Auteur Sujet: Mon premier ukulélé  (Lu 16297 fois)

Paquito s

  • Invité
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #30 le: 18 août 2014 à 16:25:02 »
Posté par: Sesska
« le: Aujourd'hui à 09:41:27 »
beurk, magie mon derche... le son aigrelet, la taille ridicule et cette espèce de fausse bonne idée du réentrant, le mien est pas beaucoup sortit au début, déçu par le truc, je l'ai foutu sur une étagère avec l'étiquette ''petit jouet musical marrant, mais globalement inutile''.........
...................................pi un jour je le donnerai à mon fils, avec l'air grave et solennel.
Sesska tu es un poète! ;)

SanJose

  • Soprano
  • Messages: 178
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #31 le: 13 janvier 2017 à 22:40:37 »
Juste pour dire que c'est dommage que ce sujet n'ait pas eu de suite : c'est très intéressant les histoires de premier ukulele...

Alban

  • Soprano
  • Messages: 297
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #32 le: 21 février 2017 à 14:00:50 »
1. "La rencontre": pourquoi tu as choisi de t'acheter, ce fameux jour, un ukulélé.
Je jouais de la guitare déjà depuis quelques années et je cherchais un vrai instrument de voyage. J'ai commencé à regarder les guitares de voyage, mais ce qui m'a plu, c'est vraiment le côté transportable de ce petit instrument. La facilité des accords (venant de la guitare) et la possibilité de se faire plaisir très rapidement que tu saches déjà jouer d'un instrument ou pas.

2. "La magie des premiers jours": pourquoi cet ukulélé là te faisait de l’œil, qu'est ce qui t'a plu chez lui.
Je cherchais d'abord un instrument esthétique (on a dit pas de jugement ok !)... pas trop cher, mais qui était déjà de bonne qualité et que je n'aurai pas à changer régulièrement (c'était sans compter sur mon indécision). Et puis le format, je me suis assez vite fixé sur un concert. Il était assez petit mais pas trop pour mes grosses mains :)

3. "La passion", ses +, tout ce que tu appréciais chez lui.
Je me suis vite rendu compte que le format concert était vraiment fait pour moi, en tout cas, pas en dessous. C'est à peu prêt tout ce que j'aimais chez lui au final, m'étant un peu précipité pur l'achat.

4. "Les remous": ses -, pourquoi finalement, tu te sentais moins en phase avec lui parfois.
J'aimais son look, mais je trouvais qu'il ne projetait pas assez. Et je me suis un peu précipité sur des offres internet (n'ayant pas de magasin de musique proposant des ukulélés là où je suis). Puis j'ai continué à rêver sur des modèles qui me semblaient un peu hors de portée, ou pas raisonnables.


5. "Amour toujours": est-ce-que tu l'as encore? Pourquoi?
je ne l'ai plus, je l'ai assez vite changé. J'ai trouvé mes Graals. Je dis mes car j'ai craqué pour le Kala Sweet Pea (une série limitée du Kala ASAC T pour fêter les 10 ans de Kala). C'est un Tenor que j'adore. Mais il reste à la maison.
Pour les voyages et les vacances, j'ai jeté mon dévolu sur le Kala (oui, encore un) ASAC C. Son petit frère en format Concert. Là encore, j'adore son look et le son.


Voilà pour ce qui me concerne, en résumé, car je pense que certain sur ce forum ont fait des crises de nerf avec mes questions et mes changement d'avis :)
« Modifié: 21 février 2017 à 14:04:18 par Alban »

Kubilaikan

  • Soprano
  • Messages: 124
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #33 le: 26 juillet 2017 à 22:53:13 »
Elles sont géniales vos histoires !

Ce devrait être obligatoire de passer par ici (comme pour les présentations ;) ) !

salamandre

  • Soprano
  • Messages: 175
    • clic-clac
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #34 le: 10 septembre 2017 à 21:38:54 »
C'était vers 2008-2009 (déjà mon dieu...), je voulais faire une surprise originale pour l'anniversaire de ma moitié en lui jouant un morceau tout en chantant (rien que ça). Je n'avais pas d'instrument et ne voulais pas investir dans quelque chose de gros ni de trop cher, c'était juste pour l'occasion.

