Auteur Sujet: Aquila red  (Lu 13009 fois)

Woody Ukepicker

  • Concert
  • Messages: 502
    • Soundcloud
Re : Aquila red
« Réponse #45 le: 31 juillet 2021 à 07:45:55 »
Je confirme que les Aquila Red ça couine. Alaouet dit que ça ne couine pas et comme il a l'air d'un garçon sérieux, j'ai cherché à comprendre.

@ Alaouet:  J'ai regardé plusieurs de ses vidéos et je vois que ton jeu est très particulier. Ta main droite pince les cordes sur le manche. Tu joues en douceur en effleurant les cordes du bout des doigts, je dirais avec les ongles. Il n'y a très peu de frottement et de pression sur la pulpe des doigts. Ceci pourrait expliquer qu'avec toi les cordes Aquila Red ne couinent pas. Me trompé-je ?

alaouet

  • Concert
  • Messages: 1 304
Re : Aquila red
« Réponse #46 le: 31 juillet 2021 à 11:55:42 »
Je confirme que les Aquila Red ça couine. Alaouet dit que ça ne couine pas et comme il a l'air d'un garçon sérieux, j'ai cherché à comprendre.

@ Alaouet:  J'ai regardé plusieurs de ses vidéos et je vois que ton jeu est très particulier. Ta main droite pince les cordes sur le manche. Tu joues en douceur en effleurant les cordes du bout des doigts, je dirais avec les ongles. Il n'y a très peu de frottement et de pression sur la pulpe des doigts. Ceci pourrait expliquer qu'avec toi les cordes Aquila Red ne couinent pas. Me trompé-je ?

En fait, en note à note,  je joue selon le type de morceau, soit avec le pouce, soit, le plus souvent,avec l'auriculaire, et toujours avec la pulpe car je n'ai pas d'ongles.
Et je ne joue pas forcément toujours en effleurant les cordes mais toujours par contre effectivement en cherchant à avoir le son le plus rond possible

Je pense que sur cette vidéo par exemple, on se rend bien compte que la mélodie n'est jouée qu'avec l'auriculaire. (les autres doigts suivent le mouvement mais seul l'auriculaire pince les cordes)



Mais tu as sans doute raison sur le fond. J'imagine que la façon dont on pince la corde - force et surtout angle d'attaque -  a forcément une incidence directe sur l'apparition d'éventuels "couinements".
Les conditions climatiques également j'imagine.

As-tu déjà essayé de t'humecter légèrement les doigts, voire même les cordes en les faisant filer entre le pouce et l'index légèrement humides lorsque ce problème de couinements apparait ?

Ce fameux couinement, je l'ai rencontré assez souvent, avec différents types de cordes, lorsque j'ai commencé à jouer du uke et comme j'accorde vraiment beaucoup d'importance à la qualité du son, c'est certainement ce qui m'a poussé petit à petit - même si je suis conscient que ce n'est pas très académique -  à privilégier l'auriculaire car c'est clairement avec ce doigt que je parviens le mieux à obtenir le son qui me plaît.  :)

R i C o O

  • Modérateur global
  • Tenor
  • Messages: 4 425
  • Ukulélé, poil au nez.
Re : Aquila red
« Réponse #47 le: 31 juillet 2021 à 12:06:48 »
Jouer avec l’auriculaire, pour les notes à mettre en valeur, c’est un truc de pianiste ça !
On est tellement habitué en tant que pianiste à renforcer ce doigt (et l’annulaire aussi) et au contraire à alléger les autres, que ça paraît logique.
Néanmoins je ne pense pas que ça soit à la portée de la majorité ? Non ?
R i C o O fait du uke
Pour vous abonner à ma chaîne YouTube, c'est ici

