où l'anglais est langue officielle". Donc le rapport est caduc.
En prévision du futur il faudrait adopter comme langue officielle le... Mandarin (langue la plus parlée au monde). (et si on adopte aussi leur gouvernance sociale, on fera plein d'économies, enfin pas nous hein, faut pas rêver...)
[Mode mauvaise foi off]  :P


Navigation

[0] Index des messages

[#] Page suivante

Utiliser la version classique