Au début mes yeux se sont portés vers un guitalélé...puis je suis bêtement tombée sur le ukulélé, en me disant que c'était parfait, que ça pourrait être sympa.

Mon premier fût donc un Stagg us60 je crois bien. Petit investissement volontaire, dans l'éventualité qu'il fasse équipe avec le balai dans le placard...

Et quelle révélation, un vrai coup de foudre. Je savais quelques jours après, que lui et moi deviendrait une longue et belle histoire.

Ce fût le cas. La famille s'est agrandie rapidement avec un KTS-4. J'ai même fait l'erreur au début de ne pas trop voir la différence avec le stagg (chut ne criez pas), et quelqu'un que je ne citerai pas m'a dit que j'avais aussi acheté (à juste titre) mes oreilles chez Stagg  :greenking:

Mais ça, c'était au tout début...

...et je puis vous assurer maintenant que mes oreilles sont bien plus affutées !

Donc en gros, mes 3 amours :

Le KTS-4
Le SK38
Le Ks1

Tous les 3 en acajou (parce que je préfère ce son plus feutré) mais cordés différemment, pour le plaisir des oreilles et varier le toucher. Ah si, je petit dernier est en ré !

Et le meilleur, c'est que dans mon entourage personne ne connaissait...et c'est toujours impressionnant de voir à quel point ce petit bout leur donne le smile. Un pur bonheur !


Bernardine

  • Soprano
  • Messages: 495
  • Ukers gonna uke
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #35 le: 31 août 2022 à 17:08:11 »
Salut les ukonautes.

En voulant ouvrir un thème similaire, je suis tombée sur ce fil qui correspondait en tous points. Je me suis tellement régalée en lisant vos histoire d'amour (ou de désamour) avec votre "premier" petit chéri à 4 cordes que je me suis dit qu'il fallait le réactiver ! Et comme il y a plein de petits nouveaux qui ont débarqué récemment, ça fera double emploi.

Bon, je me lance pour rouvrir la voie !

1. "La rencontre": pourquoi tu as choisi de t'acheter, ce fameux jour, un ukulélé.

ça faisait longtemps que je rêvais de me lancer et d'apprendre à jouer d'un instrument à cordes. Mais la guitare m'intimidait, et on ne parle même pas du violon et de ses cousins (le sublimissime violoncelle...) ! Je me disais que c'était pour les pros et les bourges, ceux qui sont nés et ont baigné là dedans depuis tout gosse, et que ce n'était pas à plus de 50 ans que j'allais me lancer out of the blue sans aucun background musical. Mais chaque fois que mes yeux tombaient sur une guitare ou un violon (ou un violoncelle...), je sentais comme une douleur de manque au fond de moi. Et puis un jour, grâce à la magie d'internet, mes yeux sont tombés sur des vidéos d'ukulélé. Et là, le choc ! Le machin était tout pitchou, avec ses seules 4 cordes (une par doigt, dis donc !), et les gens qui en jouaient avaient l'air de s'éclater déjà en grattouillant 3 accords tout simples !  :o :o

C'est ainsi que j'ai foncé dans le magasin de musique le plus proche de chez moi (fallait quand même prendre le train, hein) pour voir si par hasard ils n'avaient pas un petit uke qui m'attendait. Et là bam, le coup de foudre instantané pour un petit soprano en manguier au look très "ethnique", qui me faisait déjà de l'oeil tout au fond de la boutique. :lovelove: Je ne vous dis pas combien mon coeur battait tellement il était plus beau que tout ce que j'avais imaginé pouvoir trouver dans ma région très (très !) "provinciale", lol. Il avait une finition mate qui donnait l'impression qu'il n'était pas verni, et il était d'une couleur "bois clair" beige, avec un joli grain, des bordures en padouk rouge foncé et une rosace en soleil, de style un peu mexicain. J'étais en train de l'admirer en le retournant dans tous les sens quand le vendeur est arrivé et m'a conseillé pour débuter de prendre la version concert, juste à côté. Sauf que bon... je sais que c'est con, mais quand on aime Pierre, on n'aime pas Jacques ! Le uke concert de la même série n'était pas aussi mignon : la table était un peu terne et sombre, et le dos moins joli aussi, quoique d'un beau jaune d'or.