Valéry

  • Modérateur global
  • Baryton
  • Messages: 15 014
  • Val qui rit vendredi, dimanche pleurera (Wagner)
    • Naïve Art
Re : Aquila red
« Réponse #48 le: 31 juillet 2021 à 12:26:17 »
Jouer avec l’auriculaire, pour les notes à mettre en valeur, c’est un truc de pianiste ça !
On est tellement habitué en tant que pianiste à renforcer ce doigt (et l’annulaire aussi) et au contraire à alléger les autres, que ça paraît logique.
Néanmoins je ne pense pas que ça soit à la portée de la majorité ? Non ?
En guitare, luth et autres cordes pincées, sur la main droite, les doigts forts (donc à jouer sur les temps forts) sont le pouce et le majeur, l'index étant faible et l'annulaire aussi (qu'on utilise surtout pour les accords ou pour le trémolo). Mais ça c'est pour les techniques "classiques". En fingerpicking, la règle c'est de faire comme on peut et comme on veut. Souvent on conseille (en folk etc.) d'affecter un doigt par corde, pouce sur les basses, et i sur 3, m sur 2 et a sur 1. Beaucoup jouent comme cela mais perso je préfère l'alternance temps fort temps faible, doigt fort doigt faible et utilisation de tous les doigts sur toutes les cordes, ça ouvre beaucoup plus de possibilités.
Après, pour l'attaque sans ongles, effectivement c'est une question de morphologie personnelle et il faut chercher l'angle optimal pour le son rond. Perso j'utilise la technique luth : en trois temps : un on pose le doigt sur la corde, deux on enfonce vers la table, trois on laisse la corde s'échapper (le tout se faisant très rapidement pour que ça devienne un seul mouvement).
« Modifié: 31 juillet 2021 à 12:47:23 par Valéry »

alaouet

  • Concert
  • Messages: 1 304
Re : Aquila red
« Réponse #49 le: 31 juillet 2021 à 12:45:14 »
Jouer avec l’auriculaire, pour les notes à mettre en valeur, c’est un truc de pianiste ça !
On est tellement habitué en tant que pianiste à renforcer ce doigt (et l’annulaire aussi) et au contraire à alléger les autres, que ça paraît logique.
Néanmoins je ne pense pas que ça soit à la portée de la majorité ? Non ?
Effectivement, en tant que pianistes on a les petits doigts bien musclés, ce qui permet entre autre de s'offrir de mémorables grattages d'esgourdes à faire pâlir d'envie les trombonistes.  :hihihi:

Bernardine

  • Soprano
  • Messages: 265
  • Ukers gonna uke
Re : Aquila red
« Réponse #50 le: 31 juillet 2021 à 17:00:45 »
Effectivement, en tant que pianistes on a les petits doigts bien musclés, ce qui permet entre autre de s'offrir de mémorables grattages d'esgourdes à faire pâlir d'envie les trombonistes.  :hihihi:

Ben voilà, on l'a, la recette miracle anti-couinement : le cérumen !! Une propriété inattendue de la cire d'oreille, mdrrrr  :P

Cela dit, j'ai aussi fait l'expérience des "Red" :

J'ai commencé l'ukulélé avec deux ukes très semblables niveau sonorité : un soprano et un concert en manguier (table massive, corps plaqué) de la même marque. Malgré la différence de taille, ils avaient l'exact même son, sauf que le concert avait un micro-chouïa plus de basses. Ils sonnaient doux et bien rond, joliment insulaire, mais pas très typé non plus. Les cordes Aquila Nyltech leur donnaient un son un peu banal à mon goût, alors j'ai voulu tester d'autres jeux de cordes.

J'ai posé des Red sur le soprano, pour voir si ça faisait une différence de son, et aussi parce qu'elles s'harmonisaient du tonnerre avec la bordure en padouk. Et là j'ai failli tomber par terre : ce modeste petit uke, bien doux et assez banal, a carrément été transformé en cavaquinho !! Le son est percutant, clair et vif, carrément métallique ! Ce n'est pas du tout le genre de son que je recherche, et c'est même à l'opposé du spectre qui m'intéresse. Mais c'était tellement extrême et surprenant que je l'ai laissé comme ça pour me payer de temps en temps un trip "carillon".  :D  Il est sympa en strumming, mais par contre, pour le picking aux doigts, c'est pas possible : la surface des corde produit un effet de frottement absolument horripilant. Chaque note est accompagnée d'un "ffffrrrt" parasite, sans parler de la sensation pas agréable (comme passer les doigts sur du papier buvard sec, argh). Mains sèches ou moites, mains passées au beurre de karité, rien n'y fait. Reste le cérumen...  :green:

Et pour le concert, je l'ai mis en rectified black nylon : l'exact opposé des Red en terme de brillance, de puissance et de clarté. Il est tout feutré, avec une rondeur moelleuse pleines de graves, comme j'aime. Seul le sustain laisse un peu à désirer. Je n'ai jamais expérimenté une telle différence de caractère d'un instrument juste par un changement de cordes !
Un importun, c'est quelqu'un qui vous prive de votre solitude sans parvenir à être une compagnie.