J'ai pris le concert. On m'avait dit de suivre les conseils des pros. Em6 doit bien se marrer, arf.

2. "La magie des premiers jours": pourquoi cet ukulélé là te faisait de l’œil, qu'est ce qui t'a plu chez lui.

Je ne vais pas mentir : j'ai aimé mon concert (et je l'aime toujours). Mon premier ukulélé, quand même ! J'ai gratté mes premiers accords avec lui, et il continue de m'accompagner presque chaque jour parce qu'il est juste bien en tout : joli son (table massive), bonne intonation, action basse, et agréable à jouer (bonne taille : eh oui, le vendeur n'avait pas totalement tort). Sauf que bon : je joue en gaucher. Donc j'ai commencé avec une grosse prise de tête pour l'inversion des cordes (et le sillet compensé, bref). Jusqu'au jour où j'ai décidé de retourner voir le vendeur pour qu'il contrôle ce que j'avais bricolé. Et pour trouver un moyen de le passer en low-G (je venais de découvrir ça sur les forums). Et aussi - et SURTOUT - parce qu'il me fallait une excuse pour revenir acheter le petit !!  >:D

J'ai donc eu deux premières 1ers ukulélés : un soprano et un concert en manguier (table massive / fond et éclisses plaquées), de marque Korala. Je les ai baptisés Petit Cacahouète et Grand Cacahouète, à cause de leur couleur et de leur forme. Je vous mets même une photo, pour que vous puissiez les admirer.

3. "La passion", ses +, tout ce que tu appréciais chez lui

Ben comme déjà dit, malgré une marque assez peu connue et sans réputation éclatante, ils étaient bien foutus et très agréables à jouer et à regarder. J'ai tellement appris avec eux ! Ils m'ont ouverte à deux mondes qui me fascinaient : celui de la musique et celui de la lutherie.

4. "Les remous": ses -, pourquoi finalement, tu te sentais moins en phase avec lui parfois.

Les remous ont principalement été dus à mes soucis d'accordage, à cause de la mise en gaucher ( s.v.p. passez-moi les remarques à deux balles genre "t'as qu'avals apprendre tout de suite en droitier, et patati et patata") et à la recherche d'une corde low-G avec un vendeur totalement ignorant et incapable, qui m'a bricolé n'importe quoi parce qu'il n'avait pas la moindre idée de ce que je lui demandais (et n'a pas même cherché !!  >:(). Mais grâce à cela, j'ai dû apprendre à trouver mes solutions moi-même, ce qui m'a été salvateur plus tard quand j'ai dû régler mon Kamaka toute seule comme une grande. Merci mes Cacahouètes !...  :coeurs:

5. "Amour toujours": est-ce-que tu l'as encore? Pourquoi?

Je les ai tous les deux ! J'avoue avoir tenté plusieurs fois de me défaire du grand pour un concert haut de gamme :-'. Mais au final, quand j'ai eu mon Romero, je n'ai pas eu le coeur de vendre ou de donner Grand Cacahouète : j'avais découvert que je pouvais accorder mes ukulélés de plein de façons différentes, et du coup il a été mon instrument de test, hi hi. Je me souviens qu'il était FA-BU-LEUX dans un accordage de niche (DGGD, si je me souviens bien) que je voudrais ré-explorer. Au final, je me suis beaucoup plus souvent servie du grand que du petit, et c'est toujours le cas. Mais ce petit... je l'aime d'amour !!  :love: :love:  Un jour, j'en ai eu marre qu'ils aient le même son (à part le high-g et le low-G, ils ont l'exact même timbre de voix), et je les ai débarrassés de leurs Aquila pour poser des black nylon high-g sur Gd-Cacahouète, et des Red Series (high-g aussi) sur Petit Cacahouète. Ils ont été transfigurés !! Le grand est devenu délicieusement jazzy, bluesy, smoky, et le petit a doublé de puissance en projection et s'est transformé en carillon tintant, au son presque métallique (que je n'apprécie pas vraiment, mais c'est tellement extraordinaire que je l'ai laissé comme ça. En plus, les Red ont la même couleur que la bordure en padouk  ^-^). Je n'ai plus la moindre intention de m'en défaire un jour ! J'ai des instruments de bien meilleure facture dont je me déferais avant eux.

Woali woalou, mes amis !  ^-^  À vous, maintenant.
Un importun, c'est quelqu'un qui vous prive de votre solitude sans parvenir à être une compagnie.

Сергей

  • Sopranino
  • Messages: 18
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #36 le: 03 septembre 2022 à 13:16:34 »
Mon premier ukulele: je voulais un instrument que je puisse emmener en vacances. Il me fallait un instrument petit, assez solide. Je me suis donc acheté un flight avec un corps en plastique, un soprano. J'aime bien le format et surtout on peut l'avoir toujours sous la main. Le deuxième: un enya nova, aussi en plastique. Je le préfère au soprano. il est plus confortable et a un meilleur son.

Em6

  • Baryton
  • Messages: 9 143
  • real men play soprano
    • La Petite Boutique
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #37 le: 04 septembre 2022 à 09:20:58 »
2009 pour mon premier Uke c’était un fluke qui a été très vite remplacé par un Flea Mango que j’ai toujours…. Et depuis que des soprani ;-)
Bras dessus, bras dessous. Le uke c'est fou ;-)
ma chaine Youtube

Jipou

  • Soprano
  • Messages: 256
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #38 le: 04 septembre 2022 à 13:28:17 »
Mon premier uke, un Tenson chinois. Offert par un ami à mon petiot pour son premier anniversaire. Mon fiston a jamais accroché. Moi oui, à la première seconde et je me souviens nettement de la drole d’impression à sa decouverte. Est ce un jouet, un instrument ? Et le temps passé à gratouiller. Puis la première méthode de Cyril Lefevbre. Un an après on m’offrait, à moi cette fois ci, mon premier ukulele.
Mon fils a maintenant 17 ans et connait trois accords.

olivierd

  • Soprano
  • Messages: 338
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #39 le: 03 décembre 2022 à 22:04:43 »
Bonjour
ça fait des mois que je ne suis pas venu, plus (-) le temps, plus (+) de piano car nouveau piano, mais je m'y remets un peu

Donc, le premier achat, ben, ma fille de 17 ans avait envie d'apprendre pour animer au centre de loisir et pour elle aussi, alors un rapide coup d’œil sir le net et hop un "music" concert chinois à 45€, qui sonne pas si mal que ça, et moi je l'accompagnais à la guitare, mais je couvrait trop son jeu alors hop, un deuxième identique pour moi, avec des cordes TTR.

Puis on se prend au jeu, j'ai acheté un baryton pour pouvoir jouer plus grave comme sur la chanson en plaçant un capot sur les premières frettes(j'avais promis de faire une vidéo...). puis un guitalélé car c'est trop fun (même accord que le uke, mais 6 cordes).

il me manque juste un vrai sopramo... UAS quand tu nous tiens!

Et que la guitare est grosse maintenant!!

olivier



J'ai commencé avec un concert Music pour ma fille ;  puis un autre identique pour moi
Puis un guitalélé Donner DGL-1
Puis une chinoiserie soprano en bois mal fini
Puis un baryton Batking
Quel sera le suivant ?? en cours de fabrication, un marron's box !

Woody Ukepicker

  • Concert
  • Messages: 645
    • Soundcloud
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #40 le: 04 décembre 2022 à 08:40:02 »
Il y a 10 ans, à 54 ans j'ai décidé d'apprendre à jouer de la guitare. J'ai écouté un conseil définitif de mon entourage "il te faut une guitare folk".
Premier instrument, premiers cours avec un prof. Après quelques mois "mais tonton tu joues depuis 8 mois et tu ne sais rien jouer!"

Je vois sur YouTube un jeune qui joue un morceau renaissance avec une guitare classique tiré d'un bouquin "Easy Renaissance Pieces For Classical Guitar" par Jerry Willard.
Sitôt vu sitôt fait je m'achète une guitare classique et le fameux bouquin. Je m'amuse beaucoup avec ces deux là. Je me rends compte que la guitare folk ce n'était pas trop mon truc mais que je préférais de loin la classique.

Un jour sur YouTube, je tombe par hasard sur un chevelu devant un buffet qui joue de la musique renaissance avec un ukulele. Je veux faire la même chose (sans le buffet).
Je passe un temps fou à faire les magasins de musique à la recherche d'un bon ukulélé. A par des jouets colorés pour enfants je ne trouve rien de valable. Finalement c'est sur internet que j'achète mon premier un Kremona Tenor Mari.
J'ai eu de la chance car c'est un très bon instrument.
Je commence à jouer des petits morceaux de musique renaissance à l'ukulele.

Cette fois j'ai attrapé le virus. J'achète pas mal d'instruments pour me faire ma propre opinion.

Toujours la musique renaissance comme Ici avec un baryton APC 

J'ai acheté en revendu beaucoup d'ukulélés (de 15€ à 500€)
Ceux que j'ai gardés:
-Krémona Ténor
-Pono Tenor
-2 x Brüko
-Ohana sk38
-Un banjolele chinois

Curieusement, j'avais toujours eu en horreur ce petit instrument (ou un de ses cousins sud américain) que je trouvais inutile dans les groupes de musique populaire.

Mais j'ai tout de suite aimé le son délicat de cet instrument. Les campanelles sont un ravissement.
Il m'a permis de découvrir le monde des tablatures qui est la meilleure et la pire des choses...

Bizarrement j'ai commencé avec une grosse guitare folk dreadnought et après 10 ans je constate que j'aime beaucoup les petits instruments.

En fait j'aime tous les instruments pour leur aspect et pour leur son.

Je n'ai jamais considéré l'ukulelé comme un instrument de passage vers la guitare ou autre. J'aime la guitare, j'aime l'ukulélé, j'aime la mandoline...
Je trouve que l'ukulélé est un instrument difficile en fingerpicking. Il me semble plus facile de sortir un joli son avec une guitare.

Je ne crois pas qu'il soit raisonnable de s'éparpiller ainsi mais je constate que je progresse un peu (très peu) chaque jour et cela me convient.

Je constate que le niveau des joueurs d'ukulélé a beaucoup progressé. Il suffit d'écouter les choses remarquables qui sont publiées ici chaque jour. C'est stimulant.

Je m'arrête là car je suis intarissable sur le sujet et parler de soi ça peut finir par lasser....


« Modifié: 04 décembre 2022 à 08:42:16 par Woody Ukepicker »

Mauna

  • Soprano
  • Messages: 354
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #41 le: 04 décembre 2022 à 09:37:41 »
Intéressant Woody Ukepicker! :)
Ce n'est pas du tout lassant de lire ce parcours. Cela permet de voir que le chemin n'est pas tout droit et que ce n'est pas parce qu'on n'a pas trouvé tout de suite le bon instrument qu'il faut renoncer à la musique.

Florent_R

  • Sopranino
  • Messages: 26
Re : Mon premier ukulélé
« Réponse #42 le: 11 décembre 2022 à 01:03:38 »
Bien au contraire, Woody, ton témoignage et plus qu'intéressant ; il démontre que nous sommes tous uniques, et que chaque parcours dans l'apprentissage et l'appréhension de la musique l'est tout autant ! Il n'y pas une voie possible mais de multiples. Certains apprendrons très vite, d'autres plus lentement. Certain trouverons leur instrument de prédilection dès le début, d'autres tatonnerons... Le plus important dans tout cela, c'est de persévérer et de trouver son propre chemin. Le plaisir est peut-être là finalement ; se voir enfin progresser, jour après jour.